Films

Le Mépris Le Mépris

Par Nicolas Thys
29 octobre 2009
MAJ : 10 juin 2021
0 commentaire
Affiche officielle

Réalisé en 1963, à une époque qui, pour beaucoup, signifiait la mort des grands studios américains ou italiens, et le renouvellement du cinéma hors des grands systèmes de production avec la Nouvelle Vague, Le Mépris est l’un des films sur le cinéma les plus aboutis.

Très ancré dans son époque, Godard porte un regard sur le cinéma tel qu’il le vit et le voit et, sans se départir de sa modernité, il réalise ici un hommage puissant au cinéma classique en choisissant Fritz Lang dans son propre rôle pour adapter Homère, autre figure classique mais littéraire.

Dans un technicolor sublime et étrange, à l’aide d’amples et lents mouvements de caméra il réalise ici un véritable manifeste en faveur de la politique des auteurs. Le cinéaste prime sur tout le reste ; les figures du scénariste, de la star et du producteur sont sans cesse mise à mal : faibles ou tyranniques, lâches ou perdus, s’avançant vers une mort irrémédiable où seul le réalisateur semble survivre.

Le Mépris se clot sur cette image fabuleuse de Godard en arrière plan assistant Lang (passage de flambeau ?) sur la scène finale avec ce mot « Silence » puis « Silencio » terme clé qu’on entendra dans un autre merveilleux film sur le cinéma : Mulholland Drive

Rédacteurs :
Résumé
Tout savoir sur Le Mépris
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires