Preacher : on a vu les 3 premiers épisodes sataniques et viandards de l'ultime saison

Simon Riaux | 13 août 2019 - MAJ : 13/08/2019 12:57
Simon Riaux | 13 août 2019 - MAJ : 13/08/2019 12:57

commentaires

Flib
15/08/2019 à 10:09

Début de saison laborieux, les combats sont ennuyeux malgré la réalisation toujours speedée. Reste l'attachement aux persos et quelques idées tordues sympas, comme la scène marrante du glory hole.

Pouet
13/08/2019 à 14:13

J'ai du tout recommencer Preacher en apprenant que la 4ème saison serait la dernière. Grand fan du comics, j'avais arrêté en cours de route (genre au 6ème épisode de la première saison) avec une déception relative. Le show est bien trop erratique, bonjour aux curieux qui ne savent pas de quoi traite la série car on ne donne guère d'indices. ça part un peu dans tous les sens avec des sous intrigues pas vraiment détaillées puis j'ai enfin cru comprendre que cette 1ère saison n'était qu'une préquelle au comics (absente dans ce dernier) et lui ai redonné sa chance en la reprenant depuis le début.
Bref Preacher la série TV laisse beaucoup de choses de côté ou se les réapproprie sans en creuser le sillon (Arseface trop lisse et juste là pour remplir les épisodes, Quincannon complètement hors des clous de son personnage de papier) bref cette série est un gros bordel qui fait régulièrement du surplace mais s'améliore de fil en aiguille. Si on met souvent Ruth Negga et Josehp Gilgun sur un piedestal, que dire des seconds roles comme les interprêtes de Herr Starr et du Saint des Tueurs qui sont parfaits. Et Featherstone est vraiment aussi mignonne que rudement bien interprétée.

Bref si on renonce à y voir une bonne adaptation du récit culte d'Ennis, on peut y prendre un certain plaisir mais ce n'est pas aussi bien rendu sur le petit écran que The Boys bien plus réussi en bien des points.

votre commentaire