The Walking Dead : World Beyond - que vaut le début de la série zombiesque Amazon pour ados ?

Mathieu Jaborska | 5 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
94
Affiche officielle

On avait tenté de s'émouvoir de son report, mais rien n'y fait : ce nouveau spin-off de The Walking Dead ne donnait pas envie... à raison. Attention spoilers !

 

photo, Alexa Mansour, Aliyah Royale, Hal Cumpston, Nicolas CantuStand by me

 

The Walking Dead World étendu

Si ce deuxième spin-off (après Fear the Walking Dead, déjà un prequel) fait parler de lui en ce moment, c'est surtout pour ses liens avec la série principale. Les fidèles qui continuent de suivre cette histoire sans fin se rappellent forcément de la saison 9, où - et attention, ça va spoiler -, le héros original Rick Grimes se sacrifiait en explosant un pont. On apprenait après que l'armure scénaristique du protagoniste lui avait permis de s'échouer sur une plage, puis d'être rapatrié par un mystérieux hélicoptère portant une marque faisant furieusement penser aux symboles bretons.

Mais rien à voir avec les indépendantistes brestois bourrés de bière artisanale et de beurre trop salé : c'était en réalité une façon d'introduire cette nouvelle aventure. Car s'il est difficile de savoir si Rick sera oui ou non de retour dans The Walking Dead, il est évident que The Walking Dead : World Beyond évoquera son sort, ou du moins l'organisation qui l'a pris en charge.

 

photoVa falloir embaucher un graphiste

 

Ce premier épisode met directement les pieds dans le plat puisque les scénaristes, bien conscients que les spectateurs n'ont pas besoin d'une énième introduction de l'univers mis en scène, font débuter l'action dans une sorte de ville régie par ce fameux pseudo-gouvernement, la "république civile". On y suit deux soeurs privées de leur père qui assistent à l'arrivée d'une cheffe pas très claire sur ses intentions. Leur méfiance envers cette femme et son mouvement les pousse à partir à la recherche de leur paternel, peut-être bien dans de beaux draps.

Le pilote se déroule donc presque intégralement entre les murs de ce refuge bien solide, aux antipodes des communautés de fortune qui survivent à peine dans la série originale. Les zombies, de fait, passent totalement au second plan, tant ils ne servent plus que de prétexte à la formation d'une société à peine post-apocalyptique. En d'autres termes, il fait tout pour créer du lien avec le reste de la franchise, concevoir le Walking Dead Extended Universe tout en draguant un public tout autre.

 

photoDes zombies de plus en plus léthargiques

 

Teen zombie

Car avec ce nouveau spin-off, AMC cherche autant à souder ses productions qu'à renouveler un univers au bord de la chute dans l'abîme du has-been. World Beyond a donc pour objectif d'attirer un public plus jeune, grâce à un carcan de teen movie pas super subtil. Et cela peut aboutir à quelques idées intéressantes. Par exemple, les personnages au coeur de l'intrigue constituent à la fois la première génération à évoluer depuis l'enfance dans un monde en ruines et la dernière a avoir connu "la chute", ou, comme ils le disent eux-mêmes, "le jour où le ciel est tombé".

Ils ont donc affaire à un trauma collectif particulièrement balèze (voir ses parents déguster les tripes de ses grands-parents ne doit pas être une expérience très formatrice), une fêlure passionnante à exploiter. Pas étonnant donc que les seules séquences avec un minimum de recherche esthétique soient les flashbacks de ce trauma, disséminés dans l'épisode. Malheureusement, elles sont aussi un unique coup d'éclat dans un épisode faisant ouvertement du pied aux licences du genre qui cartonnaient au début des années 2010, Hunger Games et Le Labyrinthe en tête.

