GTA, Borderlands, Bioshock... toutes nos franchises préférées vont-elles devenir des jeux mobiles ?

Antoine Desrues | 11 janvier 2022
Antoine Desrues | 11 janvier 2022

L'éditeur Take-Two vient d'acquérir le studio Zynga, le créateur de FarmVille, pour créer des jeux mobiles autour de ses plus grandes licences.

Le vent est en train de tourner. C'est ce qu'on peut se dire face à la place gagnée par le jeu mobile dans l'industrie du dixième art. Bien entendu, le format a donné lieu à quelques chefs-d’œuvre, mais il faut quand même admettre que la plupart de nos smartphones sont remplis de free-to-play finis à la va-vite dans l'espoir de récolter un maximum de pépètes.

Or, même les poids lourds du jeu dit "premium" (c'est-à-dire jeu console ou PC vendu au prix fort) commencent à s'orienter vers l'économie si lucrative du jeu mobile. Si PlayStation a récemment confirmé cette stratégie, l'éditeur Take-Two (la société mère de studios comme Rockstar et 2K Games) vient de frapper un grand coup.

 

Grand Theft Auto V : photoQuand tu veux éviter d'être adapté en jeu mobile tout pourri

 

En effet, le papa de franchises adorées comme GTA, Bioshock ou encore Borderlands a fait l'acquisition le 10 janvier 2022 de Zynga, le géant du jeu sur navigateur et mobile, pour la modique somme de 12,7 milliards de dollars. On doit à la société de très grands succès comme FarmVille et Words With Friends.

Ce coup de poker n'a rien d'étonnant, et Take-Two n'a pas manqué d'expliquer à ses investisseurs cette coûteuse démarche, en précisant que l'expertise de Zynga allait aider l'éditeur à s'imposer dans le domaine du free-to-play. L'objectif premier est bien entendu de se reposer sur les acquis de Take-Two, en adaptant l'univers de ses plus grosses licences sur téléphone et tablette, comme l'a exprimé Strauss Zelnick, le PDG de l'entreprise :

 

Borderlands : PhotoNotre réaction face à cette info

 

"Le plus important, c'est d'avoir ensemble la possibilité, autant d'un point de vue de développeur que d'éditeur, d'optimiser la création de nouveaux titres basés sur le cœur des propriétés intellectuelles de Take-Two."

Au passage, l’éditeur a mis en valeur les franchises qui allaient d'abord passer à la casserole, et elles ne sont pas des moindres : Grand Theft Auto, Red Dead Redemption, Midnight Club, NBA 2K, Bioshock, Borderlands, Civilization, Mafia et Kerbal Space Program.

 

Bioshock : PhotoBig Daddy, small screen

 

Ainsi, difficile de ne pas se montrer tiraillé par ce postulat. D'un côté, le mobile est de loin la plateforme la plus inclusive, et pourrait permettre à des joueurs occasionnels de croiser de grands noms du dixième art. De l'autre, il est évident que Take-Two a surtout envie d'occuper un espace auquel il manque pour l'instant à l'appel. Ses franchises les plus importantes lui servent ici de caution évidente, quitte à ce qu'il y ait de grandes chances de les voir maltraitées par des développeurs peu scrupuleux.

Alors que PlayStation vient de faire face à la rage des joueurs lors de son revival de WipEout sur smartphones, il va être intéressant de savoir si Take-Two peut changer la donne, et donner envie aux gamers de revisiter leurs licences préférées sur un plus petit écran. Ou si une vague de désacralisation de nos jeux favoris va prochainement s'abattre sur nous...

Tout savoir sur Grand Theft Auto V

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
François Chaussettes Rouges
11/01/2022 à 17:06

"Bien entendu, le format a donné lieu à quelques chefs-d’œuvre"

Heu ... pouvez-vous développer ? ...

votre commentaire