Fear the Walking Dead Saison 2 Episode 11 : sur une plage abandonnée, zombies et crustacés

Geoffrey Crété | 13 septembre 2016
2
Fear the Walking Dead, Kim Dickens

La série dérivée de The Walking Dead entame la deuxième partie de sa deuxième saison. Pour faire mieux les sept premiers épisodes ?

Rembobinage. L'épisode 11 repart en arrière pour revenir sur Madison et Victor piégés dans le bar de l'hôtel en bord de plage, et recoller les morceaux jusqu'à leurs retrouvailles un peu faciles avec Alicia, désormais accompagnée d'Elena.

Pas de Travis et Chris, encore en retrait dans cette deuxième partie de saison 2 : Death Parted You se concentre sur le groupe de survivants de l'hôtel et ceux de la Colonia, autour de Nick.

 

Fear the Walking Dead, Frank Dillane

 

LA COLONIA DE L'AMOUR 

L'arc de Nick se construit sans surprise autour des deux figures importantes de la Colonia. D'un côté, le mystérieux Alejandro, le pharmacien devenu leader et gourou de la communauté : ses intentions restent floues, son regard sur Nick, insondable, mais l'énigme de sa non-transformation après une morsure de zombie demeure centrale. Il raconte au héros comment il a été mordu, rappelant au passage l'absence désespérante de finesse puisque c'est en essayant de sauver un jeune garçon junkie de l'âge de Nick qu'il a été blessé.

De l'autre, Luciana, la guerrière, amène sans surprise la romance. La série ne perd pas une seconde : la complicité entre Nick et elle se développe à la vitesse éclair, entre confessions et petites larmes.

 

Fear the Walking Dead, Kim Dickens

 

LA JETEE

L'intrigue est plus palpitante et amusante côté Madison. Déterminée à transformer ce grand hôtel en zone sécurisée, consciente que le danger est à la fois à l'intérieur (les zombies) et à l'extérieur (les survivants qui finiront par vouloir récupérer le lieu), elle tente de rallier son groupe à celui des survivants du mariage, et notamment la mère de la mariée qui considère qu'Elena est responsable de la mort de sa fille.

Après trop d'épisodes mous, le personnage de Madison prend une nouvelle dimension avec un caractère de leader. Epaulée par Alicia, elle lance une opération pour libérer les couloirs de l'établissement en attirant tous les zombies sur la jetée, pour les attirer dans l'eau. 

Relativement bien filmée, surtout comparé à d'autres scènes spectaculaires de la série, ce climax devient aisément l'un des moments les plus marquants d'une saison très terne, qui a notamment été incapable d'utiliser le décor maritime vendu dans la promo de la première partie.

Mais la séquence rappelle les limites de Fear the Walking Dead. La première, évidente, relève du bon sens : le spectateur sait que se débarrasser des zombies dans l'eau est au mieux une solution sur le court terme, puisqu'ils n'en mourront pas. Les personnages eux-mêmes l'ont expérimenté dans la première partie de saison, lorsqu'ils ont rencontré des walkers flottants et bien vivants en pleine mer. En prenant en compte la courte distance parcourue sur la jetée, et les vagues qui s'échouent sur la plage, la grande opération laisse donc un goût étrange. Certes, le but premier était d'évacuer les zombies de l'hôtel pour se barricader à l'intérieur, mais la mise en scène spectaculaire semble presque gratuite vu le plan.

 

Fear the Walking Dead, Photo

 

L'autre problème vient encore une fois de l'écriture générale de la série, qui manque cruellement d'envergure. Aussi divertissante soit-elle, cette scène où Madison attire une horde de zombies sur la jetée reste une petite péripétie, une petite parenthèse. Comme s'échapper du bar, s'échapper d'une chambre par le balcon, ou échapper à des chiens affamés.

Fear the Walking Dead n'a toujours pas trouvé une dynamique de série, avec une intrigue solide qui se développe en fond et apporte une profondeur aux actions. Faute de dramaturgie solide, et d'enjeux clairs et assumés, la série avance sans assurance. Episode après épisode, elle accumule les péripéties, entasse les personnages, les sacrifie ou les met de côté (après Alex, survivante du vol 462 : Ofelia, qui aurait survécu de son côté, et pourra être ressortie prochainement pour apporter de nouveaux éléments).

Malgré un premier degré omniprésent, le spin-off de The Walking Dead peine à être pris au sérieux. Et avec seulement quatre épisodes restants, la saison 2 semble bel et bien confirmer que la série n'aura définitivement pas été à la hauteur des plus maigres espoirs.

 

Fear the Walking Dead, Alicia Debnam Carey

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Annatune
13/09/2016 à 14:07

@Ben

J'accuse plutôt le scénario, et probablement la manière dont c'est tourné, parce que par ex Kim Dickens est très bien dans Gone Girl ou House of Cards.

Ben
13/09/2016 à 13:29

Le jeux des acteurs est incroyablement mauvais...

votre commentaire