Walking Dead, saison 7 : on sait enfin qui Negan a tué

Jean-Luc Hassaique | 24 octobre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jean-Luc Hassaique | 24 octobre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après des mois d’attente, on sait ENFIN qui Negan a tué dans le premier épisode de Walking Dead saison 7. Cette révélation valait-elle la peine, et AMC s’est-elle tirée du mauvais pas qui avait agacé tant de spectateurs ?

ATTENTION SPOILERS.

On le répète une dernière fois, si vous n’avez pas vu l’épisode fraîchement diffusé, premier de la saison 7, ne lisez pas ce qui suit, sous peine d’être violemment privé de la révélation introductive. Voilà, là, vous êtes prévenus.

 

Affiche

 

Plus la peine de se torturer, nous connaissons désormais la victime de Negan. Ou plutôt les victimes. Comme nous le sous-entendions il y a peu, on pouvait raisonnablement supposer que le nouveau grand méchant, joué par l’excellent Jeffrey Dean Morgan, exécuterait plusieurs membres des Alexandriens. Tout simplement parce qu’après un cliffhanger polémique, un infernal jeu d’hypothèse et de suppositions, ainsi que l’influence énorme des comics de Kirkman, il n’y avait pas vraiment d’autres solutions.

Un double meurtre offrait ainsi plusieurs bouées de secours à la série. D’un côté Walking Dead pouvait se payer le luxe d’être plus cruel encore que son équivalent de papier, surprendre éventuellement le spectateur, tout en respectant son statut d’adaptation, mais aussi de déjouer d’éventuels pronostics pertinents.

 

Photo Jeffrey Dean Morgan

 

 

Bref, Negan a donc tué Abraham comme un cochon, avant de tourmenter la malheureuse Rosita avec les restes de son compagnon. Ce à quoi Daryl rétorque en se jetant sur le psychopathe. Evidemment, Negan n’est pas du genre à se laisser attaquer de la sorte, et décide de prélever une deuxième victime comme tribut. Il s’agira de Glenn. Ce choix scénaristique est-il valable ?

 

Un show qui tâche

Du côté des points positifs, notons une nouvelle fois l’interprétation de Jeffrey Dean Morgan,  impeccable en leader psychotique, capable d’une violence et d’une cruauté inédites dans la série. Le moindre de ses sourires glace le sang, et sa voix profonde sied à merveille à ce personnage extrêmes.

On pouvait craindre après le ciffhanger terriblement cheap de la saison précédente qu’AMC n’ose pas reproduire toute la violence graphique du comics, mais il n’en fut rien, et la série a su manier la brutalité, la tension et l’horreur pure avec une certaine habileté. Les fans du comics auront apprécié que l’épisode reproduise quasiment à l’identique certaines images terribles et iconiques. Enfin, la durée de la scène aura rendu justice à son terrible impact sur les héros et sur l’ensemble de la narration.

 

Photo

 

Tout ça pour ça

Mais à bien y regarder, comme d’habitude avec Walking Dead, on ne sait pas si le verre de sang est à moitié vide ou rempli. Sans revenir sur la bronca qui a suivi le dernier épisode de la saison 6, on peut encore s’interroger sur la pertinence d’entamer ainsi la saison. Désormais, nous connaîtrons rapidement les effets du massacre sur les protagonistes, et la série a perdu une excellente occasion de jouer sur sa pause annuelle.

De même, quitte à oser tuer deux personnages, le choix des victimes interroge. Abraham était inutile depuis un bon bout de temps, et à peu près tout le monde se doutait que son sort était scellé. Quant à Glenn il s’agit ni plus ni moins de la victime originelle, qui peut difficilement constituer une surprise.

Dès lors, l’impression d’être face à un choix dicté par l astratégie, plus que l’audace ou l’efficacité narrative est grande.

