Solo : l'incroyable spoiler qui pourrait bouleverser la franchise consacrée au héros de Star Wars

La Rédaction | 24 mai 2018
La Rédaction | 24 mai 2018

Alors que Solo vient de sortir, regardons ensemble en quoi ce nouveau spin-off pourrait bien transformer durablement la franchise Star Wars.

ATTENTION SPOILERS DE LA MORT QUI TUE.

On vous le répète, ce qui suit est bourré d’énormes SPOILERS. Dans tous les sens. Si vous voulez arriver vierge devant Solo : A Star Wars Story (un choix éminemment respectable), fuyez. Cet article est donc réservé à ceux qui auraient déjà vu le métrage, ou auraient pris préalablement connaissance de son scénario avant d’entamer leur lecture.

 

photo, Woody Harrelson"Attention chéri, ça va spoiler"

 

TROUVER UN NOUVEAU MÉCHANT

On ne le dira jamais assez, Dark Vador fut probablement un des méchants les plus iconiques du 7e Art, et un des éléments du succès planétaire de Star Wars. Rogue One : A Star Wars Story est d’ailleurs venu le rappeler avec vigueur, le temps d’une séquence finale qui aura comblé nombre de fantasmes d’amateurs du Côté Obscur.

Certes, J.J. Abrams et Rian Johnson ont fait de leur mieux pour constituer autour d’Adam Driver un scénario qui aboutisse à la naissance d’un antagoniste digne de ce nom. En l’état, non seulement nous ignorons s’ils y parviendront, mais Kylo Ren demeure toujours à l’état d’embryon, plus redoutable pour ses crises de colère que ses aptitudes au combat, sa cruauté ou le plan machiavélique qui lui trotterait par la tête.

 

photo, Paul BettanyPaul Bettany, un méchant vraiment très très charismatique

 

La saga manque cruellement d’un adversaire à la fois redoutable et mystérieux. Disney ayant pour ambition de transformer Solo : A Star Wars Story en franchise autonome, le héros juvénile créé par Harrison Ford a besoin d’un adversaire à sa mesure. C’est peut-être la raison pour laquelle Lucasfilm et Ron Howard, plutôt que d’inventer un ennemi de toutes parts, ont choisi de ramener un sale type déjà vu dans l’univers Star Wars.

 

DARK MOLLE

Comme vous le savez sans doute, il s’agit d’un adversaire découvert dans la prélogie et mort dès son premier chapitre, La Menace fantôme, que beaucoup de fans regrettaient d’avoir vu disparaître si vite. Et oui, Dark Maul, à la faveur d’une scène qui ressemble fort aux bonus post-générique de Marvel, se dévoile en tant que Leader de l’Aube Rouge, organisation dont les représentants étaient jusqu’à présent Paul Bettany et Emilia Clarke.

 

photo, Emilia ClarkeC'est ce qu'on appelle jouer double jeu...

 

Un cliffhanger qui signifie qu’Alden Ehrenreich devrait donc se la coller avec le grand diable rouge, mais également que nous sommes amenés à retrouver Qi’ra, pour laquelle en pince le héros, manifestement à la colle avec Dark Maul. Ce qui n’est pas sans soulever quantité de questions et de problèmes.

 

 

QUID DE LA TEMPORALITÉ

Bien sûr, la cohérence de Star Wars a toujours été pour le moins… souple, mais là, pas sûr que Disney s’y retrouve. En effet, après avoir été transformé une première fois en sashimi par Obi-Wan dans La Menace Fantôme, Dark Maul a survécu tant bien que mal sur Naboo, jusqu’à devenir un pauvre Zabrak mutilé et dément.

Dans Star Wars: Rebels, nous découvrons que c’est son frère Savage Opress qui l’a sauvé, avant que sa mère ne lui rende sa santé mentale. S’ensuivra une longue quête, celle des holocrons, dont Maul espèrent qu’ils lui fourniront savoir et pouvoirs à même de détruire les Sith. S’il ne sera jamais un allié de la résistance, il n’hésitera pas à manipuler ou soutenir ses membres pour arriver à ses fins.

 

photo, Alden Ehrenreich"Hey bah Chewie ça s'annonce un peu compliqué"

 

Il sera finalement exécuté dans un duel aux airs de manuel de bushido par Obi-Wan Kenobi, peu de temps avant le début de la trilogie originale. Tout cela est bien beau et permet de composer une formidable destinée tragique, mais on voit mal comment inclure dans cette trajectoire la direction d’un vaste réseau de contrebande intergalactique.

