Stranger Things, The Witcher... Netflix parle des retards à prévoir pour les prochaines saisons

Marion Barlet | 24 mars 2020 - MAJ : 24/03/2020 09:59
Marion Barlet | 24 mars 2020 - MAJ : 24/03/2020 09:59

Bien que Netflix semble gagnant dans la logique de quarantaine et de binge-watching, ses programmes pourraient pâtir à long terme du coronavirus.

Netflix bénéficie évidemment d'un auditoire massif cloîtré chez lui, qui profite du confinement pour combler ses trous cinéphiliques ou découvrir de nouveaux univers. Alors que le secteur économique de l'industrie cinématographique est au plus bas, les plateformes tirent leur épingle du jeu (sauf Disney+ en France dont la sortie a été retardée)... jusqu'à un certain point.

 

Photo Stranger ThingsLes consommateurs... heu spectateurs ont augmenté

 

Le directeur des programmes de Netflix, Ted Sarandos, a expliqué la situation dans laquelle se trouve la société en période de coronavirus. Pour l'instant, rien n'est à déplorer (c'est même l'inverse), mais le vent pourrait tourner plus tard dans l'année 2020, comme il l'a déclaré sur CNN :

« Ce qu'il se passe maintenant, c'est que nous travaillons en amont pour sortir nos productions afin qu'il n'y ait pas de ruptures brutales, mais qu'il y aura peut-être plus tard dans l'année comme la production physique n'est pas opérationnelle. (...) Ça a été une turbulence massive. Chacune de nos productions dans le monde est à l’arrêt. C’est sans précédent dans l’histoire. »

 

photo, Henry Cavill, The WitcherConfinement difficile pour Henry Cavill

 

Par mesure de précaution, la société a arrêté tous ses tournages, comme la quasi-totalité des productions d'ailleurs. Parmi les netflixiennes, on compte les très attendues Stranger Things saison 4 et The Witcher saison 2, ainsi que des séries comme Grace et Frankie ou encore la comédie musicale The Prom. De même, des séries comme Riverdale (diffusée par Netflix en France mais produite par CW) sont mises à l'arrêt et ne viendront pas équilibrer une grille des programmes qui pourraient s'amaigrir.

 

Photo Lily Tomlin, Jane FondaJane Fonda et Lily Tomlin apprennent l'existence du coronavirus

 

Dans l'immédiat il n'y a rien à craindre niveau rupture de stock sur Netflix, mais le futur est incertain. La reprise des productions dépendra de la gestion de la pandémie, dont le déclin est nécessaire au bon déroulement de la chronologie des plateformes. On aurait presque tendance à l'oublier tant on est habitué à la prolifération de contenus, mais ce ne sont pas des robots qui jouent, réalisent, maquillent, éclairent, montent et font le marketing chez Netflix.

Vous pouvez retrouver nos conseils films d'horreur ou nos conseils films d'action ou nos conseils films de science-fiction disponibles sur Netflix, pour vous aider à faire le tri dans son riche catalogue.

 

photo, Millie Bobby BrownNetflix ne sait pas où l'avenir la mènera

commentaires

Numberz
24/03/2020 à 11:38

Ça laisse le temps à David Fincher de penser à une saison 3 de Mindhunter. Quelle frustration la fin de saison 2..

votre commentaire