Swamp Thing : le réalisateur évoque la violence de l'annulation et ses idées qui ne verront jamais le jour

La Rédaction | 8 juillet 2019 - MAJ : 08/07/2019 18:44
La Rédaction | 8 juillet 2019 - MAJ : 08/07/2019 18:44

Aussi prometteuse qu’elle soit, la série Swamp Thing a été sabordée violemment par DC, comme en ont témoigné plusieurs de ses artisans.

C’est aujourd’hui au tour du scénariste devenu metteur en scène, Gary Dauberman, d’en dire plus sur ce show à part, au destin aussi boueux que son maudit héros. Après moult tentatives d’adaptations, oscillant entre honnête tentative, ratage ou projet perdu dans les arcanes hollywoodiens, on espérait que cette série chapeautée par James Wan connaîtrait une issue plus favorable.

Las, Warner a décidé de passer de 13 à 10 épisodes en cours de production, avant de finalement choisir d’annuler purement et simplement le programme à l’issue de sa première saison. Les justifications avancées ici et là semblent au mieux chaotiques, au pire complètement invraisemblables.

Quelques jours après ses camarades, c’est au tour du réalisateur, Gary Dauberman, de se livrer. Sans surprise, l’artiste est lui aussi un peu sonné par cette mauvaise nouvelle. Il la caractérise clairement dans les colonnes de Gamespot :

 

photoLe plus beau monstre de tout l'étang ?

 

« Un coup à l’estomac »

Pour autant Dauberman n’oublie de rendre à César ce qui est à César rappelant qu’il a bénéficié du boulot d’une sacrée équipe.

« Je suis si fier du résultat et de ce que l’équipe ainsi que le casting ont accompli en allant au front. Ce n’est pas facile de jeter l’éponge. »

Et pour le coup, on partage un peu la tristesse du monsieur, quand il indique sa volonté de travailler à la fois la dimension feuilletonnesque et épisodique de Swamp Thing.

« J’étais impatient de pouvoir raconter quelques histoires plus ramassées, pas des récits repliés sur eux-mêmes, mais 3 arcs distincts, accolés à l’intrigue générale. Bénéficier d’un mystère servant de fil rouge à la saison, tout en étant capable d’explorer des recoins sombres du marais, où se seraient déroulés ces récits, qui auraient presque donné des airs d’anthologie à l’ensemble. »

Une promesse d’autant plus alléchante que le réalisateur évoque notamment son désir d’enrichir le bestiaire, notamment avec des loups-garous. Autant de créatures qui auraient pu s’intégrer parfaitement au show… Mais que nous ne découvrirons jamais. Pour se consoler de cette annulation, il vous est toujours possible de découvrir dès mercredi 10 juillet Annabelle : la Maison du mal, également réalisé par Gary Dauberman.

 

photoUn monstre qui se mouille

commentaires

prof west
09/07/2019 à 07:31

Dommage car pas mauvaise série

jorgio69
08/07/2019 à 20:12

@Faurefrc
Les critiques étaient bonnes pourtant...
Par contre pour les Saw réalisés par Darren Lynn Bousman :D

Faurefrc
08/07/2019 à 19:37

« Dauberman »... avec un nom pareil, fallait pas s’attendre à une fin heureuse...

votre commentaire