Activision-Blizzard : la nouvelle enquête contre l'éditeur de Call of Duty provoque une pluie de départs

Antoine Desrues | 22 septembre 2021
Antoine Desrues | 22 septembre 2021

L'affaire Activision-Blizzard confronte l'éditeur à une nouvelle enquête, provoquant dans son sillage le départ de figures importantes.

En juillet 2021, le groupe Activision-Blizzard, responsable de Call of Duty et World of Warcraft, a été attaqué par l’État de Californie pour sa culture d'entreprise "toxique". Les actionnaires et les employés militants n'ont pas tardé à réagir, notamment sur le manque de communication de la société par rapport au dossier, et sur sa gestion discutable des accusations de discrimination et de harcèlements sexuels.

Justement, l'éditeur est cette fois le sujet d'une enquête lancée par la SEC (Securities and Exchange Commission), soit l'agence fédérale américaine de contrôle des marchés financiers. Le but de ces recherches est de savoir si la direction d'Activision-Blizzard a suffisamment informé ses actionnaires sur l'affaire en cours, ou si elle a au contraire occulté certaines révélations. Même le PDG de l'entreprise, Bobby Kotick, a été assigné à comparaître, et à donner accès à des documents importants, comme les comptes rendus des réunions du conseil d'administration depuis 2019.

 

photoC'est ce qu'on appelle la justice divine

 

Au milieu de tout ce chaos juridique, il est logique que l'image dégradée d'Activision-Blizzard amène en ce moment même au départ de certains de ses chefs d'équipe. Ainsi, dans la foulée de cette nouvelle enquête, la vice-présidente senior et directrice juridique de Blizzard, Claire Hart, a donné sa démission après avoir passé trois ans à ce poste.

Par ailleurs, Bloomberg a révélé que Blizzard allait également perdre Chacko Sonny, le producteur exécutif d'Overwatch. L'homme aurait annoncé son départ pour ce vendredi 24 septembre, après avoir rejoint les équipes du studio en 2016. Ce départ, loin d'être un cas isolé, pourrait surtout se montrer inquiétant pour ce qui est de la progression d'Overwatch 2, plus que jamais pris dans la tourmente.

 

photoOverwatch

 

Pour noyer le poisson, un porte-parole de la société a déclaré à Polygon que Sonny quittait Blizzard "pour faire une pause". À l'occasion, il a également donné des nouvelles sur l'évolution de la suite d'Overwatch :

"La talentueuse équipe d'Overwatch fait d'énormes avancées sur Overwatch 2, et grâce à leur important travail, le jeu a atteint ses derniers stades de production. Nous partagerons plus d'informations lors de la grande finale de l'Overwatch League plus tard dans le mois."

Avec ces nouveaux rebondissements, il est clair que cette affaire est en train de libérer la parole comme rarement dans la production vidéoludique. Si le mouvement #MeToo s'est surtout fait entendre dans d'autres milieux culturels, le dixième art semble rattraper son retard, et l'on peut espérer le renouveau d'une industrie qui doit repartir sur des bases saines.

Tout savoir sur Activision-Blizzard

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
RobinDesBois
23/09/2021 à 16:59

Il y a constamment des départs et des recrutements dans ces grosses firmes. La démission d’une directrice juridique qui n’était là que depuis 3 ans ça n’a AUCUN impact. Le producteur d’overwatch un peu plus en revanche.

votre commentaire