Titans saison 3 : un personnage geek et mature rejoint l'équipe de DC

Marion Barlet | 3 avril 2020 - MAJ : 03/04/2020 18:16
Marion Barlet | 3 avril 2020 - MAJ : 03/04/2020 18:16

C'est confirmé, un personnage bien connu de l'univers DC retrouvera l'équipe des Titans pour la troisième saison.

Adaptée du comics Les Jeunes Titans, la série s'est taillée une part dans l'univers super-héroïque. Depuis sa première saison, diffusée en octobre 2018 aux Etats-Unis, Titans s'est annoncée comme une promesse innovante, avec quelques déceptions certes, mais pas de quoi entailler l'enthousiasme du public. La deuxième saison ne s'est guère fait attendre et est sortie 11 mois plus tard à domicile, et en janvier en France, sur Netflix.

Si la série suit son rythme d'une saison par an, la numéro 3 devrait sortir à la rentrée scolaire prochaine - même si l'on doit se méfier avec le coronavirus et les décalages qu'il implique. DC semble donc préparer gentiment les fans à la suite et un personnage supplémentaire a été officialisé. Lors d'une session de questions-réponses sur Facebook, Boris Mojsovski, un des réalisateurs et chef-opérateurs, a confirmé que Barbara Gordon, alias Oracle ferait son entrée en scène.

 

photo, Titans Saison 1, Titans Saison 2Robin dans Titans

 

Connue pour avoir été Batgirl, l'héroïne a dû abandonner le costume après que Joker lui ait brisé la colonne vertébrale dans The Killing Joke, un roman graphique paru en 1988. A partir de cette date, Barbara Gordon est devenue paraplégique et a été condamnée à vivre en chaise-roulante. Elle a alors développé ses capacités intellectuelles et officie depuis en tant qu'Oracle, une experte en technologie et manitou des internets qui assiste les super-héros, dont les Birds of Prey.

On n'en sait pas plus sur sa future interprète et sur l'intrigue de la troisième saison. En attendant, vous pouvez lire notre critique de la saison 2, juste ici.

 

photo, Titans Saison 2Prêts à braver le confinement suite à une panne internet (alerte Oracle !)

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire