Critique : Bienvenue à bord

Laurent Pécha | 4 octobre 2011
Laurent Pécha | 4 octobre 2011

La croisière ne nous amuse décidément pas. Après le film du même nom signé Pascale Pouzadoux sorti en avril 2011, voici que débarque Bienvenue à bord et son casting nettement plus attractif commercialement parlant : Valérie Lemercier, Frank Dubosc et Gérard Darmon. Le résultat n'est guère plus réjouissant !

Mis à part le réussi Incognito, Eric Lavaine  fait à nouveau preuve, comme avec Protéger et servir et Poltergay, d'un sens de la comédie surlignée qui ne fait jamais mouche. Au mieux, on esquisse un sourire devant les pitreries involontaires de Dubosc récitant avec une nonchalance presque mécanique son rôle du con touchant. Si son Rémy, animateur incompétent, met bien la zizanie sur le bateau où une revancharde maîtresse délaissée (Lemercier) l'a engagé pour pourrir la vie de son ex de patron, le calme est de mise dans la salle.

Il est effectivement impossible de rire devant des gags qui évitent toute subtilité (la parodie de Titanic en point d'orgue). Et comme le schéma narratif de cette vaudevillesque farce romantique (Lavaine tentant de jouer sur tous les tableaux) reste des plus convenus, on s'ennuie ferme guettant les quelques rares bons mots (le club Mikado de Montrouge) et la prestation toujours « finger in the noise » de mister Darmon.

Bienvenue dans l'univers presque quotidien de la comédie française formatée passage télé !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire