WandaVision saison 1 épisode 4 : la fin du mystère et le début du grand spectacle

Mathieu Jaborska | 29 janvier 2021 - MAJ : 29/01/2021 18:39
24
Affiche Elizabeth Olsen

Après trois épisodes mystérieux, WandaVision dédie un épisode entier à les expliquer, prouvant que Marvel n'est pas si prêt de malmener son univers, mais annonçant une conclusion plus sombre que prévue.

ATTENTION, SPOILERS !

 

 

« What a twist »

L'échéance a dû faire l'objet de bien des réunions présidées par Kevin Feige : Marvel aura donc tenu 3 épisodes avant de raccorder ce qui était jusqu'ici la plus originale de ses productions à son univers étendu. On s’attendait à ce qu’ils frappent fort pour l'occasion, et ça n’a pas loupé. Cet épisode 4 de WandaVision retrace tous les évènements passés à partir d’une réalité en CinémaScope, remontant même au dernier Avengers dans une scène d’introduction s’imposant comme le penchant tragique de l’ouverture bon enfant de Spider-Man : Far from Home.

Le tout grouille évidemment de clins d’œil, de références, de personnages connus des amateurs de l’univers cinématographique et littéraire. De quoi causer quelques orgasmes aux fans qui jubileront évidemment de voir le S.W.O.R.D. en action ou le retour de l’agent Jimmy Woo, désormais passé maître dans l’art du maniement de carte. Les experts en comics du monde entier sont déjà en train d’analyser ces 30 minutes image par image pour repérer un potentiel Tony Stark subliminal en slip.

 

photoRavalement de facade

 

À l’instar de la conclusion de The Mandalorian, également favorable à l'omniprésence du fan service, cet épisode a su assurément créer l’évènement et se hisser en sujet de conversation privilégié sur internet, preuve qu’en dépit des critiques, Disney+ est parfaitement capable d’accorder la même importance aux séries qu’aux films.

Mais artistiquement, ce retournement de situation est-il vraiment une bonne nouvelle ? Il faut choisir son camp. Si certains louent à juste titre une évolution nécessaire des enjeux, les détracteurs du MCU et de ses facilités regrettent que la série envoie bouler si abruptement le doux parfum fantastique qui régnait jusqu’ici. Plus encore, elle envoie bouler la subtilité de la mise en abîme du divertissement américain, qu’on louait dans nos analyses des épisodes précédents. Cet épisode 4 perce la bulle d’originalité pour retrouver la lourdeur visuelle et narrative des longs-métrages estampillés Marvel Studios récents.

 

photo, Teyonah ParrisMCU, freeze !

 

Comme dans Infinity War et surtout Endgame, la technologie y est synonyme de magie. La direction artistique évite toujours soigneusement d’assumer une part de science-fiction évidente pour faire des nano-trucs et des digitaux-machins les outils des raccourcis scénaristiques. Le S.W.O.R.D., énième organisme au budget illimité et à la gestion chaotique, y accueille une docteur-ingénieure d’à peine trente ans, qui va tenter d’expliquer par des termes abscons un postulat tout de même franchement intangible. Pas une inconnue cela dit, puisqu'il s'agit de Darcy Lewis (Kat Dennings), l'assistante de Jane Foster dans les deux premiers Thor. De quoi faire un petit coucou aux fans (encore).

Tout est décrit, décortiqué, exposé, ne laissant jamais la place aux raisonnements du spectateur, pourtant ménagés par les mystérieuses premières minutes de la série. Tout est à sa place, de la mise en scène très fonctionnelle à la bande-originale de Christophe Beck, qui prend le relai d’Alex Kovacs pour mieux coller aux modèles rythmiques ronflants de la franchise. Pas de doute, le MCU ne compte plus accorder de parenthèse singulière à ses productions. Il faut se lancer dans la Phase 4, et vite.

 

photo, Randall Park, Kat DenningsDe gauche à droite : la geek qui résout tout, son complice rigolo, les figurants en costume qui ne servent à rien

 

wandavisée

D’un autre côté, la série ne pouvait continuer à cultiver un mystère pas si mystérieux. Le twist ne surprend pas tant que ça, car quiconque connaît un petit peu les pouvoirs de Wanda était capable de le deviner. Tout déballer aussi frontalement, en jonglant mécaniquement entre les points de vue, permet au moins de se débarrasser d'un suspense faillible pour enfin rentrer dans le vif du sujet, et déballer les effets spéciaux qui ont fait dépasser les 200 millions de dollars au budget de production.

Et le renouveau promis par cette révélation surprend agréablement grâce à une noirceur sous-jacente qui jaillit à l’occasion d’un plan presque horrifique. Les perspectives qu’elle offre, loin du schéma attendu de la baston contre un méchant importé, continuent mine de rien à transgresser – toutes proportions gardées – la formule Marvel. L'idée la plus maligne est de faire passer Wanda du statut de protagoniste à celui d’antagoniste en un seul épisode, grâce à un postulat assez touchant, tirant au passage enfin quelque chose du potentiel dramaturgique du couple.

