Fear the Walking Dead Saison 2 Episode 3 : Destination finale

Geoffrey Crété | 25 avril 2016
4
Fear the Walking Dead S2

En six épisodes, la saison 1 de Fear the Walking Dead n'a convaincu ni de son intérêt (l'idée de revenir aux origines de l'épidémie a vite été oubliée) ni de son efficacité. Avec 15 épisodes et des personnages désormais installés, la deuxième saison n'aura plus d'excuses.

ATTENTION SPOILERS

Pour pouvoir apprécier ce troisième épisode, il faudra revenir à Flight 462, le websérie en 16 mini-parties diffusée en octobre 2015. Centrée sur des personnages sans aucun lien avec ceux de la série spin-off, elle mettait en scène les passagers d'un avion touché par l'épidémie naissante. L'appareil finissait par se crasher, après être passé sous les yeux de Nick, de Fear the Walking Dead.

Titré Ouroboros (de quoi rappeler aux fans quelques images du jeu Resident Evil 4), l'épisode 3 de la saison 2 de FTWD s'ouvre sur les survivants de l'avion, qui a disparu dans les eaux. Ils sont quatre sur un canot de sauvetage, dont Alex et le jeune Jake, héros de Flight 462. L'adolescent est gravement brûlé au visage, mais Alex refuse catégoriquement de l'abandonner, allant jusqu'à tuer le passager qui tente dans la nuit de tuer Jake avant qu'il ne se transforme.

Si FTWD offre enfin un épisode relativement réussi, ce n'est donc pas pour rien : l'équilibre bien trop simplet est modifié avec l'arrivée (timide) de ces nouveaux éléments.

  

Flight 462

 

MADISON TOO SQUARE

Le personnage de Madison est l'une des grandes faiblesses de la série. On a beau aimer Kim Dickens (depuis Hollow Man jusqu'à House of Cards et Gone Girl), son personnage est de loin le plus fade. 

A vrai dire, Madison ne fait rien. Ou plutôt rien d'intéressant. Travis va dans les eaux troubles pour réparer le bateau ? Madison veut l'en empêcher, puis l'observe et a peur, et va finalement l'observer travailler avec un air dégoûté. Alicia et Nick vont explorer l'épave de l'avion sur l'île pour chercher des vivres ? Elle veut les en empêcher puis les regarde, et a peur. Victor veut les emmener au Mexique ? Elle veut l'en empêcher puis le menace, avant de dire à Travis qu'il faudrait finalement lui faire confiance, faute d'autre choix.

Un programme bien fade pour ce qui est censé être l'héroïne de la série, incapable jusque là de devenir le vrai coeur ou moteur de l'intrigue. Limitée par l'écriture, l'actrice est incapable de l'incarner. Ainsi, la voir réagir au médiocre suspense de Travis sous le bateau ne provoque au mieux qu'un soupir d'exaspération.

 

Fear the Walking Dead S2

 

DESTINATION FINALE 

A contrario, le personnage d'Alex intrigue. Même sans compter sur Flight 462, cette femme inspire plus d'émotions que tous les autres personnages réunis : Alex est dans une urgence et une énergie qui réveille la série. Et Michelle Ang est excellente en une poignée de scènes.

C'est elle qui réveille Madison à la fin de l'épisode en l'obligeant à faire un choix enfin intéressant d'un point de vue dramaturgique : croire Strand, le soutenir, embarquer Travis avec elle, et commencer à abandonner son humanité derrière le bateau, retenue par une corde trop fragile. A ce stade, la seule chose intéressante et peu attendue serait de faire de Madison une héroïne qui se trompe, beaucoup et gravement, au lieu de lui donner le rôle ingrat de la police morale. 

En outre, Chris commence à devenir, discrètement, un personnage intéressant puisque le premier à véritablement avoir les deux faces intéressantes du survivant : il tue des zombies car a compris que c'est indispensable, et est obligé ici de tuer un des passagers trop amoché de l'avion. Il entame donc la mutation incontournable du film post-apo, qui mettra à rude épreuve son humanité. 

 

fear the walking dead Flight 462

 

DEAD

FTWD a pourtant cette aptitude impressionnante à ne pas dépasser ses défauts. L'incontournable attaque des zombies sur l'île rappelle ainsi que les personnages défient toute logique de survie, tandis que la mise en scène est incapable d'emballer la chose avec efficacité - et encore moins avec cohérence.

Quand Nick glisse comme un bleu et tombe nez-à-nez avec le zombie le moins menaçant du monde, et enclenche une mise à jour avec la série-mère (le camouflage par les boyaux de zombie), le sourire se dessine tant l'écriture est paresseuse.

Mais alors que la série semble prête à contourner la contrainte intéressante de la saison (survivre sur l'eau) avec une formule "un épisode, une île", un miracle se produit dans ce troisième épisode : on a envie de voir la suite. C'est bien la première fois.

 Fear the Walking Dead S2

photos associées

commentaires lecteurs votre commentaire !

Rahan les tape
28/04/2016 à 11:22

Toujours aussi mal réalisé et mal monté (cette attaque de zombies sur la plage!) mais au moins ça bouge un peu dans des circonstances assez inédites. Je regrette que le contexte du bateau et des îles n'ait pas été exploité dans la série originale, la terre ferme n'ayant plus guère de décors à fournir sans sombrer dans la redite.
La première saison était affreusement décevante, celle-ci m'excite bien plus cependant même si l'écriture effectivement est paresseuse et le casting insipide hormis un Frank Dillane magnétique à souhait.
Un exemple de série pour exploiter le filon jusqu'à plus soif en attendant...

popopopopo
26/04/2016 à 00:29

Cette série c'est un putin de manuel de survie inversée : faites l'inverse de tout ce que ces idiots fonts pour survivre en cas d"apocalypse :
- ne pas plonger de nuit dans une eau potentiellement dangereuse sans un danger immédiat
- ne pas tirer son zodiac à 10m du bord parce qu'on a meme pas regarde les horaires des marées pour pouvoir se barrer vite fait au cas ou
- ne pas laisser son seul moyen de retourner au bateau sans surveillance (:!!!!!!!!)
- ne pas se tenir au bord d'une falaise de sable....

thierry
25/04/2016 à 16:03

Oui, on a envie de continuer à les voir se comporter comme des crétins, c'est la marque de fabrique de la License; recenser tout ce qui ne faut pas faire et le faire faire aux personnages, pour voir.
Personnellement, quand j'ai compris le concept cela ne m'a plus dérangé, je continue un peu a grincer des dents deux ou trois fois par épisode mais il faut l'accepter.
La glissade dans la dune c'est franchement très drôle, mais du coup s'ils veulent qu'on s’inquiète pour leur perso, c'est impossible, car ils n'ont que ce qu'ils méritent.. c'est dommage.
Ils ont faillit redresser la barre dans les cinq dernières minutes mais ils ont désamorcé aussitôt la difficulté à la toute fin..Mais bon, donc oui, on continue à regarder.. :)

james
25/04/2016 à 15:59

Je fais partis de celles et ceux qui n'ont pas trop apprécié the fear Walking dead, mais cette seconde saison s'avère vraiment intéressante !

votre commentaire