Dragon Ball Super Episode 60 : Grosse bouffe et paradoxes temporels

Christophe Foltzer | 3 octobre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
1
default_large

Bon ben voilà, Beerus a fait sa fête à Zamasu pour le plus grand bonheur de tout le monde. Reste maintenant à savoir si le futur est sauvé ou non. Vous vous posez sérieusement la question ? Attention, SPOILERS.

Maintenant que Zamasu a été vaporisé par Beerus, Mirai Trunks peut tranquillement rentrer chez lui avec la certitude que son monde est sauvé. Mais il n'y croit pas. Beerus a beau lui répéter qu'un dieu en tuant un autre a pour effet de modifier le cours du temps en profondeur, Mirait Trunks n'est toujours pas convaincu, puisque si ça avait été le cas, il aurait déjà disparu (puisqu'il n'aurait eu aucune raison de remonter le temps). Le petit Trunks n'y comprenant rien, Mirai Trunks lui explique qu'en réalité il ne vient pas de la même timeline. En effet, quand il a remonté le temps pour la première fois quand les Androïdes attaquaient la Terre, battre Cell dans le présent n'avait pas changé son monde. cela voudrait dire que son action a crée une nouvelle dimension et que quoi qu'il arrive ici, il devra quand même affronter Zamasu et Black chez lui. C'est pour cette raison que Goku et Vegeta l'accompagnent, pour en avoir le coeur net. Et Bulma aussi, parce qu'elle peut être utile.

 

Photo Episode 60

 

Nos amis se projettent donc dans le futur et, comme Trunks le craignait, il n'a pas changé. Black et Zamasu font toujours des siennes et Maï est au plus mal. Sauvée par un haricot magique, elle avoue que la situation est plus que critique mais comme Bulma a emmené beaucoup de choses pour les aider, ça va. Immédiatement, les Z Warriors se font repérer par leurs adversaires. Un combat s'engage, rapide, au terme duquel Goku explique sa théorie à Zamasu, les Super Dragon Balls, la création d'un double de lui-même.... Et là, coup de théâtre : Black n'est pas un double de Goku, il EST Goku. Zamasu a en effet demandé au dragon sacré de transférer son âme dans le corps du Saiyen, éliminant peu après son ancien corps qui hébergeait notre ami. Et donc, forcément, là, ça craint.

 

RETOUR VERS LE FUTUR

Ah ça, on l'attendait de pied ferme cet épisode, surtout après le gros coup de théâtre de la semaine dernière. Si l'on pensait bien que Zamasu était encore vivant d'une manière ou d'une autre, on n'avait pas vraiment vu venir le coup concernant Goku. Et c'est assez logique en fait, d'autant que ce n'est pas une première dans la série. Qu'on se rappelle de Namek et du Commandant Ginyu qui avait utilisé le même stratagème. Seulement, il ne pouvait utiliser son corps à son plein potentiel car son âme n'était pas en phase. Ce qui est probablement la même chose ici et expliquerait pourquoi Black apprend progressivement de nouvelles capacités. Après, il reste encore un gros mystère à élucider : d'où vient le second Zamasu ? Est-ce le même qui s'est scindé en deux ou alors a-t-il été recruté à un autre moment ? Bref, il y a encore de quoi faire et la révélation de l'identité de Black ne signifie en rien la fin de cet arc particulièrement passionnant.

 

Photo Episode 60

 

Si on a l'impression que la première moitié de l'épisode est en fait du gros remplissage comme souvent (ils se font une grosse bouffe), il n'en est rien au final puisque cela permet à Toriyama de relier les différentes époques de la série entre elles et de créer le pont nécessaire pour que tout semble cohérent. Et il faut avouer que cela fonctionne. Entendre Mirai Trunks explique à son lui plus jeune l'histoire des Androïdes laisse supposer qu'il y a 20 ans déjà, Toriyama pensait probablement déjà à cette histoire de multivers puisque tous les ingrédients y étaient là, nous n'avions seulement pas suffisamment d'indices pour les voir. Et rattacher l'ancien au nouveau procure une sensation particulière, comme si, pour une fois, nous comprenions que Super n'était pas une suite de Z mais bien la continuation de la même histoire. Et cela bénéficie énormément au petit Trunks qui comprend un peu plus le monde dans lequel il vit, les combats précédents de ses amis et l'enjeu capital qu'ils ont défendu pendant tout ce temps. Autant dire qu'il grandit d'un coup.

 

Photo Episode 60

 

GOKU, CE GROS PUCEAU DE LA BOUCHE

On ne parlera pas ici de la réalisation technique aux fraises, histoire de ne pas commencer la semaine sur une mauvaise note mais on préfèrera se concentrer sur des petits détails parsemés ici et là qui enrichissent considérablement l'univers de Dragon Ball l'air de rien. Au détour d'une réplique, on voit à quel point Végéta a changé depuis sa première apparition dans la série, surpassant sa fierté purement Saiyen et son besoin de domination pour se transformer en adulte responsable et prévenant vis-à-vis de ses proches. Cela ne diminue en rien son tempérament, il est toujours aussi colérique, mais cela le rend plus humain que jamais. Partir dans le futur n'est pas synonyme pour lui de grosse baston, mais plutôt de son obligation à donner à son fils la chance de se construire une vie paisible, comme celle que lui peut connaitre, sans se renier. Une attitude adulte et honorable qui montre bien le chemin parcouru dans sa tête et le place d'office dans la position de vrai héros de l'histoire tout autant que dans celle du personnage le plus intéressant.

 

Photo Episode 60

 

Tout l'inverse de Goku d'ailleurs qui confirme de plus en plus son statut de contrepoint comique. Plus stupide que jamais, il prouve une nouvelle fois qu'il ne pense qu'à manger et à se battre contre des ennemis puissants puisque si, évidemment, il se rend dans le futur pour vérifier si tout est rentré dans l'ordre, sa première motivation est quand même de se fritter contre Zamasu une nouvelle fois. Et quand on apprend au détour d'un dialogue qu'il ne sait même pas comment embrasser une femme, on se demande bien comment il a pu avoir des gamins. Cela pourrait être tragique si au final, cette orientation crétine ne le ramenait pas à son statut de jeune garçon dans son monde possédant une vision très étroite de l'existence, tel qu'il était au début de Dragon Ball.

 

Au final, cet épisode est plutôt bon, riche en révélations et générateur de grosses attentes. Mais on aimerait que l'équipe mette un petit coup d'accélérateur à l'avenir et que la série redevienne enfin épique. La prochaine fois peut-être ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
toto
08/10/2016 à 22:33

Hello,

Il y a quand même un paradoxe, dans le monde du futur Goku est mort...comment Zamatsu aurait pu le connaître et l'envier...?

votre commentaire