Pokémon : pourquoi la série est un chef-d'œuvre de merde

Elliot Amor | 19 juillet 2020 - MAJ : 20/07/2020 17:53
Elliot Amor | 19 juillet 2020 - MAJ : 20/07/2020 17:53

Aujourd'hui, l'envie de parler de Pokémon nous prend. On revient sur ce phénomène culturel.

En 1997, après les succès de Pocket Monsters Vert, Rouge et Bleu sur Game Boy, le studio fraîchement fondé OLM se charge de créer une série qui se déroule dans l'univers des jeux de Nintendo. À partir de là, Pokémon commence son ascension dans le monde de la pop culture jusqu'à devenir la franchise la plus rentable de l'histoire. Et après deux décennies, l'aventure n'a pas l'air de vouloir s'arrêter.

On revient sur les raisons du succès de la série Pokémon.

 

Victoire"Écran Large parle enfin de nous ! Wouhou !"

 

C'EST UN RÉCIT D'AVENTURE EXCITANT... MAIS C'EST TOUJOURS PAREIL

Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons ce qu'est un Nekketsu. Il s'agit d'un style narratif très présent dans les shōnens (mangas pour adolescents) que l'on doit à l'illustre Osamu Tezuka. Le protagoniste, généralement un jeune garçon orphelin, part à l'aventure avec de grandes ambitions. Il se fait des amis en cours de route (certains peuvent être ses adversaires dans un premier temps). Et très souvent, le héros a un rival qu'il devra affronter.

Les mangas et animes les plus populaires comme Dragon BallOne Piece ou Hunter x Hunter appliquent les règles du Nekketsu, et Pokémon n'y échappe pas. Sacha vit avec sa mère au Bourg Palette. À l'âge de dix ans, il quitte sa ville natale pour devenir Maître Pokémon (objectif qu'il n'atteindra pas avant l'épisode 1078). Et il n'est pas seul, Sacha est en compagnie de Pikachu, le pokémon que le professeur Chen lui a confié.

 

PhotoNaruto recevant Happy, son premier digimon, de la part de Tortue Géniale (colorisé)

 

Durant les cinq premiers épisodes, Sacha et Pikachu apprennent à s'aimer. Le héros rencontre Ondine, la friendzonée par excellence. Il est attaqué par Jessie & James, les principaux "antagonistes". Il capture ses premiers pokémon et tente de remporter son premier badge d'arène. Pour y parvenir, il doit vaincre Pierre, le champion de l'arène d'Argenta qui devient son meilleur ami à la fin de l'épisode 5.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Marvelleux
23/07/2020 à 23:26

Digimon est bien mieux (et sous côté).

Je suis pas content
20/07/2020 à 17:47

Quand vous ferez un boulot monstre comme les auteurs revenez critiquer

Elliot Amor - Rédaction
20/07/2020 à 15:00

@Haphazard

Libre à vous de considérer Pokémon comme un kodomo. On pourrait en faire autant avec beaucoup d'autres shōnens ! Le fait est qu'ils intéressent aussi bien les enfants que les ados.

@Opale

Non, pas vraiment.

Opale
20/07/2020 à 14:47

Comme le dragon???^^

Haphazard
20/07/2020 à 13:10

Pokemon un shōnen ? Vérifiez vos sources, c'est un kodomo

Interpol(TheBand)
19/07/2020 à 23:55

C’est vrai que c’était de la grosse daube mais par contre Pokémon Mewtow contre attaque (que j’ai vue au cinéma) est un chef d’œuvre d’animation.

Wolfynou
19/07/2020 à 20:40

Je reste fans depuis que je suis petit... Il faut savoir profitez des petites choses insignifiante dans notre monde de brute.

Sacha
19/07/2020 à 18:06

Pas d'accord . Ya toujours des fans série . Jeu ..

Ffx
19/07/2020 à 15:56

Ça devrait être interdit les gros mots dans un titre !

Marvelleux
19/07/2020 à 13:48

La team Rocket, mdr. J'ai apprécié la série etant gosse. Les films sont mieux.

Plus

votre commentaire