Vikings Saison 5 Episode 13 : et que ton nom soit sanctifié !

Prescilia Correnti | 13 décembre 2018 - MAJ : 13/12/2018 12:06
34
photo, Alex Høgh Andersen

Crise d'un roi fou et sacrifice humain, Vikings s'échauffe dans la suite dans la saison 5B.

Alors que la saison 1 avait réuni près de 6,21 millions de téléspectateurs lors de la diffusion de son pilote, la saison 2 avait grapillé 3,6 millions de curieux sur le petit écran. Malheureusement, le show n’a pas gagné en popularité depuis puisque les saisons suivantes enregistraient à leurs maximum 2,8 millions de téléspectateurs et 2,7 millions.

La saison 5, actuellement la dernière en diffusion se maintient difficilement en cumulant 2,2 millions lors de la sortie de son premier épisode puis 1,9 million lors de sa reprise le 28 novembre dernier avec l’épisode 11. Est-ce là, la preuve que la série tend à aller sur sa fin et tente le tout pour le tout pour tenter de garder son audimat intéressé avec l’arrivée de nouvelles intrigues ? 

ATTENTION SPOILERS !

 

photo, Clive StandenRollo (Clive Standen) a de nouveau disparu du paysage

 

PAR LE POUVOIR DU CHRIST 

Alors que l’épisode commence avec la jalousie, la rancune et la colère que nourrie Hvitserk à l’égard d'Ivar après le meurtre de Margrethe (Ida Marie Nielsen), l’intrigue se transforme rapidement en une étude de la survie politique. Pendant que les exilés vikings tentent de survivre par n’importe quel moyen dans le royaume Wessex, le jeune roi Alfred tente d’appliquer les valeurs que son grand-père Ecbert lui a enseigné. 

L’épisode 13 intitulé A New God est donc l’occasion de remettre un peu les pendules à l’heure. Tandis que Floki continue d’être en pleine crise de foi, l’évêque Headmund a réussi à accomplir ce qu’il souhaitait. Autrement dit concilier sa vie d’êvéque en récupérant son diocèse par l’épée et le sang, tout en continuant de succomber à ses désirs de chair pour la très belle (mais devenue inutile) Lagertha (Katheryn Winnick).

De son côté, Alfred doit se confronter à l'exercice de Roi en tentant d'honorer sa promesse de protectorat aux côtés des Vikings et de son royaume. 

 

photo, Jennie JacquesDiriger secrètement dans l'ombre de son fils

 

Malheureusement, le jeune roi va très vite se rendre compte qu'il est difficile d'avoir autant de pouvoir et que de nombreux rôdeurs et vautours ne souhaitent qu'une chose : le renverser. Alors que des trahisons sont à venir au sein de la famille, des nouvelles alliances sont nécessaires. Malgré tout l'affaire n'est pas facile. Pour se protéger, Alfred doit nouer un nouveau pacte avec les Vikings et en contrepartie ceux-ci devront abandonner leur foi païenne envers leurs dieux pour se plier au christianisme. Ce que décident de faire Ubbe et Torvi.

En faisant passer ses vikings pour des religieux chrétiens, et en instaurant de nouvelles tensions entre le groupe de survivants nordiques, Vikings s'engouffre dans une nouvelle dimension religieuse et politique. A voir par la suite comment la série arrive à tenir cette nouvelle intrigue.

 

photo, Ferdia Walsh-Peelo"Au fait, il faut peut-être que je te dise que j'ai couché avec un Viking"

 

PAR LA GRÂCE D’IVAR 

Ce qu’on vous expliquait lors du récapitulatif de la semaine dernière continue de se poursuivre avec ce nouvel épisode. Pour l’heure, le meilleur atout de Vikings reste encore et toujours le personnage d’Ivar le désossé campé par l’incroyable Alex Høgh Andersen qui donne clairement tout ce qu’il a pour convaincre. La nouvelle génération de vikings menée de front par leur leader sans jambes, va prendre une sacrée ampleur au cours de l’épisode 13. 