 

LE RETOUR DE LA FORCE

C’était jusqu’à présent une originalité des spin-off, et tout particulièrement de Solo. Les héros de ces épisodes alternatifs n’étaient pas des Jedi et n’avaient pas de rapports avec la Force, ce qui permettait de renouveler sacrément les enjeux posés par la dynastique Skywalker.

Mais si Dark Maul revient dans l’équation, il y a fort à parier que la Force l’accompagnera, le personnage en étant un maître particulièrement puissant. De même, le faire graviter autour de Han Solo pourrait mettre ce dernier en contact avec les Rebelles plus tôt que prévu.

 

Photo , Alden Ehrenreich

Solo

 

RÉHABILITER LA PRÉLOGIE

Haïe par les cinéphiles et une grande partie des fans de la trilogie originelle, la prélogie est néanmoins très populaire auprès d’une génération qui a découvert Star Wars par son entremise. Solo pourrait donc être le cheval de Troie de Disney, sa porte d’entrée afin de réinjecter dans la franchise des ingrédients s’adressant spécialement aux amateurs de ces trois blockbusters.

Mais cette introduction du vilain Zabrak pourrait tout simplement paver la voie au fantasmatique spin-off consacré à Obi-Wan. puisque son destin est intrinsèquement lié au Jedi, que Disney a laissé courir la rumeur que l'éventuel film consacré au disciple de Qui-Gon pourrait être un prequel de Star Wars Épisode IV : Un nouvel espoir...

Autant d'éléments et de pistes qui pourraient altérer radicalement l'orientation et l'ADN de la franchise Solo : A Star Wars Story dans les prochaines années.

 

photo

commentaires

Antho
30/05/2018 à 15:18

@Stormtrooper

La série The Clone Wars est la seule exception, vu qu'elle a été imaginée et supervisée par George Lucas. La série Rebels qui s'est achevée récemment en était d'ailleurs la suite, on y retrouvait beaucoup de personnages. ;)

Stormtrooper
30/05/2018 à 12:45

@Antho

Sauf que 2012... Bah adios quoi.

Disney a annoncé que ça ne faisait plus partie du canon et a réécrit l'histoire de Dark maul en 2016.

Je suppose que c'est là-dessus que se base EL du coup.

Antho
30/05/2018 à 09:48

Ce serait bien qu'Écran Large sache un peu de quoi il parle avant d'écrire un article comme celui-là, particulièrement par respect pour ses lecteurs. Le retour de Maul est arrivé bien avant Rebels, dans la saison 4 de la série The Clone Wars, diffusée en 2012... Et c'est intervenu suite à une idée de Lucas himself. Et sa mère ne joue aucun rôle dans cette histoire ; il n'y a que la "Mère" Talzin, cheffe d'une secte de la Force, les Soeurs de la Nuit qui vivent sur Dathomir (la planète évoquée par Maul à la fin du film). Et il n'était pas non plus sur Naboo. Bref, cela ressemblait vraiment peu à ce que vous décrivez ici.
Quant à dire que la prélogie est haïe par tant de monde, c'est surtout prendre vos désirs pour une réalité.

Phil
28/05/2018 à 09:39

Ouaip, c'est ça.
D'ici moins de 4 films Star Wars, Disney va enlever le 'il y a longtemps' dans le générique et on aura un Avengers dans lequel Groot combat au coté de Yoda et Star Lord hésite en Gamorra et Rey.

Mr Vide
26/05/2018 à 10:05

Vivement le retour de Dark Vador dans le épisode IX !

Alex
25/05/2018 à 17:32

Ah mince, vous n'avez toujours pas compris l'intérêt de Ben Solo ?
Je suis embêté pour vous, du coup ...

Prof. Broom
25/05/2018 à 15:12

Vraie bonne surprise que ce Solo dont je n'attendais rien sinon le pire !

Une suite ne pourrait augurer que du meilleur tant la production de ce film là fut chaotique.

Anarchom
25/05/2018 à 12:17

Titre pute a clic bravo, aucun respect pour vous-meme

the défenders
25/05/2018 à 10:08

DARK MAUL fut un excellent méchant; mais tuer trop vite.... bon eh bien maintenant ; une Story sur JAR JAR BINK...après C 3 P O et R 2 D 2 etc !!!

LeConcombreMoisi
24/05/2018 à 22:57

Pourquoi faites-vous des titres putes à click ?

Plus

votre commentaire