Black Mirror : après la saison 5, faut-il en finir avec l'anthologie SF de Netflix ?

Simon Riaux | 15 juin 2019 - MAJ : 18/06/2019 16:16
Simon Riaux | 15 juin 2019 - MAJ : 18/06/2019 16:16

Après deux saisons miraculeuses hébergées par la BBC, Black Mirror a rejoint l’écurie Netflix. Plus de budget, un rythme de production accéléré… à l’heure de sa saison 5, la série paraît distendue, éparpillée, fantomatique. L’heure est-elle venue d’en finir avec ce show au bord du précipice ?

L’arrivée de Black Mirror sur Netflix fut l’occasion pour la création de Charlie Brooker d’accélérer considérablement sa reconnaissance, gagnant presque instantanément une visibilité internationale. Devenu immensément populaire, le show a hacké les cerveaux de millions de spectateurs grâce à une saison 3 sacrément musclée.

Riche de 6 épisodes, dont les glorieux Nosedive et San Junipero (dont nous vous causons en détail dans notre dossier consacré aux meilleurs segments de Black Mirror), cette fournée fit néanmoins tiquer les fans de la première heure, qui notèrent que pour la première fois, quelques épisodes semblaient un peu précipités, superficiels.

Ces griefs n’ont fait que croître avec le temps, jusqu’à l’actuelle saison 5, qui a reçu les retours les plus glaciaux jamais enregistrés par la série. Faut-il briser le miroir noir ?

 

photo, Pom KlementieffUne saison qui ne nous en a pas mis plein la figure

 

CHARLIE SURBROOKÉ

Charlie Brooker l’a prouvé par le passé, il est un créateur de premier ordre, capable d’analyser son époque avec une acuité parfois sidérante, mêler plusieurs niveaux de lecture, de réflexion, et embrasser quasiment tous les aspects de la SF. Il faut ainsi se rappeler la phénoménale richesse de White Christmas, ou Hated in the Nation, qui traitaient avec malice d’innovation technologique, tapaient avec justesse sur nos tropismes pervers et se révélaient parfaitement narrés en dépit de leur complexité.

Il est d’autant plus frappant de constater que ce niveau d’imbrication a totalement disparu de la série. Pour autant, Brooker n’est pas subitement devenu incompétent, et aucun espion numérisé dans une clef USB n’est allé réécrire le script des derniers épisodes. Mais il faut envisager deux possibilités directement liées à l’auteur.

 

photo, Andrew ScottSmithereens

 

Premièrement, Charlie est rincé. Ce n’est pas vraiment une spéculation, il le répète lui-même depuis la sortie, quelques mois avant la saison 5, de l’expérience Bandersnatch. Le showrunner maintient un rythme de production dément, et on voit mal dans ces conditions comment il pourrait bien faire pour maintenir son niveau d’exigence initial.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
17/06/2019 à 10:14

@WalterB

Il y a un "macaron" : une étoile noire sur fond jaune sur la homepage, sans parler des divers avertissements notamment sur les réseaux. Il y a donc de grandes chances pour que ça apparaisse, peu importe comment le lecteur arrive ici. Mais on pourrait la rajouter en haut encore effectivement.

Ceci est le deuxième article abonné, on essaie donc encore beaucoup de choses, avec nos ressources et notre petite équipe ;)

WalterB
17/06/2019 à 09:03

@Piko Je pense que le problème vient du fait qu'il n'y a aucune indication au moment de cliquer sur l'article prévenant le caractère "premium" de l'article.

Pour ma part je suis d'accord avec lui, la frustration est grande quand tu t'attends à lire un article et qu'au moment de rentrer dans le vif du sujet on te dit de passer à la caisse. Tu demeures un tantinet la bite à la main.

@ecranlarge Si je peux me permettre de vous donner un conseil en matière d'UI, apposer un petit macaron sur les articles réservés aux abonnés permettrait d'éviter ce genre de débordement des chantres de la gratuité (qui sont toujours courtois bien évidemment). :)

Piko
17/06/2019 à 00:00

@Karlito

Y'a quoi de pas clair ?
C'est littéralement écrit "La suite est réservée aux abonnés" avec les tarifs 0_0

Karlito
16/06/2019 à 21:34

Les journaux comme "Le Monde" laisse aux lecteurs lirent l'introduction à l'article et indique qu'il faut passer à la caisse pour la suite. Par contre, je pense que cela devrait mieux indiqué pour éviter la confusion.

Number6
15/06/2019 à 23:15

C'est un peu le jeu des premiums de mad movies. Sauf que eux c'est pour le mag. Rien contre la démarche. Reste les bons articles gratuits, enfin, avec pub.

Pat
15/06/2019 à 19:20

Vu que la 1ère saison, sur le fond intétessant, sur la forme assez faible.

La Rédaction - Rédaction
15/06/2019 à 17:25

@kobrakaï
Cela nous semble au contraire parfaitement logique d'indiquer un minimum la teneur des articles réservés aux abonnés. Vous achèteriez un billet pour un film dont vous ne savez rien ?
Quant à votre comparaison avec Walking Dead : au moins vous n'avez pas 6 mois à attendre pour connaitre une suite dont vous n'avez que faire... ;)

La Rédaction - Rédaction
15/06/2019 à 17:14

@Tous
Les abonnement ont été annoncés il y a une semaine, avec article et vidéo, et échanges directs avec les lecteurs. Nous avons annoncé de nouveaux articles, réservés aux abonnés, en plus des articles habituels (et non à la place de).

On explique notre démarche par ici : https://www.ecranlarge.com/films/news/1086257-ecran-large-lance-un-abonnement-et-texplique-pourquoi

cobrakaï
15/06/2019 à 16:50

Les gens ont tellement l'habitude d'une "gratuité illégale", que dès qu'il faut mettre la main à la poche ça enfile son gilet jaune.

Là où EL n'est pas malin, et vous allez perdre du monde les gars, c'est dans sa manière d'agir.
Ou l'article est gratuit en intégralité, ou il ne l'est pas. Puis vlà l'article en plus... C'est limite un cliff à la The Wlking Dead.

M1pats
15/06/2019 à 16:24

Bah oui faut payer pour lire Simon Riaux les gars ^^

Plus

votre commentaire