Vikings Saison 5 Episode 16 : des Vikings chiants comme la pluie

Prescilia Correnti | 4 janvier 2019 - MAJ : 04/01/2019 11:55
43
photo, Alexander Ludwig

Il y a quelques jours, History Channel a diffusé l’épisode 16 de la saison 5B. Et clairement, on s’ennuie au pays du Wessex et de Kettagat. 

Après un épisode dantesque diffusé la semaine dernière, fort en émotions et en répercutions pour la suite, Vikings nous offre cette semaine un épisode chiant comme la pluie. Long, lent, ennuyeux et sans grande utilité, l’épisode 16 n’a d’intérêt qu’au travers de quelques séquences percutantes. Pour le reste, c’est Floki au pays de la tristesse et de la lassitude.

Bref, plus stratégique et politique que dynamique, ce nouvel épisode pousse un examen plus introspectif dans les machinations de ceux qui désirent arracher et/ou conserver du pouvoir.

 

photo, Alex Høgh AndersenEchec & mat

 

TERRE DE LAMENTATION

Tout comme l’île sur laquelle ils se sont installés, l’intrigue de Floki et de ses comparses est totalement détachée du reste de la série. A côté de la plaque, l’histoire de ces pauvres vikings esseulés vogue sur sa propre narration, aussi ennuyeuse et longue soit-elle. Et si elle pouvait intriguer au tout début de son lancement, désormais voir Gustaf Skarsgård répéter insallablemement les mêmes mimiques commence à fatiguer sérieusement. 

Côté retournement de situation, la difficile descente de l’un des habitants, Helgi, dans la neige, le froid et la pluie glaciale, pourrait amener Floki à reconsidérer le bannissement de l’une des familles de l’île. L’arrivée du protagoniste et de sa condition physique désastreuse met en avant les rudes réalités qui vont au-delà des conditions climatiques difficiles.

Sage décision ou non, Floki décide en tout cas de donner une seconde chance à cette famille exilée. Une répercussion qui montre bien que le petit groupe progresse sur le plan social, au point peut-être un jour de vivre parfaitement en autonomie. Et qui sait, avec la mort de l'ancien Seer et les flashs hallucinatoires de Floki, peut-être que ce dernier deviendra dans un futur proche le nouveau devin du village de Kattegat ?

 

photo, Alexander LudwigUne intrigue qui ne finit jamais

 

VICTOIRE ET DÉFAITE

Alors qu’il partait en conquérant, le roi Harald (Peter Franzén) revient cette fois en perdant avec le poids de la défaite sur ses épaules. Et bien qu’il demeure une menace toujours aussi viable, il lui faut en premier lieu regagner la confiance du peuple de York qui a vu son leader périr au combat et sa reine capturée par l’ennemi. Pour autant, son intention de renverser le royaume du Wessex et de reprendre le contrôle de Kattegat n’a toujours pas disparu. Pour cela, il lui faut en plus trouver un nouvel allié de poids. 

Coïncidence du destin, Björn Côtes-de-fer a décidé de se bouger un petit peu de sa léthargie depuis trois épisodes et de se venger d’Ivar. Alors qu’il décide enfin de ne plus penser avec son membre inférieur (quoique), le personnage campé par Alexander Ludwig profite à son tour de la fenêtre de tir d’Harald pour arracher le trône de Kattagat d’Ivar.

De son côté le demi-frère inutile de la série, Magnus, voit ici l’occasion parfaite pour prendre sa revanche sur le roi Alfred. Bref, trahisons, alliés et retournements de situations sont encore à prévoir.

 

photo, Ferdia Walsh-PeeloÊtre un roi ça donne des cheveux blancs

 

KATTEGAT L’ENDORMIE 

Ironiquement, tout est calme dans la ville de Kattegat. A présent que le roi autoproclamé Ivar a abattu la dernière menace qui aurait pu le faire tomber de son trône, le jeune dictateur se contente de larver dans son lit aux côtés de sa bien aimé Freydis (Alicia Agneson). Fort heureusement le temps de la niaiserie et de la flemmardise semble avoir pris fin puisque le faux dieu a décidé à son tour d’attaquer le royaume du Wessex. L’objectif : renverser son roi et tuer sa cible Lagertha (Katheryn Winnick). 

