The Mandalorian : comment la série Star Wars révolutionne les effets spéciaux

Marion Barlet | 22 juin 2020 - MAJ : 22/06/2020 22:58
Marion Barlet | 22 juin 2020 - MAJ : 22/06/2020 22:58

The Mandalorian s'est imposée sur Disney+ et la qualité des effets spéciaux a joué un rôle décisif dans la popularité de la première saison.

La saison 1 de The Mandalorian a incontestablement été le produit d'appel de Disney+, lors de sa sortie états-unienne en octobre et pour son lancement mondial au printemps. Les fans de Star Wars ont trouvé une bonne raison de s'abonner, et ont suivi de nouveaux personnages de l'univers, avec ses thèmes, ses vaisseaux, ses batailles, le tout enrobé par des effets spéciaux impressionnants.

Pour fêter son giga-succès et faire plaisir aux fans, la plateforme de Mickey a lancé Les Making-of : The Mandalorian, pour montrer aux spectateurs la production et le tournage sous toutes ses coutures. Connaître les techniques et savoir-faire d'une création décuple le plaisir des amateurs d'images, de numérique, de cinéma.

 

photoImmersion dans le désert

 

La démarche est d'autant plus intéressante pour The Mandalorian que les technologies utilisées sont différentes de celles habituellement choisies, à base d'écran vert et bleu. Directeur de la photographie sur trois épisodes, l'Australien Greig Fraser (Zero Dark ThirtyLion) s'est confié à ce sujet dans le podcast d'IndieWire.

Il a notamment évoqué le "StageCraft", une technique qui vise à filmer avec des décors numériques présents sur le plateau ; les paysages et les éléments nécessaires sont présents dans le cadre, au lieu d'être ajoutés en post-production (même si des éléments le sont forcément) :

"Tout le monde sait qu'un film est faux. Mais si, en tant que cinéastes, on ne donne au public que des raisons de ne pas y croire et qu'on met l'illusion en suspens, je pense qu'on s'enfonce dans l'erreur. [L'utilisation du StageCraft] est parfaite pour la production de films en studio. Si on peut bien concevoir les arrière-plans et les espaces, nos changements peuvent prendre très peu de temps".

 

photo, Gina Carano, Pedro PascalLa baston c'est pour de vrai

 

Grâce à cette procédure, il n'y a pas besoin de créer des décors physiques entiers : pour un navire spatial par exemple, seule la cabine où évoluent les personnages peut être fabriquée, tandis que le reste (les flans, les ailes) pourra être associé numériquement à la structure physique pour donner l'illusion d'un décor entier. En plus d'être moins coûteux (même si les tarifs sont élevés et concernent les grosses productions, surtout hollywoodiennes), le StageCraft représente un gain de temps au moment du tournage, car les équipes peuvent voir ce qu'elles filment - alors qu'avec un fond vert, elles ne peuvent que l'imaginer.

"La différence entre un bon et un mauvais plan peut se  jouer à quelques centimètres vers la gauche. Quand on tourne avec un écran bleu, ce sont d'autres paires d'yeux, huit mois plus tard, qui conçoivent ce qu'on aurait dû concevoir sur le plateau avec l'acteur."

 

photoMoitié physique, moitié numérique, 100% réussi

 

L'usage du StageCraft permet d'avoir une meilleure visibilité sur le rendu final et d'améliorer pendant le tournage les prises de vues. Ce type d'effets spéciaux plonge le directeur de la photographie, le réalisateur et les caméramans dans une ambiance plus proche des scènes qu'ils tournent, et en donne une meilleure perspective (au sens propre et figuré). Bien sûr, de la post-production est tout de même nécessaire pour affiner les coutures, une fois que les prises sont dans la boîte.

Directeur de la photographie sur Rogue One : A Star Wars Story, Greig Fraser a travaillé sur les très attendus Dune de Denis Villeneuve et The Batman de Matt Reeves. Il n'a pas précisé dans l'entretien s'il avait employé le StageCraft sur ces deux blockbusters.

La saison 2 de The Mandalorian a été confirmée par Jon Favreau et sortira en octobre - grâce à un travail rapide et talentueux sur les effets spéciaux. Pour savoir si la série sauvera Star Wars de la déroute, notre dossier est ici.

 

photoLa marionnette la plus attendue de la saison 2

 

commentaires

Bdz
23/06/2020 à 15:00

Désolé de casser l'ambiance mais the mandalorian est un vrai navet qu'en plus certain ont voulu comparer aux films...une vraie hérésie...rien ne fonctionne, des acteurs aux effets spéciaux

Myst
22/06/2020 à 20:27

C'est cool pour donner une lumiere et ambiance realiste et de vrai indicateurs visuels aux directeur photo, reals et acteurs. Apres faut pas se leurer. Tout est refait en full cg derriere.

votre commentaire