Semaine du 23 janvier 2013

Django enchaine

Sandy Gillet | 31 janvier 2013
0
default_large

Box-office français du 23 au 29 janvier 2013

Et oui. Django enchaine (je sais c'est un peu pourri) une deuxième semaine consécutive tout en haut du haut du classement ne laissant que des miettes à ses poursuivants tel un Lance Amstrong dans le col d'Aubisque lors du TDF 2005 (on a les ref que l'on peut). Ce qui ne veut pas dire que le film de Tarantino roule à l'EPO mais qu'il bénéficie plutôt d'une absence de concurrence royale lui permettant au passage de gagner 35 copies de plus. Bref tout baigne. À tel point que les 2 866 173 entrées d'Inglourious Basterds sont déjà en ligne de mire. Au final il aura juste manqué dans le plan marketing de Sony une petite polémique débile d'un Spike Lee local pour que tout soit parfait. Il faut croire que la cause des noirs, tout le monde s'en fout en France. Mais par contre je vous raconte pas si deux noirs un peu gay sur les bords veulent avoir un enfant... Pfiouuu comment cela partirait tout de suite en sucette. À la rédac y aurait même pas de discussions possibles car on a Louisa, notre passionaria qui fout des baffes à tous ceux qui pensent à droite ou qui ne chient pas bio. Ceci dit, cette semaine elle est partie en stage d'introspection à tendance bouddhiste dans la montagne car elle a appris, en voyant le film de Spielberg, que Lincoln était républicain... Putain on n'ose même pas imaginer quand elle va savoir que Ben Laden était arabe (on en profite pour la taquiner vu qu'elle n'est pas là).

Car elle n'a toujours pas vu Zero dark Thirty (ouah la classe l'enchainement) qui est la première nouveauté du classement. Des résultats pas déceptifs mais pas non plus mirobolants compte tenu de la campagne tous azimuts déployée par Universal. Alors certes, le film est long et il manque à l'appel deux séances journalières par copie. Mais comme pour Django Unchained finalement. Alors oui l'attente et le public ne sont pas les mêmes. Mais quand même. Il doit flotter chez Universal un sentiment mitigé entre c'est pas si mal pour une sortie à 285 copies et il y avait certainement moyen de mieux faire. Quoi qu'il en soit, le film de Bigelow a été porté par une critique dithyrambique et ses cinq nominations aux Oscars qui lui permettent à n'en pas douter de réaliser la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine pour une nouveauté. Ce qui, il faut bien le dire, n'était pas forcément gagné d'avance. Maintenant il faut voir la deuxième semaine pour vérifier si cet « engouement » perdure.

Autre nouveauté à la réussite mi figue mi raisin est la comédie Max distribuée par une Warner qui doit être pas peu contente de ne plus avoir de films français à distribuer à l'horizon lointain après Les seigneurs et Stars 80 aux succès plus que mou du genoux sur ces six derniers mois. C'est qu'apparemment il s'agit d'une typologie de films avec lesquels Warner ne semble pas aussi à l'aise qu'avec les productions US où l'angle marketing a déjà été plus ou moins décidé / testé à Los Angeles. Là il faut se coltiner plus de mondes et en plus sur Paris à commencer par le ou les producteurs du film qui stressent ou qui savent toujours mieux que tout le monde pour marketer leur bébé alors que bon à la base c'est un peu le travail du distributeur. Un environnement que gère à l'année des boîtes comme Gaumont ou Pathé forcément plus expérimentés donc en ce domaine. Ce qui ne veut pas dire que ces deux distributeurs auraient mieux fait attention car rentre aussi en compte la qualité du film. Et Max se pose aussi là pour ne pas faire l'unanimité. Mais alors pas du tout. Bref, avec une moyenne de 806 spectateurs par copie, on peut dire que Warner a su tout juste capitaliser sur ses deux têtes d'affiche. Mais là aussi voyons ce que lui réserve la deuxième semaine.

Deux autres nouveautés bérets / baguette / camembert se sont immiscés dans ce top 10. Rue Mandar d'abord qui a cartonné dans les cinémas du 5ème arrondissement de Paris mais qui au final a du mal à élargir plus que cela son audience. Cookie ensuite qui lui est un vrai gadin. Il faut dire que l'affiche ne donne pas du tout envie et arrive même à enlaidir la sémillante (pour arrêter de toujours dire « bonne ») Alice Taglioni.

Reste la nouveauté Metro de la semaine. 390 copies quand même pour Le dernier rempart. Vous me direz qu'il fallait bien cela pour le retour de Schwarzy sur grand écran. Mais bon, avec 156 206 entrées à l'arrivée, faut croire que la majorité du public s'en fout ou alors c'est que le colosse autrichien n'intéresse pas/plus la jeune génération. Quant aux quarantenaires voire trentenaires, ben ils ont des gosses à gérer le soir et en week-end et attendront donc bien sagement un Rip / le DVD ou le Blu-ray / son passage sur Canal / TF1 (entourez la mention qui vous sied). Ou alors c'est que Metro s'est encore gauffré dans sa campagne. Mais cela, on ne peut le croire.  

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Django Unchained Django Unchained Voir la bande-annonce 922 998 2 -18% 2 051 808 645
2 Alceste à bicyclette Alceste à bicyclette Voir la bande-annonce 282 452 2 -6% 583 581 410
3 Zero Dark Thirty Zero Dark Thirty Voir la bande-annonce 237 214 1 237 214 285
4 Max Max Voir la bande-annonce 222 339 1 222 339 276
5 Paulette Paulette Voir la bande-annonce 207 603 0 +1 414 911 270
6 Le Dernier Rempart Le Dernier Rempart Voir la bande-annonce 156 206 1 156 206 390
7 De l’autre côté du périph De l’autre côté du périph Voir la bande-annonce 92 989 6 -32% 2 172 553 422
8 Rue Mandar (pour que l'année soit douce) Rue Mandar (pour que l'année soit douce) Voir la bande-annonce 83 954 1 83 954 160
9 Le Hobbit : Un voyage inattendu Le Hobbit : Un voyage inattendu Voir la bande-annonce 71 414 7 -35% 4 445 805 342
10 Cookie Cookie Voir la bande-annonce 64 872 1 64 872 208
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire