Blood Red Sky : critique qui détourne sur Netflix

Mathieu Jaborska | 28 juillet 2021 - MAJ : 28/07/2021 15:17
Mathieu Jaborska | 28 juillet 2021 - MAJ : 28/07/2021 15:17

Impossible de passer sous silence ce que l'affiche spoile déjà allégrement : Blood Red Sky est un film de vampire en haute altitude, réalisé par Peter Thorwarth. Une idée assez casse-gueule, surtout quand elle est explorée pendant plus de deux heures. Et pourtant, le long-métrage Netflix porté par Peri BaumeisterCarl Anton KochAlexander Scheer et même Dominic Purcell ne démérite pas. Critique.

Vampire, vous avez dit vampire ?

La principale limite de Blood Red Sky réside dans sa promotion, pour peu qu'on navigue sur Netflix les yeux ouverts. Il sera bien question de vampires, et d'une lutte féroce pour la survie à plusieurs kilomètres au-dessus du sol. Pourtant, si elle semble sur le papier répliquer les prémisses de 30 jours de nuit et consorts (comment s'adapterait telle ou telle créature à tel ou tel environnement ?), la production américano-allemande ne verse pas dans le carnage pur et dur aussi promptement

Il faut bien attendre 40 minutes avant de découvrir le pot au rose. Avant ça, on assiste au trajet d'une mère et son fils, perturbé par des terroristes plus mercantiles qu'idéologues. En jouant banco la carte horrifique, la plateforme gâche un twist potentiellement redoutable. La maladie de la renfrognée Nadja (Peri Baumeister), a priori un poncif des survival du style, révèle sa vraie nature, et le détournement musclé se transforme dès lors en bataille. Un travail sur le point de vue surprenant, qui donne tout son intérêt à cette série B divertissante et la démarque de ses concurrents aux dents longues.

 

photo, Peri BaumeisterVampire en toute intimité

 

Peter Thorwarth et son co-scénariste Stefan Holtz jouent avec malice de leurs différents éléments perturbateurs, se cannibalisant l'un l'autre - parfois au sens propre du terme -, et étirent donc assez leurs trois actes pour tenir leur huis clos, en dépit de flashbacks qui alourdissent nettement l'entreprise. Des relents mythologiques un peu factices, d'autant que la simplicité du dispositif en appelle avant tout à notre connaissance du sous-genre vampirique.

Il ne fait en effet aucun doute que les auteurs du long-métrage chérissent le genre, eux qui ne le prennent jamais de haut et s'efforcent d'en tirer le récit le plus palpitant possible. Plutôt sanglante, souvent très bien éclairée, leur oeuvre transpire la sincérité et la foi dans un concept certes, abîmé par ce qui en a été révélé, mais néanmoins fort efficace, surtout quand la structure narrative le laisse s'épanouir dans de multiples climax relativement maitrisés.

 

photoLa caste des vampires anti-chauves en action

 

Turbulences contrôlées

Il ne faut donc pas chercher un futur classique de l'épouvante dans ce tour de montagne russe assumé, retournant son concept dans tous les sens sans chercher à booster plus que ça ses enjeux ou les visions d'horreur qu'il offre. Comme beaucoup de propositions européennes du genre financées par des producteurs courageux, Blood Red Sky prend bien soin de ne jamais dépasser nos attentes, grâce à une bande originale agréable, mais classique, des effets spéciaux convaincants, mais modérés, une photographie soignée, mais oubliable et une mise en scène efficace, mais académique.

Rien ne dépasse de ce petit voyage aérien plaisant et sans éclat, si ce n'est un bad guy particulièrement habité, dont la folie provient à 90% de la performance d'Alexander Scheer (qui incarnait nul autre que David Bowie dans la série Moi, Christiane F.). Le comédien, visiblement ravi de camper un sociopathe fini au schnaps, vole la vedette au célèbre second couteau Dominic Purcell (Mission : Impossible 2EquilibriumBlade : TrinityVikingdom, bref, que des chefs-d'oeuvre avant-gardistes) et illumine bien des plans de son joyeux cabotinage.

 

photo"Mr. Anderson..."

