Dragon Ball Super Episode 64 : Fuuuuuuuusion !

Christophe Foltzer | 31 octobre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
2
default_large

Nous avons encore du mal à y croire, mais Dragon Ball Super a retrouvé tout ce qui faisait le sel de DBZ. Et ce n'est pas l'épisode de cette semaine qui va nous contredire. Attention, SPOILERS.

Puisque Vegeta est en mode badass, rien ne semble pouvoir l'arrêter et Black a bien du mal à s'en sortir, surtout depuis que Goku retient Zamasu et l'empêche ainsi de prêter main forte à son alter égo. Pourtant, Black a plus d'un tour dans sa manche et le combat lui permet de mieux comprendre la nature Saiyen. La colère est la source de leur puissance et il doit donc accéder à sa propre colère pour être le plus fort. Ce qu'il fait sans tarder en matérialisant une faux qui ouvre une brêche dans le ciel.

Zamasu en profite pour fausser compagnie à tout ce petit monde pour aller s'occuper de Bulma, Trunks et Maï, concentrés sur la machine temporelle et la réparation de la jarre. Pour gagner du temps, Bulma charme Zamasu mais évidemment, ça ne marche pas. Croyant qu'elle est morte, Trunks utilise le Mafuba sur Zamasu et parvient à l'enfermer dans la jarre mais ne trouve pas le sceau préparé par Tortue Géniale, le dieu se libère rapidement.

 

Photo Episode 64

 

De la faille, sortent des clones de Black tout aussi forts que lui et Goku et Vegeta ont bien du mal à en venir à bout. Sentant que quelque chose d'étrange se passe avec l'aura de Zamasu, Black le rejoint et le trouve en état de choc. Ils se sont trompés, les humains sont beaucoup plus dangereux que ce qu'ils pensaient, ils doivent passer au plan B. Et donc, sous les yeux ébahis de nos amis, Zamasu et Black s'unissent grâce à leurs potalas, fusionnent et deviennent enfin le vrai Zamasu...

 

CECI EST MON CORPS

Décidément Dragon Ball Super n'a pas fini de nous surprendre, mais pas forcément là où on pensait. Si la fusion entre Black et Zamasu était inévitable et suggérée depuis le début (l'accent sur l'importance des potalas avait été mis il y a de nombreux épisodes), on ne pensait pas par contre que cette histoire de Mafuba prendrait une tournure pareille. Limite sacrifiée par l'intrigue, elle est surtout le moyen d'apporter la petite dose comique obligatoire à chaque épisode de DBS. Si elle prouve encore une fois que Goku est peut-être le meilleur combattant de l'univers, mais surtout le plus grand crétin que la Terre ait jamais connue (c'est lui qui a oublié d'emmener de quoi sceller Zamasu dans la jarre), elle permet aussi uin petit clin d'oeil bien sympathique lorsque Trunks doit apprendre la technique. Reproduisant les mouvements absurdes de la danse de présentation de Great Saiyaman, il confrme encore une fois que l'univers est cohérent et existe solidement malgré les années qui ont séparées sa fin et sa résurrection. 

Mais cet épisode est aussi l'occasion de retrouver Bulma comme on ne l'avait plus connu depuis 30 ans : aguicheuse et manipulatrice, misant sur ses charmes pour détourner l'attention, dans un ballet sensuel rapide et ridicule qui rappelle ses meilleurs moments face à l'Armée du Ruban Rouge il y a bien longtemps. Un vrai plaisir nostalgique.

 

Photo Episode 64

 

Par contre, là nous adhérons moins, c'est concernant le fouillis scénaristique de l'épisode. En effet, il semble avoir été coupé à la truelle et on ne comprend pas vraiment les différents raccords. En effet, on ne s'explique pas pourquoi Goku laisse partir Zamasu ni comment lui et Vegeta sont pris entre les clones de Black alors que la seconde d'avant, le Prince des Saiyens avait l'avantage. Cela dit, l'idée de la brêche dans le ciel est intéressante et mystérieuse, d'autant qu'elle disparait lorsque Black s'éloigne et qu'il avoue ne pas savoir où elle mène ni ce qu'elle est.

Enfin, on parlera brièvement du nouveau Zamasu, puisqu'il ne devrait montrer son pouvoir que dans le prochain épisode mais qui nous laisse espérer qu'à un moment donné, Goku et Vegeta n'aient plus d'autre choix que de mettre eux-aussi des Potalas pour redevenir Vegeto. Quoi que l'on préférerait qu'ils ne fusionnent pour devenir enfin Gogeta de façon canonique.

 

Moins bourrin que les derniers épisodes, Dragon Ball Super reste cependant toujours aussi dense et annonce des pistes très intéressantes. Le suspense est à son comble et malgré deux - trois défauts mineurs, la série prouve qu'elle est bien sur les bons rails.

 

Photo Episode 64

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
corleone
22/02/2017 à 14:01

Ce Dragon ball Super est con avec une multitude de personnages inutiles en plus d'être très mal dessiné.
GT malgré toutes les critiques faîtes à son encontre tenait la route, au moins scénaristiquement parlant .
Toriyama aurait dû plutôt fait faire une suite centrée sur les descendants de Goku et Végéta présentés en fin du GT.
Nul nul nul

Djack
01/11/2016 à 10:12

"Deux -trois défauts mineurs". Mouais. Pour Black, déjà, maîtriser sa colère pour créer une faux, l'idée est fumeuse, mais alors pour ensuite faire une brèche dans le ciel (?) qui permet l'apparition de clones (??) et d'empêcher la teleportation de Goku (???), mais pourquoi tant d'idées inutiles et incompréhensibles !? Tout ça pour un combat loin d'être intéressant !

On ne parle pas de Trunks qui apprend le Mafuba en 4 minutes (?) grâce aux Tutos de Piccolo (??) pendant que Bulma fait du charme à Zamasu (???), scène qui met quand même mal à l'aise plus qu'elle ne rappelle les bons moments de Dragon Ball.

Bref un épisode vraiment pas fameux, dans un univers qui pourtant a un potentiel de fou. Et là semaine prochaine, ça n'a pas l'air de remonter le niveau, dommage...

votre commentaire