Mortel : un air de Death Note dans la bande-annonce de la série fantastique française de Netflix

Mathieu Jaborska | 22 octobre 2019 - MAJ : 22/10/2019 16:02
Mathieu Jaborska | 22 octobre 2019 - MAJ : 22/10/2019 16:02

Netflix n'en finit pas de produire des séries françaises, et nous dévoile ce Mortel, dont on ne sait pas trop quoi penser.

La plateforme de streaming continue de creuser les possibilités sur le territoire français. Mortel avait été annoncée à peu près en même temps que Huge en France, une série de Gad ElmalehPlan Cœur (notre avis sur la saison 2 est ici) ou encore une adaptation d'Arsène Lupin avec Omar Sy. Netflix s'installe donc de plus en plus en France, et a même prévu de localiser un bureau dans la capitale.

 

photoPlan Cœur, une comédie dramatique à la française

 

Ça n'empêche pas non plus la firme de se mettre au fantastique. Marianne, lorgnant carrément vers l'épouvante, l'a récemment bien prouvé. Mortel n'est donc pas un cas isolé. Mais dans ce cas, il s'agit plutôt d'une série adolescente, avec un personnage démoniaque faisant un peu penser au Ruyk de Death note, et bien sûr, avec des super-pouvoirs.

On suit donc trois adolescents que tout oppose (incarnés par Carl MalapaNemo Schiffman et Manon Bresch) qui acquièrent, grâce à un mystérieux personnage aux yeux oranges nommé Obé, des pouvoirs vaudous, et s'en servent pour venger le frère de l'un deux.

La série est créée par Frédéric Garcia, scénariste de quelques fictions françaises comme Skam France ou Une famille formidable. Alors oui, ça n'est pas le meilleur CV au monde pour porter une série pareille, d'autant plus qu'il n'a jamais touché au fantastique. Mais peut-être cela prouve-t-il que le script est suffisamment efficace pour que les exécutifs du service de SVoD signent sur ce seul document. Les premières images donnent déjà une idée.

 

 

Il se dégage de cette bande-annonce une ambiance "teen movie" à la française assumée. Le scénario semble cela dit très classique et les fameux pouvoirs conférés aux ados sont encore assez flous, même s'ils ont l'air assez balèzes. L'idée d'un ego adolescent encore fragile qui se heurte à un pouvoir soudain fait un peu penser à Chronicle, mais il faudra attendre la diffusion de la série pour savoir si l'intrigue va aussi loin que le film de Josh Trank.

Ce sera donc le 21 novembre qu'on pourra découvrir cette nouvelle tentative de fantastique à la française. Si Julia Ducournau participait au projet, ça aurait pu être Grave Mortel.

 

Affiche française

commentaires

snake88
23/10/2019 à 10:55

@Quisquose

Je n'ai pas d'apriori particulier, au contraire ! J'ai très longtemps soutenu le cinéma de genre Français en allant voir tout ceux qui sortaient. Je me suis farci les Mutants, La Horde, Sheïtan, Frontières et co parce que j'y croyais à l'époque ! Avec le recul, j'ai vu très peu de bons films dans le registre horreur / fantastique (les Aja, les Laugier même si je suis pas fan du bonhomme,) , je met l'action / thriller de côté parce qu'on a en quand même de bons dans ce domaine même si ils sont trop rares.
L'excuse des films de fans fauchés ne suffit pas. Je pense que le problème réside dans le fait qu'on a des réalisateurs passionnés, parfois talentueux (mais aussi complètement aux fraises pour certains) qui ont besoin d'être canalisés pour ne pas se laisser bouffer par leurs influences mais qu'on a en fasse des producteurs qui ne connaissent pour la plupart rien du tout à ce cinéma là. De plus, on a en France une forme de hiérarchisation de la culture et un mépris pour tout ce qui touche à la culture populaire (le cinéma de genre en fait partie)...