Le pilote crie son orientation teen dès le premier plan, sorte de déambulation zombiesque maquillée de dessins enfantins tout droits sortis d'une pub pour cartable. Et il ne s'arrêtera jamais de gueuler. La caractérisation de ses deux personnages principaux, incarnant une révolte franche à grands coups de doigts d'honneur ou une remise en question bête est loin de convaincre, tout comme les figurants les rôles secondaires, qui ne s'expriment que pour laisser transparaître leur inutilité (le coup du fossile, sérieux ?).

 

photo, Aliyah Royale, Alexa Mansour, Hal Cumpston, Nicolas CantuRéunion de crise

 

C'est d'autant plus dommage que le cliffhanger final présage une plongée dans la banalité zombistique qui oublie sciemment les quelques qualités listées ci-dessus. La narration finit de rattraper l'esthétique et la mise en scène tristement télévisuelles qui collent à la peau d'AMC depuis des années pour ne nous promettre rien d'autre qu'un mélange étrange entre du survival paresseux à la The Walking Dead et du teen série pas très respectueux de son jeune public à la Divergente.

On se demande surtout si la chaine n'est pas complètement à côté de la plaque. On voit mal une génération de spectateurs s'accrocher miraculeusement à la licence grâce à ce cri de ralliement racoleur. Et les amateurs de la série originale risquent de ne pas totalement apprécier cette nouvelle approche, sacrifiant le dézingage de zombies et les rixes violentes entre survivants au profit de conflits intérieurs d'ados dont on se moque pas mal. Mais il ne s'agit après tout que du premier épisode. Peut-être que tout ce beau monde va se faire bouffer et remplacer par un commando de barbouze sous speed. On a bien le droit de rêver.

Un nouvel épisode de The Walking Dead : World Beyond disponible sur Amazon Prime Video en France chaque vendredi depuis le 2 octobre 2020

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Collosus
24/11/2020 à 19:55

Perso j ai regarder jusqu a l épisode 5 resulta je vais laissait tomber s est naze l histoire est nul et les acteur sans talent on s ennuie tout le long

philzo
01/11/2020 à 17:58

la première phrase qu'on entend via la voix off dans l'épisode 5 est un poncif des plus ridicules, tout en se donnant un air intelligent, un appel à la nature vide de sens, franchement, vous n'en avez pas marre des stéréotypes grossier??

dami79
31/10/2020 à 15:16

je suis rendu a l'episode 5 mais pour le moment , ce spin-off fait carrément le bide complet, nul!!!

Mick
24/10/2020 à 19:29

1er épisode je me fait chier je scouate mon tél . Sa risque de coupé court a regarder sa

Rorschach
06/10/2020 à 17:07

C'est malin d'avoir mélangé teen movie et apocalypse zombie, après il faudra pas se dégonfler quand il s'agira de monter des ados se faire mettre les tripes à l'air libre par des walkers affamés. A moins que personne de trop jeune ne meure dans cette série, ou que toutes les morts se passent hors-champ... ^^

Guigui35
06/10/2020 à 15:34

Et merci pour les bretons alcooliques :(
Vous deviez être sous speed quand vous avez écris ce torchon

Glowy
06/10/2020 à 11:48

Quelle surprise....

Veni vedi vomi
06/10/2020 à 11:24

Vu. ben c'est pas glorieux. c'est encore pire que fear twd. Je pense qu'ils sont determinés à banaliser totalement les zombies.

Ce qui frappe d’emblée, quand même, c'est le premier degré de cette série.

Et les héros... oh lala. La petite blackette a le charisme de François Hollande...

A quand un soap avec des zombies?

Dutch
06/10/2020 à 01:54

La photo ne fait pas du tout cliché, il y as la fille plutôt mignonne, le geek en costard et le gros de service.

Greg
05/10/2020 à 19:28

"Va falloir embaucher un graphiste"
Vous êtes durs les gars, c'est l'apocalyspe zombie, pas sûr que les mecs qui ont dessiné le logo dans la réalité de la série pouvait passer des heures sur Illustrator !!
Et puis, peut-être que tous les bons graphistes se sont fait bouffer !

Plus
votre commentaire