Iron Man : critique métallisée

Thomas Messias | 26 novembre 2017 - MAJ : 04/12/2018 16:58

Iron Man de Jon Favreau, accouché dans la douleur et quasiment improvisé (pour vous donner une idée, la scène post-générique qui a ouvert les portes de l'univers étendu était à l'origine une simple blague) en plein milieu d'une grosse grève de scénaristes a pourtant lancé l'une des licences les plus lucratives de l'histoire du cinéma, à laquelle seule Star Wars semble pouvoir tenir tête :  le Marvel Cinematic Universe, ou MCU. Alors, que valent-elles ces origines ?

Image 272619
332 réactions

SUPER HERO ME

L'année 2007 n'avait guère été brillante côté super-héros, du nullissime Ghost Rider à un Spider-man 3 relativement décevant (ou du moins qui n'avait pas fait l'unanimité contrairement à ses prédécesseurs). Attendu au tournant, Jon Favreau a pourtant répondu aux attentes avec une facilité désarmante. Son Iron Man tient parfaitement le choc, faisant office d'ouverture ultra alléchante pour ce qu'on espère devenir une franchise, mais constituant également un excellent film en tant que tel, qui devrait faire le bonheur de l’ensemble du public.

Fruit de la discrète montée en puissance d’un cinéaste qu’on n’attendait pas là si tôt, Iron Man n’oublie rien ni personne. Ni les béotiens, qui pénètrent dans l’univers de Tony Stark comme s’ils l’avaient toujours connu, ni les fans inébranlables du comic, ravis de constater que si un considérable travail d’adaptation a été effectué, il respecte en tout point l’esprit et les conventions du matériau d’origine.

 

Image 281600Robert Downey Jr, les raisons d'un succès

 

ROBERT DOWNEY JR MVP

En deux heures rondement menées, Jon Favreau démontre qu’il est possible de mêler blockbuster et film d’acteurs, et qu’un action movie peut se faire convaincant sans pour autant sombrer dans une hystérie bourrine qui ne sied qu’aux amateurs de Michael Bay. Avant d’être un gros machin plein d’effets spéciaux, Iron Man est d’abord un film d’hommes, porté de bout en bout par un Robert Downey Jr. au top de sa forme.

Souvent hilarant, toujours habité, il crève l’écran et s’impose comme le seul et unique acteur capable de ne pas trahir ce Tony Stark cynique, dragueur, plus attachant (et à peine moins complexe) que tous les Bruce Wayne de la Terre. Il se passe un sacré laps de temps avant que Stark n’entre dans le costume du super-héros, mais ça n’est pour une fois pas très grave, tant la coolitude totale du bonhomme semble suffire à remplir un film entier.

 

Image 281589Jeff Bridges

 

Il serait cependant dommage de réduire le film à son fort potentiel séduction : car Iron Man est porteur d’une vraie mythologie super-héroïque ainsi que d’un message politique forcément manichéen mais tout de même assez couillu. Qu’importe si le grand méchant du film se révèle tardivement et ne nous offre finalement qu’un seul véritable climax, d’ailleurs pas tout à fait assez explosif pour nous scotcher intensément. L’important ici, c’est l’esprit, l’ampleur et le réalisme (si si) de l’univers peint par Jon Favreau.

Parfois un peu passe-partout mais terriblement efficace, sa mise en scène enveloppe Tony Stark / Iron man d’une tendresse et d’une admiration sans bornes. En réveillant le mioche qui était en lui, Jon Favreau a su débusquer celui qui sommeillait en nous.

 

Image 283258

Résumé

Un spectacle jouissif et pas con pour deux sous, qui passe sans difficulté le cap de la seconde vision.

commentaires lecteurs votre commentaire !

simon44000
27/11/2018 à 15:31

Et encore une millième rediffusion de ce film, il va bientôt rattraper I, Robot (film qui doit passer au moins une fois par semaine)! Je prédis Hulk avec Norton la semaine pro (qui lui aussi pas assez souvent)

TOD
26/11/2018 à 23:37

Aaaa l'époque où l'armure n'était pas encore de la bouillie numérique cradingue...

flow 45
26/11/2018 à 22:07

tres bon film qui a ouvert la bréche à un univers étendu plus que potable , une des meilleurs adaptation de bd jamais faites rien a signalé !!!

Povcul
26/11/2018 à 21:28

Ils vous en faut pas beaucoup, le scénario est d’une banalité, la fin est nul, on sent que ça a été écrit n’importe comment. Le mechant est ridicule, et dieu sait que j’aime jeff bridge

Bref, c’est pas chouette

valet de coeur
26/11/2018 à 19:13

tous les reals ne sont pas des Jon Favreau dommage

Clem
13/02/2018 à 15:19

Heureux d'apprendre que Ghost Rider était mauvais...

Pseudo
12/02/2018 à 23:04

Bonne idée écran large que ces chroniques quotidiennes de films qui passent à la télé. Gros+1 pour une fois ^^

Gregdevil666
12/02/2018 à 21:41

Sans conteste un des meilleurs. et on sait qu'il y en a peut...

Jojo
12/02/2018 à 21:14

Pour moi une référence du film de super-héros, une bonne adaptation devrait au minimum être comme Iron Man !

votre commentaire