Star Wars : la créatrice d'Obi-Wan Kenobi compare sa série à Joker et Logan

Gaël Delachapelle | 22 mai 2022
Gaël Delachapelle | 22 mai 2022

Pour évoquer le traitement du célèbre Jedi dans la nouvelle série Star Wars sur Disney+, la créatrice d'Obi-Wan Kenobi parle de Joker et Logan.

Alors que Marvel bat son plein avec la Phase 4 de son MCU sur grand écran avec Doctor Strange in the Multiverse of Madness, et sur le petit écran avec la série Moon Knight qui vient de se conclure récemment, une autre des grosses licences de l’Empire Disney est sur le point de prendre le relai sur Disney+, avec le très attendue Obi-Wan Kenobi.

En effet, tous les yeux des fans de la saga Star Wars sont actuellement rivés vers ce côté de la galaxie lointaine, la troisième série live action Star Wars, après The Mandalorian et Le Livre de Boba Fett, ayant dévoilé récemment une bande-annonce du côté obscur qui en dévoilait un peu plus. Notamment sur le retour d’Hayden Christensen en Dark Vador, dont on pouvait entendre l’iconique respiration à la fin de ce nouvel aperçu. Une série qui marque également le grand retour d’Ewan McGregor dans le rôle-titre, 17 ans après la sortie de La Revanche des Sith.

 

Obi-Wan Kenobi : Photo , Ewan McGregorUn Obi-Wan vieux et hanté par le passé, mais qui a toujours une belle barbe

 

La série Obi-Wan Kenobi se déroule entre l’épisode III et l’épisode IV, soit dix ans après La Revanche des Sith et neuf ans avant Un Nouvel Espoir, où l’on devrait suivre un Obi-Wan vieillissant, caché sur la planète Tatooine où il veille discrètement sur le jeune Luke Skywalker, tandis que l’Empire traque les derniers Jedi encore en vie, dont Kenobi. Et alors que la diffusion des deux premiers épisodes approche à grands pas, la promotion de la série bat actuellement son plein.

Et la showrunneuse Deborah Chow est apparemment bien décidé à sortir les gros arguments pour convaincre la presse que sa série détonne dans le paysage de la galaxie Star Wars. En effet, dans une interview auprès de Total Film, la créatrice de la série a cité deux références du paysage super-héroïque actuel pour évoquer le traitement du célèbre Jedi, dans ce qui s’annonce comme un one-shot, à savoir Joker et Logan :

« Je pense que j’étais le plus excité à l’idée d’avoir l’opportunité de faire une histoire axée sur les personnages, d’une manière similaire – c’est un ton différent – mais quelque chose comme Joker ou Logan, où vous sortez un personnage d’une grande franchise et ensuite, vous avez vraiment le temps d’allez beaucoup plus loin avec le personnage. Donc, cela me semblait vraiment excitant à faire dans Star Wars. »

 

Logan : Photo LoganUn Logan vieux et hanté par le passé... qui a une belle barbe aussi

 

Bien évidemment, lorsque Deborah Chow compare la série Star Wars aux films de Todd Phillips et James Mangold, c’est avant tout pour évoquer la liberté que permet le format de la mini-série dédié à un personnage d’un univers aussi dense, dans une temporalité se situant au milieu de deux trilogies, où Obi-Wan est censé être resté sur Tatooine. En revanche, si la comparaison avec Joker semble plus axé sur le format de la mini-série, celle avec Logan semble plus coller avec le traitement du Jedi aperçu dans les bandes annonces jusqu’ici, à savoir un Obi-Wan vieillissant qui commence à se rapprocher de l’incarnation d’Alec Guinness dans la trilogie originale, hanté par les fantômes du passé.

Dont celui d’Anakin Skywalker, dont l’ombre n’est jamais très loin, sous le casque de Vador. Mais il faudra patienter encore un peu avant de découvrir le traitement en profondeur du personnage dans la série Obi-Wan Kenobi, dont les deux premiers épisodes seront disponibles le 27 mai 2022 sur Disney+. En attendant, des nouvelles images vont réjouir les fans.

Tout savoir sur Obi-Wan Kenobi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
UnknownX47
30/05/2022 à 05:41

Kenobi est le Fan-Film le plus POURRI.

Copeau
24/05/2022 à 11:16

@rientintinchti
Je ne suis absolument pas vexé … j’étais choqué par vos propos de départ …donc je ne suis pas vexé à contrario par contre des personnes qui vont vous lire, qui sont concernés par ces troubles identitaires et que vous comparez donc à des conserves de crabes , ou à des personnes qui se prennent pour des dauphins. Vous évoquez l’esprit critique ; je vous demande de faire appel à votre propre sens de l’auto critique : ne pouvez-vous pas blesser des personnes avec vos argumentations ou tout se mélange et où il y’a des comparaisons malheureuses ? Les mots ont un poids et les utiliser implique une certaine responsabilité … et il ne s’agit pas de grille préférentiel , de progressisme guide par le capitalisme , de tolérance dogmatique etc etc … il s’agit ici tout simplement de savoir vivre et de respect ; tout simplement …

Kynapse
24/05/2022 à 00:42

@rientintinchti

« sur les questions identitaires et le reste, mon champ de réflexion s'articule exclusivement autour d'adultes qui se disent consentants »

C’est la moindre des choses !

« Je ne dis pas que nous ne devons pas écouter la médecine mais que nous devons faire preuve d'esprit critique et ne pas systématiquement sacraliser ce qui est dit par quiconque »

Vous avez également une très haute opinion de votre point de vue. Êtes-vous sûr d’être la première personne à écrire ce genre de choses ?

rientintinchti
23/05/2022 à 22:48

@Kynapse
Une fois de plus, vous déformez mes propos.
Je ne dis pas que nous ne devons pas écouter la médecine mais que nous devons faire preuve d'esprit critique et ne pas systématiquement sacraliser ce qui est dit par quiconque.
Pour le reste, sur les questions identitaires et le reste, mon champ de réflexion s'articule exclusivement autour d'adultes qui se disent consentants.

Kynapse
23/05/2022 à 22:28

@rientintinchti

Vous dites qu’il ne faut pas écouter la médecine parce qu’elle considérait l’homosexualité comme une maladie mentale « il y a peu » (1992, il y a donc 30 ans).
Mais tout mettre sur un même pied d’égalité, c’est aussi aligner le sujet sur la pédophilie, parce que c’est une minorité… ?

Et votre absence de critères tient-elle vraiment quand vous critiquez l’homosexualité / la transexualité parce qu’elle ne représente qu’une minorité et que vous, vous faites partie d’une majorité ?
Dès que vous vous positionnez de la sorte, il y a « critères sélectifs ».

Merci de nous divertir de la sorte, on n’en a jamais assez ;)

rientintinchti
23/05/2022 à 22:27

@Copeau
Désolé si je vous ai blessé et si je suis allé trop loin. Notamment avec le ouaf ouaf.
Bonne soirée

rientintinchti
23/05/2022 à 18:32

@Copeau
N'oubliez pas que la médecine qualifiait l'homosexualité de maladie mentale il y a peu. La médecine a également soutenue des thèses racistes comme par exemple sous Hitler.
ça n'est pas parce qu'un mec porte une blouse blanche et des lunettes qu'il faut canoniser ce qu'il dit.
Aujourd'hui plus que n'importe quand dans le passé, on peut clairement voir qu'il y a des médecins éminents qui nous racontent des conneries.
Mais vous êtes manifestement du genre à ne pas réfléchir par vous-même et à tenir pour vrai ce que que vous disent des autorités qui vous paraissent légitimes. En somme votre progressisme et votre soi disant tolérance est en toc et sent le préfabriqué. Une progressisme téléguidé par vos maitres qui vous disent quand aboyer. Ouaf ouaf.
Vous instituez des normes en fonction de conventions qui elles aussi appartiennent à des normes. Vous classifiez tout selon des conventions qui vous rassurent et auxquelles vous adhérez. Quand je vous lis, je me dis que vous devez être du genre à porter un masque quand vous sortez même seul à la campagne avec personne à moins de 10 bornes.
Magnifique de lire une succession de contradictions et de preuves de mauvaise foi en si peu de lignes. Faudrait créer une palme, un oscar ou un truc du genre pour vous la remettre. Vous êtes un champion.

École diwan Kenobi
23/05/2022 à 11:11

Encore une fois, trop de prétention, toutes les séries ou les producteurs et réalisateurs ont fait des comparaisons trop ambitieuses, ça a été des ratés total (Marseille, Bouba Feet, Arthur...)

Le mieux c'est de rester humble, de dire qu'on y a mis tout notre talent et qu'on espère que le public sera satisfait... Mais à vouloir voler trop près du soleil, on se fait brûler par les haters d'Internet...

Morcar
23/05/2022 à 10:05

J'ai tenu 3 épisodes de "The Mandalorian", et n'ai rien voulu voir des autres séries Star Wars produites pour le moment. Cette série "Obi-Wan" ne m'attire pas plus. Ca ne me parait pas cohérent du tout avec les films.

Copeau
23/05/2022 à 07:21

@rientintinchti
Utiliser volontairement un exemple grotesque dans ce contexte et persister en disant que cette exemple ridicule est comparable aux troubles de l’identité est justement de l’intolérance. Par ailleurs vous dites aux autres de ne pas décider à leur place et de mettre de côté leur ego mais juste derrière vous affirmez connaître mon seuil de tolérance et vous êtes intimement persuadés d’y voir des critères sélectifs là où vous même ne semblait placer aucun critère … autrement dit tout le monde dans le même sac avec votre approche sans aucune distinction. Bref au nom d’une prétendu liberté d’esprit libère de tout dogme vous devenez intolérant … ne comprenez-vous pas que l’absence de criteres ,l’absence de limite sont justement le meilleur moyen d’uniformiser votre pensée ? … il faut faire des distinctions , il faut placer des curseurs ; avec des critères les plus objectifs et justes possibles … et je crois que la médecine , donc à priori objectif, a depuis longtemps démontré la véracité médicale des troubles de l’identité du genre et que cela n’a rien à voir avec pr ex une personne qui se prend pour un dauphin (un trouble psychiatrique bien différent). En comparant les deux vous êtes donc intolérant avec les deux catégories qui illustrent ces exemples …

Plus
votre commentaire