Un Hobbit donne déjà son avis sur la future série Le Seigneur des Anneaux

Mise à jour : 22/11/2017 01:17 - Créé : 8 novembre 2017 - Christophe Foltzer
Photo , Sean Astin, Elijah Wood
11 réactions

Oui nous vivons à une époque où plus rien n'est sacré et où tout est susceptible d'être refait. D'ailleurs, Hollywood ne s'en prive pas. Mais quand il s'agit de s'attaquer à l'une des trilogies préférées du grand public, tout de suite, ça coince un peu.

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe il y a quelques jours : Amazon projette de refaire Le Seigneur des Anneaux en série télé. Le réseau voulant concurrencer Netflix était à la recherche depuis quelques temps d'un projet prestigieux susceptible de le mettre à niveau égal et l'ambition est énorme puisque le patron du groupe, Jeff Bezos, s'impliquera lui-même dans la série et n'a pas caché son but d'en faire un programme au minimum à la hauteur d'un Game of Thrones.

 

Photo Elijah Wood, Sean Astin, Dominic Monaghan

 

Si les fans de la trilogie de Peter Jackson sont pris de sueurs froides, cela ne constitue au fond en rien une surprise puisqu'il fallait bien s'attendre à ce qu'un jour le chef-d'oeuvre de J.R.R. Tolkien connaisse une autre itération. Cela dit, on se demandait bien ce que le casting d'origine pouvait en penser. Et c'est Sean Astin, qui incarne le Hobbit Sam, qui a été le premier à en parler au micro d'Entertainment Weekly :

"J'ai vu ça l'autre jour et j'ai trouvé la nouvelle intrigante. Cela fait 15 ans que je n'arrête pas de dire que dans les douze ans qui suivraient la sortie du Seigneur des Anneaux, il serait refait. Et tout le monde me disait que ce n'était pas possible, que personne n'oserait, que c'était un classique. Et moi je répétais que si, parce que c'est une histoire énorme et que le public adore ces personnages."

 

Photo Sean Astin

 

En plus d'avoir eu le nez sacrément creux, Sean Astin a profité de son passage sur Netflix dans la saison 2 de Stranger Things pour donner quelques conseils à l'équipe qui va se charger de cette nouvelle adaptation :

"L'une des grandes qualités de Netflix et de Stranger Things en particulier c'est que, bien que je sois persuadé qu'ils distribuaient des notes concernant les scripts, je n'en ai jamais vu la couleur. Les frères Duffer faisaient leur film dans leur coin. Et c'était pareil pour la New Line et Peter Jackson à l'époque. La Nouvelle-Zélande est tellement loin et, s'il y avait bien certains moments où ils en discutaient, Peter faisait son propre film. La vraie question concernant cette série est de savoir s'ils vont trouver la bonne équipe et s'ils vont lui laisser l'opportunité de faire ce qu'elle veut. Ou vont-ils devoir se plier au studio ? C'est difficile de faire une série de ce calibre dans ces conditions."

 

Photo Seigneur des Anneaux

 

Et c'est vrai que la question mérite d'être posée. Il faudrait en effet que le studio ait suffisamment confiance en son équipe pour lui laisser s'approprier le matériau d'origine pour vraiment lui donner son identité propre et ne pas finir par copier ce qui a déjà été fait. Nous rejoignons d'ailleurs Sean Astin sur ce point. C'est le seul moyen pour que ce nouveau Seigneur des Anneaux soit une réussite. Et si les gens d'Amazon nous lisent, on ne saurait que trop leur conseiller d'engager le comédien comme consultant, parce qu'il a tout compris.

 

Image 92937

commentaires

MystereK 09/11/2017 à 16:04

"Oui nous vivons à une époque [..] où tout est susceptible d'être refait"

Et bien oui, comme toujours dans le cinéma. S'il ne fallait pas refaire, on aurrait pas eu Le seigneur des anneaux puisqu'il y avait déjà un film d'animation avant celui là. S'il ne fallait pas refaire, on aurait pas eu le fabuleux Frankenstein de Whale, puisqu'il avait déjà été fait avec succès, et on aurait pas eu Le cauchemar de Dracula, le le Copolla, puisqu'il avait déjà été fait par Browning. On aurait pas eu l'excellent "La colline a des yeux" d'Aja, On aurait pas eu Batman Begins.. et probablement pas eu le Burton non plus. On auraitpas eu le Ben.Hur de 1956 psuiqu'il y en avait un en 1929. Il n'y aurait pas eu Pour une poignée de dollars, ni Les sept mercenaires, ... etc.

Pifpaf 08/11/2017 à 20:42

Je vois bien Jeff bezos lire écran large oklm le soir en revenant du taf

Ded 08/11/2017 à 20:33

Et Hobbit soit qui mal y pense !...

votre commentaire