Altered Carbon se la joue Blade Runner dans sa nouvelle bande-annonce explosive

Créé : 12 janvier 2018 - Christophe Foltzer
Photo Joel Kinnaman
48 réactions

En 2018, Netflix compte bien prouver qu'il est toujours le patron du petit écran et commence l'année sur les chapeaux de roue avec Altered Carbon, une série avec de la grosse SF dedans.

C'est donc le 2 février prochain qu'arrivera Altered Carbon sur Netflix, l'adaptation du roman de Richard Morgan paru en 2002. Une bonne grosse histoire cyberpunk comme on les aime puisqu'il y est carrément question de la digitilisation de la conscience humaine dans des corps d'emprunt, ce qui est quand même vachement pratique quand on ne veut pas mourir car on peut à présent passer d'une enveloppe corporelle à une autre à loisir. Et ça, dans l'idée, on aime bien.

 

Photo

Réveil difficile pour Joel Kinnaman

 

Sauf que bien entendu, l'univers d'Altered Carbon, situé 300 ans dans le futur, est très loin de celui de La petite maison dans la prairie et qu'on a droit à l'habituel société tentaculaire et un brin dépressive avec des néons partout. Et c'est dans ce monde que Takeshi Kovacs (interprété par Joel Kinnaman) revient à lui, après un long moment passé au frigo suite à une insurrection populaire qui a mal tourné, dans un nouveau corps évidemment, avec pour mission d'empêcher l'assassinat du puissant Laurens Bancroft. Autant dire qu'il va avoir du pain sur la planche.

 

Photo

 

Les premiers éléments dévoilés au public auguraient du meilleur et la bande-annonce que nous découvrons aujourd'hui le confirme, Altered Carbon, ça a l'air vachement bien. Sauf que ça rappelle quand même beaucoup Blade Runner dans son univers, sa direction artistique et même sa mise en scène. On espère donc de tout coeur que la série saura s'affranchir de son glorieux modèle et nous surprendre autant qu'il nous émerveille déjà visuellement.

 

commentaires

Number6 12/01/2018 à 10:34

Le bouquin est excellent. Un mélange de hard science et effectivement de petits moments qui rappellera la pop culture sans en donner le nom.
Vivement la série.

Je rêve un jour de voir du Stephen Baxter ou Peter Hamilton adapté sur une des chaînes US ou de services en ligne style Netflix, HBO ou pourquoi pas Hulu.

bnnnn 12/01/2018 à 10:32

Cela va surement permettre de remettre en perspective critiques dithyrambiques de Blade Runner 2049

votre commentaire