 

Photo

 

Circulez y a plus rien à voir

La meilleure nouvelle, c’est peut-être tout simplement que cette éruption d’hémoglobine est derrière nous, et que désormais, la série va pouvoir se poursuivre, débarrassée de cette épée de Damoclès. La mise en place de Negan, étalée sur une demi-saison et différée jusqu’à ce premier épisode, aura été interminable, mais ça y est, on y est.

Et Walking Dead va désormais entamer un de ses arcs scénaristiques les plus riches, impitoyables et intenses. Une situation qui ne pourra que faire du bien à un show dont on attend qu’il nous (re)prenne à la gorge.

 

Photo Andrew Lincoln

Tout savoir sur The Walking Dead

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Yolo
25/10/2016 à 00:08

Ca m'amuse toujours de comparer la manière dont Walking Dead est reçu, par rapport à Game of Thrones.

La non mort de Glenn dans les poubelles a été un scandale pour certains, alors que la non mort de Jon Snow m'a semblé tout aussi grossière et étirée. La non mort de personnages importants dans Game of Thrones ne semble perturber personne, mais dans Walking Dead c'est visiblement problématique (pourtant la manière dont Arya par ex échappe à la mort, de manière un peu poussive, et grâce à un combat laissé en ellipse, m'a paru moyennement satisfaisant).

Arnaud
24/10/2016 à 14:29

Ben je vais pas dire que je suis decu, mais c'est pas ouf non plus en fait. Il y a un twist et je pense que les auteurs ont voulus surprendre, mais au final l'un de des deux devait deja etre mort et l'autre ... bref surprise quand au deroulé, mais pas tellement quant a la finalité.

La mort de Maggie en deuxieme position aurait la ete un putain de choc de malade. Dommage qu'ils n'aient pas eu le courage de le faire.

Michonne ou Daryl aurait aussi ete hyper forts, mais probablement suicidaire pour le show ...

thierry
24/10/2016 à 14:04

@Pog, oui, j'y ai pensé aussi, mais après coup.
Et puis, je me suis dit aussi, mais c'est mon délire, qu'ils avaient tourné la scène "à la Dallas", en tuant plusieurs persos pour brouiller les fuites de tournage, et que le monteur, voyant tous ces plans inutilisés c'est dit qu'il allait les recycler au bon moment pour rajouter un impact mental de plus sur Rick. Du coup, si l'effet est improvisé, il serait logique que je le ressente comme clairement moins bien amené par la narration et donc moins bien perçu.
Mais c'est juste moi:)

Tubetube
24/10/2016 à 13:50

Putain Game of throne est passé chez TWD : c'est triste qu'il cède à la mode du je massacre tout le monde.

suppositoire
24/10/2016 à 13:11

euh tout pour ça franchement voir 1 h 00 de blabas et un mec s' excité avec sa batte sur deux victimes prévisible a deux kilomètre franchement la puis question violence la c' est pareil après on dit que sur certaine série il n' y a que de la violence et du sexe la c' est l' hôpital qui ce fout de la charité

Pog
24/10/2016 à 12:55

@thierry

Au-delà de l'effet facile de teasing et suspense, pour repousser la vérité, il y a une cohérence au sein même de l'épisode : Rick comprend qu'il est à la merci de Neegan, et que Lucille peut fracasser n'importe quel crâne sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit. Il comprend après ce choc qu'il a trouvé un adversaire particulièrement coriace, capable de beaucoup.

thierry
24/10/2016 à 12:49

Heu...ça rime à quoi tous ces flashes qui montrent un coup de batte sur plusieurs autres personnages???

Leraph
24/10/2016 à 11:12

"le bol de riz"...Parce que nous vivons dans une société civilisée merci d'éviter ce genre de commentaire.

Sinon, un peu surpris par vos critiques. Si les producteurs n'avaient pas respecter le Comic alors vous auriez dit le non respect est inadmissible. Je ne trouve pas Abraham inutile, il sauve bien souvent les héros et l'un des éléments forts du groupe. Pour moi c'est très logique.

yfjfy
24/10/2016 à 10:56

enfin de l'action,,,,,,,,,bien éclaté le bol de riz ,,,hahaha

votre commentaire