The Mandalorian dévoilera le côté Mad Max déglingo de Star Wars (d'après son réalisateur)

La Rédaction | 22 août 2019 - MAJ : 22/08/2019 10:13
La Rédaction | 22 août 2019 - MAJ : 22/08/2019 10:13

Le service Disney+ reposera dans un premier temps pour l’essentiel sur le catalogue classique de Disney. Avec en bonus, The Mandalorian, première série Star Wars de l’histoire de la saga.

Alors qu’on vient d’apprendre qu’Obi-Wan Kenobi aurait peut-être bien droit à son propre show dans un avenir proche, la première salve de divertissement estampillée Star Wars (avant Star Wars : L'ascension de Skywalker pour les fêtes) sera la série The Mandalorian. Annoncée comme un évènement de premier plan et argument d’abonnement massue aux yeux du studio, la série commence à beaucoup faire parler d’elle.

En témoignent les déclarations de son réalisateur, Jon Favreau, qui devraient être suivies de près. En effet, s’il n’est pas aussi éminemment médiatique que les frères Russo, ou que Joss Whedon avant eux, Jon Favreau demeure un des artisans de tout premier plan de l’offensive industrielle de Disney sur le box-office. Réalisateur des deux premiers Iron-Man, des remakes du Livre de la Jungle et du Roi Lion, il s’est imposé comme une machine à milliards.

 

photo MandalorianQuand tu vas te faire Mandalorer la tronche

 

Interviewé par le Hollywood Reporter, Favreau a annoncé qu’il ne fallait pas prendre The Mandalorian à la légère, même que ce serait vraiment complètement dingo.

« Si vous faites attention, The Mandalorian a un certain look, le vaisseau fait une certaine taille, et il y a une échelle globale qui évoque la première trilogie. J’essaie d’évoquer la direction artistique non seulement de la première trilogie, mais du premier film. Non seulement du premier film, mais surtout son premier acte. Comment ça se passait sur Tatooine ? Que s’est-il déroulé dans cette cantina ? Ces questions me taraudent depuis que je suis enfant, et j’aime l’idée d’une dimension plus sombre, folle, de Star Wars, l’aspect Mad Max de la saga. »

Il y a donc désormais deux choses qu’il nous tarde de découvrir : le côté Mad Max de Star Wars, ainsi que les produits stupéfiants que consomme le réalisateur Jon Favreau. Verdict le 12 novembre 2019.

 

photo MandalorianUne trogne bien connue des fans...

commentaires

Omegaton
24/08/2019 à 14:06

ça l'air très très bien, j'ai hâte

Le Waw
22/08/2019 à 18:14

En gros tout ce que j'ai toujours rêvé de voir dans SW.

La majorité silencieuse
22/08/2019 à 15:54

Droit à l'erreur proche du zéro.

sylvinception
22/08/2019 à 14:28

Tous les Star Wars ont un p'tit côté Mad Max d'ailleurs...
(lol)

ch
22/08/2019 à 10:30

article : "Ca ne ressemble a rien de ce qui a été fait jusqu'a aujour'hui" en chemin dans 3...2....1...

votre commentaire