 

photo, Elizabeth OlsenJean-Claude Wanda

 

Tout porte à croire que la suite des évènements opposera Wanda au S.W.O.R.D.. Une tournure séduisante, d’autant que l’intrusion des gros sabots Marvel n’a pas complètement tué la part de réflexivité qui se cachait derrière tout ça. L’idéal de la sitcom américaine, pensé comme une barrière artificielle contre la dureté d’un monde super-héroïque devenu bien plus sombre dans les derniers opus de la saga, reste très intéressant. Il continue même à rentrer en résonance avec l’influence de Marvel Studios sur la pop-culture contemporaine.

Reste à savoir si la violence du déni de Wanda, désormais moteur principal de l’intrigue, sera utilisé à bon escient et non pas noyé dans les ambitions globalisantes de la firme. Vu le nombre de passerelles prévues avec ses prochaines productions, en tête desquelles Captain Marvel 2, il est permis de rester craintif, même si on ne peut être sûr de rien. Car si cet épisode 4 était l’épisode des réponses, l’épisode 5 sera sûrement celui de la confrontation.

Un nouvel épisode de Wandavision chaque vendredi sur Disney+ dès le 15 janvier 2021

 

photo

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Ironpat
06/02/2021 à 03:31

Je regarde en n étant pas un spécialiste des comics et même de l univers Marvel. Biens sur je connais mais je ne suis pas le fan qui remarque tout . Ma femme elle ne connais vraiment rien et je lui et fait découvrir cette serie et elle adore. Nous avons trouvé l'épisode 4 super car il explique pas mal de chose pour les néophyte de l univers Marvel. Je pense que certains ici devrait penser que cette serie n estvpas suivis seulement par des pro de marvel bref une bonne serie .
Ps:j ai vu ici meme qu un membre de ce site annonce carrément que mordalian est la serie de 2020 et bien franchement tu ne dois pas later grand chose car j ai trouvé cette serie base sur star wars complètement a la ramasse et je suis un fan de la franchise depyis le 1 épisodes que j ai vu au cinema a 10 ans lors de sa 1 projection et oui je suis un vieux .

Kelso
01/02/2021 à 00:31

Franchement après avoir vu les deux premiers épisodes, mon ressenti c'est que c'était pénible à regarder, l'idée était bonne de reprendre des vieilles sitcoms, mais revenir si loin en arrière ça donne un truc plutôt barbant avec un humour complètement dépassé, qui rend le temps super long malgré les épisodes assez courts. J'ai eu du mal à aller au bout (j'ai rarement poussé autant de "pffff" devant une série), tellement j'ai trouvé ça ringard et c'est pas les 2 ou 3 indices dissimilés dedans qui me donnent envie de continuer.

Constantine
31/01/2021 à 17:32

Franchement l’épisode ne sert pratiquement à rien ....juste à expliquer aux 3 mongoloïdes n’ayant rien compris l’histoire du show...

Rosaly
31/01/2021 à 11:31

Comme toutes les semaines, j’ai hâte de voir la suite même si je dois avouer que cet épisode 4 me procure un avis mitigé.

D’un côté, on rentre un peu plus dans le vif du sujet et on quitte l’atmosphère étrange de Westview.

Mais en même temps, je suis un petit peu déçue de retourner dans du Marvel plus cliché et de sortir de ces trois épisodes mystérieux et originaux.

Mes deux opinions sont un peu des antipodes cela faisant plaisir de retrouver du Marvel classique néanmoins ces premiers épisodes innovants et inattendus risquant de beaucoup me manquer :’(

Deny
30/01/2021 à 16:34

Bravo à tous, car je sais pas comment vous faite! Pour moi c'est impossible d'attendre une semaine entre chaque épisode, je préfère attendre pour voir façon Netflix.

Joa85
30/01/2021 à 13:33

Pourquoi vous lui répondez ?

Jai bien aimé cet épisode 4 et comme toutes les semaines, j'ai ate de voir la suite ????

coco
30/01/2021 à 13:25

Arnaud (le vrai) : Sérieux ? M1ptas était trjs ultra aggressif dans ses propos, donc il revient sous un autre pseudo en étant plus "sage" avant de partir en total roue libre, j'imagine que le naturel a reprit le dessus.

Arnaud (le vrai)
30/01/2021 à 09:30

@coco
Si si c’est bien le même ...

@Rayan
En fait on sait même plus quoi dire. T’es tellement stupide que j’hésite à ouvrir une cagnotte pour toi
Et en plus à chaque fois tu montre à quel point tu ne connais rien à rien
Déjà la dernière fois tu oses sortir que les comics c’est pas sombre (mon dieu qu’elle ignorance ...) et maintenant tu me dis que Mandalorian est LA série de 2020 ... mais y a au moins 10 séries qui sont tellement au dessus de Mandalorian qu’elles ne voient même plus cette série

Flub
30/01/2021 à 09:28

Mais il n'est jamais content celui-là ;) Cela reste du classique Marvel c'est vrai, avec des mecs à casquette qui courent en arrière plan (vers où?) et les personnages vous accompagnent par la main vers l'explication, mais que ça fait du bien de sortir de Westview.

coco
30/01/2021 à 09:14

Je suis étonné que après son "rester pro , aimer disney" il traine encore dans le coin vu qu'il déteste totalement Ecran large et sa commu..

Même le terrible M1pats (sauf si Rayan est M1pats) a compris et ne traine plus ici...

Plus

votre commentaire