Le problème qu’il ne sait pas encore, c’est que la viking a disparu du village après la dernière bataille. Où est-elle ? Personne le sait.

 

photo, Marco Ilsø"Et moi, je fais quoi maintenant ?"

 

Toutefois, si Ivar (Alex Høgh Andersen) tend à devenir de moins en moins intéressant (du moins pour l’instant), c’est le fantômatique Hvitserk qui gagne en maturité. Alors qu’il cherchait sa place dans le monde d’Ivar depuis le début de cette saison 5B, il a désormais compris que le monde "physique" ne lui donnera jamais ce qu’il souhaite, hormis le plaisir de la chair, et que le monde "spirituel" pourrait lui offrir une chance de briller. Après tout ce n’est pas pour rien que l’épisode s’intitule "Buddha" et trouve son intérêt auprès de l’un des frères de Ragnar.

Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’en plus de Ubbe et Torvi qui ont embrassé la religion chrétienne, un nouveau frère de Ragnar tend à s’intéresser à une nouvelle croyance, et apporte de facto une certaine note de légèreté et d’interrogation au sein de la série.

 

photo, Alex Høgh AndersenEn attendant son heure de gloire

 

DISCORDE DANS LE WESSEX 

Finalement, Buddha expose plus ou moins soigneusement un certain nombre de scénarios à venir. Ente Björn qui décidera de quitter prochainement le Wessex pour Kattegat, les raids à venir sur le royaume d’Alfred (Ferdia Walsh-Peelo) risquent eux d’être plus virulents et la promesse d'une grande bataille entre Ivar et Björn, tout ceci nous paraît très alléchant.

L’épisode 16 a aussi un effet positif du côté du Wessex. Buddha invite à s'intéresser plus longuement sur les ramifications du succès pour Alfred et les Vikings après la bataille. Alors que les seigneurs et le clergé s’interrogeaient vivement sur les compétences miliaires du jeune roi, sa victoire sur Harald a quasiment permis d’assouvir son autorité.  

Malheureusement une faiblesse de santé aura permis de remettre le doute et semer la zizanie au sein du royaume. L’occasion idéale pour son frère, Aethelred, de rassurer l’entourage tout en gagnant en autorité. Si ce dernier a échappé de peu à la pendaison pour avoir dirigé la rébellion contre son frère, il nourrit bien une stratégie plus élaborée afin de reprendre une couronne qui aurait dû être sienne. Ce qui, va le conduire dans une voie sans issue en fin d’épisode.

 

photo, Katheryn Winnick"Où est Lagertha"

 

Pour conclure, Vikings doit rapidement trouver un chemin intéressant à faire prendre à Floki au risque de perdre définitivement son audimat et son personnage. Après un épisode dithyrambique la semaine dernière, Buddha perd en souffle et en efficacité mais n’oublie pas ses fondamentaux : poser lentement mais sûrement les prochaines intrigues et retournements de situation à venir. Mais d'abord, il faut retrouver Lagertha. 

 

Photo officielle

commentaires lecteurs votre commentaire !

Pieds dans le plat.
06/01/2019 à 22:22

Il parait que Jon Snow, il meurt encore à la fin.... Là aussi....

chachou
04/01/2019 à 21:38

Je ne trouve pas que cet épisode était chiant comme la pluie, tout de même.
Mais c'est vrai que le scénario laisse vraiment à désirer.
Laguerta qui s'est vu écourter sa romance à laquelle on n'avait jamais pu s'attacher.
Bjorn qui entame une nouvelle romance (une énième...) dans cet épisode.
Judith qui soudainement est passé de gentille jeune fille dessinant dans de vieux grimoires au pinceau à bourreau en chef, connaissant les techniques de torture...WTF? On n'a même pas un début d'explication sur cette transition.
Et tant d'autres incohérences....
Mais oui, c'est Vikings, quand on aime cette série, les pires étrons nous paraissent bien secondaires.

StarLord
04/01/2019 à 20:31

Le départ de Travis Fimmel à tué la série, qui n’a plus grand intérêt depuis malheureusement...

Ironside
04/01/2019 à 15:07

Le truc c’est que contrairement à ce que tu dis la série est morte avec Ragnar, et les autres personnages aussi, Björn est transformé en beauf sans vivacité d’esprit, Lagertha joue extrêmement mal, aucune crédibilité son amour pour l’évêque, Rollo n’existe pas sans être le rival de son frère, Ivar surjoue, Ubbe se prend pour la réincarnation de son père mais ne lui arrive pas à la cheville et qui est Hvitserk au fait?
La vérité c’est que la série est morte avec Ragnar mais a commencé à chuté bien avant, lorsque Athelstan est mort.