Outre les trahisons classiques, nouvelles alliances et renversements d’alliés - le mantra du show reste "Tu es un Viking, c’est normal de vouloir toujours plus" - le personnage lunatique et déjanté d’Ivar commence clairement à s’imposer. Devenu désormais roi de Kattegat pour le meilleur et pour le pire, ce dernier continue de régner par le biais de la terreur et de l’oppression.

 

photo, Alex Høgh AndersenProchaine étape : tuer tout le monde

 

Une dictature en somme. Cette position de leader suprême est accentué par la venue d’une nouvelle actrice dans la troupe, Alicia Agneson, qui campe le rôle de l'épouse manipulatrice d’Ivar. Une femme tout aussi folle à liée, qui persuade à longueur de temps son mari d’être un dieu vivant et qui cache secrètement des ambitions bien plus grandes.

Forcément, une idée pareille ne peut rien entraîner de bon dans son rivage. Plus terrifiant et féroce que jamais, ce dernier va décider d'honorer les dieux vers la fin de l'épisode en faisant un sacrifice humain. Et quelle meilleure personne qu'un valeureux guerrier viking qui a triomphé de la guerre, comme Hivtserk ?

 

photo, Alex Høgh Andersen, Marco IlsoEcoute, dans le prochaine épisode tu vas sûrement mourir 

 

PAR LA VOLONTÉ DE FLOKI

Même si Floki a été l’un des personnages les plus impressionnants de la série par son complexité, son mysticisme et son aura charismatique, il n’est à présent que l’ombre de lui-même. Le héros ne le dira que trop bien "Je suis mort et je suis revenu de l’au-delà sur cette île". Néanmoins, l’intrigue autour du personnage n’en reste pas moins intéressante, ou au moins, assez captivante pour éviter de pioncer d’un oeil. 

Regarder Floki agoniser dans son désespoir au sujet de sa prise de décision d’amener des colons au pays des dieux, mais aussi à son dévouement inconditionnel pour les dieux, souligne le fait que l’hommes aux intentions les plus pures et nobles sera le premier à s’écrouler le plus violemment parmi le groupe.

 

photo, Gustaf Skarsgård "Je suis pas perdu, je suis pas perdu, tout va bien"

 

Malheureusement pour lui, bien qu’il se la joue arbitre de paix en tentant de raisonner les deux familles aux relations conflictuelles, une nouvelle tragique risque de faire tomber cette nouvelle harmonie dans le chaos et l’enfer. Rien que pour ça, on a hâte de voir la suite. 

Bien que l’intrigue centrée autour du constructeur de bateaux autrefois florissant ne prenne que très peu de place dans cet épisode, aucun doute que lui et son groupe composé de factions opposées seront (presque) au centre du prochain épisode. 

En somme, Vikings impressionne et continuera d’éblouir par sa photographie et ses paysages magnifiques mais continue de patauger un petit peu dans la boue. Ne sachant pas trop où mener les quelques intrigues qui se baladent à droite à gauche, le show préfère se focaliser entièrement sur la montée en puissance du diabolique Ivar. Pour quel résultat ? Affaire à suivre... 

 

Photo officielle

commentaires lecteurs votre commentaire !

Ulukai
15/12/2018 à 09:06

OK avec la review sur la photo, les paysages et les costumes, mais pour le reste je suis beaucoup sceptique que vous, je trouve que cette reprise est une p**** de catastrophe. Les plans sont dégueulasses, la mise en scène, le découpage, la direction d'acteur tout autant voir plus. Les 15 premières minutes se suffisent à elles seules, on se croirait dans un soap avec une mise en scène de theatre de boulevard joué façon comedia del arte. Qui ne se marre pas face à l'enchainement de ces 3 scènes de 30 sec en trois lieux différents: le frère du roi surjoue la colère dans un dialogue mal écrit et quitte la pièce en jetant un truc - Laghertha entre en ouvrant une porte au ralenti et surjoue la colère contenue dans un dialogue mal écrit- Bjorn surjoue la colère dans un dialogue mal écrit et quitte la pièce en jetant un truc. C'est terriblement mauvais...

votre commentaire