Zedd
22/10/2019 à 19:33

On dirait une web-série un peu bof, et le fait que ça soit produit par Netflix arrange pas le truc : pourquoi ça a l'air aussi claqué (rien que visuellement) ?

Bubble Ghost
22/10/2019 à 17:25

@Quisquose... Les aprioris, c'est autre chose. Surtout qu'il suffirait de quelques grosses réussites marquantes et régulières, pour changer la donne dans les esprits hexagonaux. Car derrière ces aprioris négatifs, faut quand même admettre qu'il y a un fond de vérité, qui est certes en train de changer depuis vingts ans.
Moi, perso, La Casa De Papel, une seule saison m'a suffit. J'ai même eut beaucoup de mal à la finir. Alors que Le Bureau Des Légendes, tant que Canal continuera à maintenir un minimum, la qualité habituelle de ses saisons, je ne suis pas prêt d’arrêter. Une chose est sure. Pour que le public français amateur de fantastique, d'épouvante et d'horreur, change d'opinion sur les capacités des productions françaises, il n'y a pas 36 solutions. Il faut faire des films ou des séries dans ces domaines. Et pas une petite production au rabais toutes les décennies. Avant de réussir, il faut déjà que ça existe vraiment.
Et actuellement, sans Netflix, l'offre serait proche de zéro. Donc, laissons du temps au temps. Et remercions Netflix d'avoir oublié Marseille( la série, hein ). Et de nous faire autre chose que du Joséphine Ange Gardien, du Louis La Brocante, du Navarro, ou même du Salut Les Musclés. Je ne sais pas si Mortel sera une réussite ou un échec cuisant. Mais je suis content que ce genre d'initiative existe enfin en série française. Il était plus que temps.

Richter
22/10/2019 à 17:16

Attention, grosse daube en approche.....

Quisquose
22/10/2019 à 16:58

@Bubble Ghost, le problème justement, c'est que les français ont un avis immédiatement négatif dès qu'on parle de séries ou de films de genre français. La preuve dans le commentaire de snake88 qui de base va te dire que les autres font toujours mieux que nous.
Les films de genre français sont mal distribués puisque par défaut les gens ont un à priori merdique et n'iront pas.
Le téléspectateur français préfèrera toujours se taper 3 saisons pourraves de la Casa de Papel parce que c'est espagnol, plutôt que 3 saisons géniales du Bureau des légendes juste parce que c'est français.

Bubble Ghost
22/10/2019 à 16:44

@Snake88... " Pourquoi à chaque fois que les Français s'essaient au genre, il font presque systématiquement moins bien que les ricains, les espagnols ou même les Anglais "... Peut-être par ce que les trois pays que tu viens de citer, ont tous un lourd passé patrimonial dans ce domaine. Alors que nous, même si on à toujours de temps en temps, fait quelque films d'horreurs ou fantastique, on ne peut pas vraiment dire que ce soit une spécialité française de longue date. La France manque cruellement d'expérience dans ces domaines cinématographiques. Ou au moins de vrai réussite, qui ne soit pas autre chose que ponctuelle et sporadique.

snake88
22/10/2019 à 16:23

J'ai trouvé cette bande d'annonce rincée et pleine d'influences mal digérées... Pourquoi à chaque fois que les Français s'essaient au genre, il font presque systématiquement moins bien que les ricains, les espagnols ou même les Anglais :( ?
D'ailleurs @LaRédac, ça mériterait un dossier ;)
Peut-être qu'on sera agréablement surpris mais vu le CV des auteurs je n'y crois pas... D'ailleurs, on a l'impression que les exécutifs Netflix filent du pognon à n'importe qui tant ils sont soucieux de gonfler leur catalogue Français. Alors OK ça permet de financer des trucs qui n'auraient jamais pu voir le jour en France avec 1 ou 2 réussites (Marianne et peut-être les 2 prochains longs de Julien Leclercq qui ont l'air ambitieux) mais aussi des Osmosis, des Plans Coeurs, des Marseilles ou l'autre machin sur la weed avec Gerard Darmon.

votre commentaire