Locke & Key : retour sur l'incontournable comics d'horreur adapté en série par Netflix

Arnold Petit | 8 février 2020
Arnold Petit | 8 février 2020

L'adaptation du comics de Joe Hill et Gabriel Rodriguez est arrivée sur Netflix. C'est l'occasion de revenir sur ce petit bijou de l'horreur devenu culte.

Alors qu’au cinéma, Marvel s’apprête à entamer une nouvelle Phase de son univers rempli de super-héros avec Black Widow et que DC Comics continue sa rédemption auprès du public avec Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (dont la critique est disponible ici), à la télévision, The Walking Dead enchaîne les saisons et la série ne semble pas prête de s’arrêter. Encore plus avec l’arrivée de The Walking Dead : World Beyond le 12 avril prochain.

En quelques années, les adaptations de comics ont envahi les écrans après les succès retentissants des héros en collants et des fracasseurs de zombies qui ont ouvert la voie aux autres. Morbius, Future Man, The Boys, Watchmen... Aujourd’hui, les projets se multiplient à foison du côté des studios, chaînes de télévision et autres plateformes de streaming tandis que tout le monde essaie de récupérer une part du gâteau. Après l’annulation de Daredevil, Jessica Jones et compagnie en raison du divorce avec Marvel Televisions, Netflix n’a pas abandonné la bataille pour autant et a commencé à forger ses propres armes.

La plateforme de vidéo à la demande a d’abord racheté Lucifer, annulée après trois saisons par la Fox, puis a continué de puiser son inspiration dans les pages des comics avec Umbrella Academy, Les nouvelles aventures de Sabrina, October Faction ou plus récemment Locke & Key. Alors que l’adaptation de la série de comics de Joe Hill et Gabriel Rodriguez est disponible depuis le 7 février dans le catalogue de Netflix, on revient sur cette œuvre considérée comme un des meilleurs comics d’horreur en essayant de préserver ceux qui voudraient la découvrir et en évitant de dévoiler des éléments d'intrigue de la première saison (dont vous pouvez lire la critique ici).

 

photoUne clé pour les gouverner tous, une clé pour les trouver, une clé pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

 

IT COMES AT NIGHT

Joe Hill et Gabriel Rodriguez travaillent en symbiose pour emmener le lecteur dans cette sombre aventure, plus excitante qu'on l'imagine en parcourant les premières pages de Locke & Key. L'intrigue démarre avec Tyler, Kinsey et Bode, trois enfants plus ou moins jeunes qui ont quitté San Francisco avec leur mère après le meurtre brutal de leur père pour emménager dans le manoir de Keyhouse, à Lovecraft, une ville du Massachusetts. Une référence qui se ressent de plus en plus au cours du récit et qui énonce clairement les intentions de Locke & Key.

Alors que chacun des personnages essaie de surmonter son deuil à sa manière, les enfants de la famille Locke découvrent de mystérieuses clés, disséminées aux quatre coins du domaine familial. Des objets magiques, qui leur permettent par exemple de se transformer en animal, de changer de sexe ou d'ouvrir leur tête pour y implanter ou enlever des souvenirs, mais qui sont également convoités par une créature démoniaque.

 

photoUn petit tour dans la tête de Bode

 

Dans un style qui rappelle Neil Gaiman ou Alan Moore, Joe Hill emprunte à l'horreur et au roman gothique pour délivrer une histoire aussi passionnante qu'émouvante, qui démarre comme un thriller pour basculer progressivement dans le surnaturel. Dans son récit, l'auteur dévoile une vaste mythologie qui regorge de créativité et remonte même jusqu'à l'époque de la Guerre d'Indépendance des États-Unis pour déposer les pièces d'un puzzle qui s'assemble page après page.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire