Séries

Barbares : la série péplum guerrière de Netflix, futur carton à la Vikings ?

Par Geoffrey Nabavian
22 octobre 2020
MAJ : 2 novembre 2020
24 commentaires
photo, Laurence Rupp

Sur Netflix dès le 23 octobre, la série allemande Barbares s’annonce comme un péplum guerrier sanglant et épique, opposant l’Empire romain à des tribus germaniques dans une ambiance à la Vikings.

Production Netflix conçue en Allemagne, la série Barbares se centre sur la Bataille de la forêt de Teutobourg. Sur les terres allemandes d’antan, plusieurs tribus de Germains s’allient, avec difficulté dans un premier temps, afin d’affronter l’armée romaine. Un épisode historique doublement décisif, pour l’histoire germanique et pour Rome.

Cette série comptant six épisodes se déroule dans le même cadre que la scène d’introduction désormais culte de Gladiator, dans laquelle les combattants de l’empereur romain Marc Aurèle s’opposent aux Germains.

 

photoEntre Romain et barbare, un choix sanglant à faire

 

Elle prend pour personnage principal Arminius (joué par Laurence Rupp, vu dans Mission : Impossible – Rogue Nation), soldat issu d’une tribu germanique puis élevé et formé par les Romains, qui revient progressivement vers les siens pour les aider à lutter contre l’envahisseur, en leur enseignant ce qu’il a appris dans le camp ennemi.

Barbares promet une ambiance entre Vikings et The last kingdom, avec au programme nombre de combats épiques au cœur d’une immense forêt, de l’action et pas mal de séquences sanglantes. Ainsi que les inévitables scènes d’intrigues, relatant la difficulté pour les tribus germaniques de s’unir, et les hésitations d’un héros déchiré entre deux camps.

Les bandes-annonces sorties par Netflix ont dévoilé une esthétique soignée, et des affrontements qui verront progressivement le personnage principal réveiller en lui ses instincts guerriers sauvages, issus de sa tribu barbare d’origine.

 

 

Avec également Jeanne Goursaud (Le 15h17 pour Paris), David Schütter (Charlie’s Angels, L’Oeuvre sans auteur), Urs Rechn (Le Fils de Saul) et Gaetano Aronica (Sur ma peau), dans le rôle de Varus, le meneur de l’armée romaine, au casting, cette série en forme de péplum guerrier sortira sur Netflix le 23 octobre.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Barbares
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 24 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Damianus

Barbares c’est différent. On part d’un episode historique précis et on l’illustre avec le media télévisuel. Les parties les plus romancés ne sont là que pour étoffer la psychologie des personnages. Des Heros dont on sait d’ailleurs à peu près tout, puisqu’ils sont presque tous historiquement connus. Il est donc difficile de trop s’ecarter de la destinée ou des actions determinantes des personnages. La série nous comte donc la grande Histoire en s’accordant peu de fantaisies, ce qui est toujours plus dur que d’imaginer des péripéties qui n’existent pas, ou des developper des caractaires en totale liberté. Donc sur le plan narratif, certains éléments paraissent convenus, ils sont pourtant proches de la réalité. Segestes en prend pour son grade et pourtant le personnage est parfaitement respecté. En parlant de respect, ils y en a beaucoup concernant les retrancriptions des coutumes, des moeurs, des coiffures, des habits et des équipements militaires. D’ailleurs à ce titre la série peut faire office d’exemple. Seule la principale et c’est très dommage (manque de moyens?) est ratée. La grande Histoire est respectée. Les personnages sont bien développés et tout ça… sans guerriers à la mode hipster ultra lookés sous acide. C’est bien, ça change, ca dénote et le parti pris des producteurs est intéressant. Attendons une suite.

Damianus

Barbares et Vikings n’ont pas du tout la même philosphie de traitement ni les mêmes intentions vis à vis des spectateurs. Vikings est une allégorie sur le thème de la valse des ambitieux, et parle surtout de notre époques avec des héros très modernisés. Elle part d’éléments historiques ou pseudo-historiques avec des personnages quasi-legendaires. La série s’ecarte de sa matière historique initiale pour offrir un spectacle et une gallerie de personnages plus grands que nature. L’histoire de la série est très romancée avec beaucoup d’éléments fantasmatiques et une liberté d’ecriture et de mise en scène très grande. A ce titre, les batailles très présentes absolument pas réalistes et ne cherchent d’ailleurs pas à l’être (et ça ne s’arrange pas au fil des saisons). Vikings c’est du fun, et les auteurs le font très bien.

Titi crazzy

Comment oser comparer cette avec Vikings ou the last kingdom. Rien à voir. Je suis au 1er épisode et des les premières minutes , je sens que c est gnagnan

Novak 10

Rien à voir avec viking. Il y a plein de choses qui me font rire..

Mel86

Jai bien aimé ! Déçue qu’il n’y a que 6 épisodes.