 

Concrètement, le long-métrage est taillé pour Netflix, plateforme via laquelle il améliorera bien des dimanches soirs pluvieux de mois de juillet. En ces temps de capitalisations cyniques et de détours roublards, voir un film de vampire qui soigne chaque aspect de sa conception a de quoi redonner le sourire et rappeler la grande époque des bacs de DVDs remplis à ras bords de sympathiques massacres. Il s'oublie vite, mais un paradoxe reste en tête : et si seule la SVoD pouvait émuler le temps où elle ne dominait pas encore l'industrie du cinéma ?

Blood Red Sky est disponible sur Netflix depuis le 23 juillet 2021 en France

 

Affiche officielle

Résumé

Un voyage plutôt plaisant aux turbulences timides mais honnêtes.

Autre avis Alexandre Janowiak
Blood Red Sky est un peu trop long mais suffisamment rythmé et plein d'envie pour offrir un petit carnage réjouissant et sanglant entre vampires et terroristes
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.5)

Votre note ?

commentaires
Dark S.
18/08/2021 à 18:14

Franchement pas mal du tout. Bon film d'action/horreur, scénario bien troussé, casting de qualité (le psychopathe est juste parfait), bonne montée en tension. Ce n'est pas non plus ultime, on peine quand même à s'attacher aux personnages et l'identité visuelle n'est pas dingue. Mais franchement ça reste bien plus agréable que bon nombre de grosses productions qui sortent en salles ou même, pour rester dans le registre netflix, d'un "Army of the dead" décevant pourtant signé par un réalisateur connu.
Et @Shivattaque qui n'a pas compris : c'est parfaitement expliqué pourquoi ils peuvent de nouveau respirer normalement.

Ozymandias
17/08/2021 à 12:46

Mouais ça passe mais c'était pas foufou !

Vincent777
01/08/2021 à 07:49

Bon divertissement, à voir!

Céline
31/07/2021 à 03:59

Bien aimé, original.

Artsmienois
30/07/2021 à 22:03

Au vu des nombreuses autres critiques, je serai beaucoup plus indulgent vis à vis du film, à commencer par le fiston Elias, oui il fait des conneries Mais qui, à son âge n'aurait pas vu un die hard ou n'aurait pas baigné dans les films d'actions et de plus connaissant l'état de sa mère, de même que le psychopathe de service, qui comprend très rapidement à quoi il a affaire,on peux comprendre leurs actes, ce que j'ai apprécié dans ce film, qui n'a rien d'un série B ou Z, ce sont toutes les petites nuances de jeu des comédiens qui ont joués dans cette petite perle.... Pour moi.
Parce que reconnaissez quand même que les grosses daubes hollywoodiennes qu'on nous sert à longueur de temps... Ben.. Y en a marre, donc santé à 'red blood sky'!

JR
30/07/2021 à 00:11

Bon, ça passe une soirée.
Et vu que la quasi dernière itération des vampires, c'était ceux à paillettes de Twilight... Ça fait un peu plaisir de retrouver des prédateurs à la 30 jours de nuit.

Le film est un couloir attendu, mais jamais désagréable. Elle joue bien, les make up sont vraiment pas mal, le lien avec l'enfant aussi.

Il y a un côté Dernier train pour Busan. 3/5

Nath
29/07/2021 à 13:19

J ai adore

dede
29/07/2021 à 09:48

Film génial

Kyle Reese
29/07/2021 à 01:27

Et ben franchement ... pas mal du tout. Je suis 100% d’accord avec la critique. Ce sont des amoureux du genre derrière ce projet, ça se sent.
J'ai adoré l'histoire en elle même, assez simple et émouvante. La relation mère/fils est touchante, le garçon joue très bien et puis cette idée de mix terrorisme aérien/vampires est plutôt assez original. Je m'attendais à un film un peu plus délire mais en fait ça reste très ancré dans la réalité. Ok ça manque de style, d'une patte personnelle, c'est un peu long et manque parfois de verser dans le ridicule sans y tomber et ça passe, c'est même assez couillu d'avoir traité ça de façon réaliste et non over the top à l'américaine. Pour une fois le coté allemand, assez froid et clinique que je n'aime pas habituellement va bien car la mise en scène est particulièrement soignée sans effet ajouté (jump scare, caméra tremblante ou mouvement saccadé artificiellement des monstres) et c'est plutôt bien éclairé.
Bref content.

lepetitbreton
28/07/2021 à 22:40

Bof. Trop long, trop sage dans l'excès et plus souvent ridicule que convainquant malgré un maquillage réussit du personnage principal.

Plus
votre commentaire