Conclusion : Si la série devait se passer sur les fils de Ragnar comme il était prévu, alors il ne fallait pas faire entrer Ragnar en tant que personnage principal.

Jp
04/01/2019 à 14:56

@B.

Oui donc s'ils ont le "droit" de pas aimer, inutile de faire ton pavé pour chouiner et prétendre qu'ils cherchent le clic
Ils ont adoré d'autres épisodes et ont écrit des articles pour dire qu'ils aiment. Va pas chercher des excuses ou sortir des théories juste pour exprimer ta colère parce que... tu penses pas comme eux. C'est ton "droit", c'est la vie, next. On le connaît ce principe de réaction aussi, qui veut que croiser en avis différent en énerve certains et qu'ils leur faut donc chercher une autre raison que le simple désaccord.

B.
04/01/2019 à 14:46

Mais arrêtez un peu... Cette série est un must, un 8/10 facile.
Dès que ça baise moins que la moyenne vous critiquez.
C'est moins passionnant pour vous, mais la vérité c'est que cette série a son public, que ce public est satisfait de la tournure des éventements et que la série est renouvelée quand beaucoup d'autres sont retardées/suspendues voir annulées.
Vous voulez quoi ? 50 minutes de combats et de cul chaque semaine ?
A la toute base c'est une série sensée être historique (bien entendu elle reprend assez librement les légendes de cette époque mais le principe est là) ceux qui ont un minimum lu sur les légendes de Ragnar comprendrons que le principal y est.
Rares sont les séries qui se séparent de leur acteur principal sans en mourir, Vikings le fait pour le moment.
Si vous aimez cette époque, ce peuple et l'action vous ne pouvez pas être déçu, cette série a le mérite de raconter une histoire aux enjeux politiques et religieux sans tomber dans le cliché et, au passage, en nous expliquant les coutumes et les traditions de cette civilisation.
La vie de chaque personnages centraux (et il y en a un paquet) est développée.
Mise à part pour Rollo (qui est de moins en moins au centre de l'action) la majorité des personnages ont connus tout et son contraire depuis la première saison et c'est assez rare de voir ça puisqu'en regardant la majorité des autres séries on remarque que la politique est plutôt de changer un maximum de choses pour se renouveler.
Bref, vous l'aurez compris, j'aime cette série. Vous aurez également compris que l'on peut faire la part des choses sans que tout soit forcément soit parfait soit chiant comme la pluie...
Vikings a des défauts, elle se concentre sur tellement d'histoires qu'il est compliqué de toujours tout suivre alors qu'un personnage comme Bjorn pourrait avoir sa propre série tellement il existe de légendes à son propos...
Regardez Gotham : une saison 1 catastrophique une véritable épreuve à suivre, une suite absolument incohérente avec les comics et la logique temporelle pourtant cette série restera dans les mémoires pour ses clins d’œil et son suspens...
Aucune série n'est parfaite (même pas GOT) mais de là a sortir que cette série et chiante...
Je ne suis même pas certain que vous ayez compris ce qu'est entrain d'accomplir Floki mais vous critiquez son intrigue par ce que ça ne va pas assez vite pour vous... On ne colonise pas ce qui sera l'Islande en 5 minutes, ni en 5 épisodes. L'histoire de Floki et de sa colonie nous rappelle surtout que quoi que l'on fasse l'homme restera toujours le plus grand des poisons et que le pouvoir, même au milieu de nul part, fera toujours tourner les têtes.
Certes, son intrigue n'est pas la plus passionnante mais elle conduit forcément quelque part. Le truc c'est d'attendre, ils ont encore au moins une saison à créer et comme Vikings est l'une des série les plus lente avec ses pauses de mi-saison... Vous n'avez pas fini de trouver le temps long. Tant mieux pour les fans, tant pis pour ceux qui se font chier...
Après je connais le principe : faire du clic avec des titres ravageurs mais respectez un peu les fans... Vous avez entièrement le droit de ne pas aimer, pas besoin cependant d'aller jusque-là.

votre commentaire