Spider-Man : retour sur l'étrange carrière japonaise du super-héros Marvel

Christophe Foltzer | 6 juillet 2019
Christophe Foltzer | 6 juillet 2019

Depuis que les super-héros règnent en maitre sur l'industrie du divertissement, on a l'impression de tout savoir d'eux tant ils ont envahi notre quotidien. Mais quelques-uns gardent encore au fond de leur tiroir des dossiers bien honteux, ou choquants. Comme Spider-Man par exemple. Et il était de notre devoir de les mettre à jour. Pour le meilleur et, surtout, pour le pire.

 

UN VOISIN PAS SI GENTIL

Spider-Man, c'est un peu le pote qu'on aimerait tous avoir, à défaut de pouvoir être comme lui. Super calé en science, nul avec les nanas, mais terriblement attachant, il est en plus un super-héros des plus classes et des plus populaires. Qu'il s'agisse de menaces bien terriennes ou plus galactiques, on peut toujours compter sur lui et son humour au ras des pâquerettes pour nous remonter le moral et nous sauver la mise.

 

photo, Tom HollandUn héros qui revient de loin

 

Si aujourd'hui, Spider-Man est partout, tout le temps et qu'il est bien implémenté dans la tête des jeunes, il fut un temps où il faisait un peu n'importe quoi. Comme un ado, il se cherchait, passant par des phases franchement cheloues, voire glauques. Et, dans sa quête d'identité, il a atterri il y a plus de 40 ans au Japon, pour nous offrir ses deux oeuvres les plus frappées de la carafe. Un manga et une série télé tellement improbables qu'elles ont été passées sous silence pendant des décennies, tel un enfant un peu gênant, par Marvel.

À l'occasion de la sortie au cinéma de Spider-Man : Far From Home, nous nous sommes dit que c'était le meilleur moment pour vous en parler. Mais, accrochez vos ceintures et affûtez vos Spider-sens, car vous n'êtes peut-être pas prêts pour ce qui va suivre. Vous voilà prévenus.

 

 

SUPAIDAMAN

Commençons par l'oeuvre la plus connue des deux, à défaut d'être la première, et probablement la plus populaire et inoffensive : la série télé live Spider-Man des années 70. Composée de 41 épisodes, elle a été produite par la Toei et diffusée au Japon entre mai 1978 et mars 1979. Elle doit son existence à un contrat étrange de Marvel qui laissait les pleins pouvoirs à ses partenaires en ce qui concerne les personnages de l'univers Spider-Man pour une durée de 3 ans. Et on peut dire qu'ils se sont bien fait plaisir les bougres.

Japon oblige, la série ne peut pas ressembler à quelque chose de connu et surfe sur la mode émergente alors des "Tokusatsu" ou "Super Sentai". Des séries de justiciers en costumes qui se battent contre des monstres en caoutchouc, comme Bioman par exemple pour les plus anciens. L'oeuvre occidentalisée la plus populaire étant évidemment Power Rangers. Donc oui, voilà, le Japon nous offre un Spider-Man en mode Power Rangers, tranquille, décontracté.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Galetas
06/07/2019 à 19:49

Bien meilleur que les dernières adaptations de Disney.
Quel est l'acteur qui joue l'araignée?
Il ressemble à david CHIANG.

votre commentaire