Dragon Ball Super Episode 66 : Here comes a new challenger

Christophe Foltzer | 14 novembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
2
default_large

Après un petit coup de mou la semaine dernière, Dragon Ball Super retrouve la patate en nous offrant ce qui est probablement l'un des plus grands épisodes de toute la saga. Attention, SPOILERS !

Rien ne semble pouvoir arrêter Zamasu mais ce n'est pas une raison pour ne rien faire et après que Trunks et Végéta aient été mis au tapis, Goku riposte en lançant un méga-hameha qui puise dans ses dernières ressources pour prendre l'avantage sur son adversaire. Peine perdue, Zamasu étant immortel, cela ne le tue pas. Mais la réaction du dieu est inattendue puisque, ivre de rage, son corps subit une mutation des plus étranges, révélant ainsi son visage monstrueux. Gowasu est formel, en fusionnant, Zamasu a conservé les défauts de Black et a perdu son immortalité. Mais toute cette puissance nouvelle doit rester en équilibre et Zamasu étant poussé dans ses derniers retranchements, il commence à être victime de son pouvoir.

Pour le vaincre, Goku ne voit qu'une solution : fusionner grâce aux potalas. Malgré quelques réticences, Végéta accepte et Vegeto entre en scène, passant immédiatement en Super Guerrier Blue pour ne pas perdre de temps. Zamasu ne fait pas le poids mais sa forte constitution lui garantit de tenir le coup le temps que la fusion ne se termine. Hors de lui, il riposte de plus en plus violemment. De son côté, Bulma a enfin réparé la machine temporelle et mis les survivants à l'abri dans son hangar.

 

Photo Dragon Ball Super Episode 66

 

Profitant d'une accalmie elle va voir Trunks avec Maï pour lui rendre son épée brisée. Ce qui fait un déclic dans l'esprit du jeune Saïyen : il ne peut pas abandonner, il doit continuer le combat et préserver ce qui reste de son monde. Il se lance alors dans la bataille, au moment même où Zamasu allait supprimer ses amis et, après avoir recréé son épée grâce à son énergie, il perd défintivement son calme tandis que l'énergie vitale de la planète entière entre dans son corps pour l'aider. Sa colère explose et Zamasu ne fait plus le poids. Il est tranché en deux et cette fois, il ne semble pas pouvoir s'en sortir. Trunks vient-il de remporter la victoire finale ?

 

COMME UN GOÛT D'AKIRA.

Le coup du pouvoir qui surpasse son hôte est un grand classique du manga et de la japanimation et fait immédiatement penser au sort du pauvre Tetsuo dans Akira. Un lieu commun donc, voire un cliché, mais qui est utilisé ici avec brio et qui a tout son sens dans l'histoire qui nous est raconté. En effet, la quête de pureté de Zamasu se cogne contre ses propres émotions et sa raison d'être et, comme l'indique si bien Gowasu, son versant monstrueux n'est que la transfiguration des émotions de Black, qui utilise le corps de Goku et a donc des caractéristiques humaines. Ainsi Zamasu devient-il ce qu'il combat, et il en est très conscient puisqu'il juge ce sacrifice nécessaire pour mener à bien son projet. Intelligent et très cohérent avec ce personnage qui confirme qu'il probablement le meilleur adversaire de toute la saga.

 

Photo Dragon Ball Super Episode 66

 

Evidemment la grande attraction de l'épisode est le retour de Vegeto, la fusion canonique de Goku et Vegeta. Et, même si on ne le voit pas beaucoup, nous ne sommes pas déçus. A ce titre d'ailleurs, il semblerait que l'équipe artistique ait mis tous ses efforts et son talent dans ces séquences. Là où le reste de la série oscille entre le correct et le médiocre, les scènes de baston de Végéto font preuve d'une qualité inattendue, tout autant que parcourues de quelques audaces de mise en scène plutôt bien vues. Le combat est pêchu, dynamique et violent, épique comme du Dragon Ball Z des grands jours et le fan ne s'en remettra probablement pas.

C'est donc la fin de l'arc qui se profile avec la confirmation que Trunks et Vegeta sont bien les héros de Dragon Ball Super. Le jeune Saïyen vit en effet son moment de gloire puisque c'est à lui que revient l'honneur de donner le coup fatal à son adversaire en utilisant instinctivement une technique inattendue, le Genkidama. Adapté, cela va de soi, mais le Genkidama quand même. D'ailleurs, Dragon Ball Super poursuit les références à son lore puisque Goku utilise aussi le Kaïoken, ce qui fait rudement plaisir.

 

Photo Dragon Ball Super Episode 66

 

L'épisode de la semaine prochaine annonçant un peu plus de calme avec notamment le retour de Zeno sur le devant de la scène, on se prépare tranquillement à dire au revoir à Trunks et son futur ravagé. Mais on ne sait jamais, nous ne sommes pas à l'abri d'un coup de théâtre.

 

Plus furieux que jamais, Dragon Ball Super prouve une nouvelle fois qu'il est du pur Dragon Ball et qu'il sait exactement où il va. Violent, épique, dramatique et jouissif, c'est épisode confirme que la série n'est pas qu'une démarche opportunisme et nous livre un autre moment culte de la saga que nous ne sommes pas prêts d'oublier. Du pur bonheur.

 

Photo Dragon Ball Super Episode 66

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Djack
14/11/2016 à 23:23

L’explication de la moitié du visage genre Double-Face style Schumacher de Zamasu, la légende des Potalas bafouée en deux-deux, la nouvelle « forme » de Zamasu, l’instant « Trunks répare son épée », la légende des Potalas encore une fois violée, Bulma qui ramène pépère la machine près du champ de bataille (elle a toujours pas compris), et enfin ce final franchement facile : c’est du n’importe quoi. Une conclusion assez décevante en terme d’idées, mais voilà, les séquences de combats sont bien nerveuses, et certains dessins pètent vraiment la classe.

Gabriel_84717
14/11/2016 à 21:24

juste énorme cet épisode!!

votre commentaire