Dead Space : graphismes, gore, histoire... quels sont les changements confirmés du remake ?

Antoine Desrues | 1 septembre 2021 - MAJ : 01/09/2021 14:10
Antoine Desrues | 1 septembre 2021 - MAJ : 01/09/2021 14:10

EA Motive, l'équipe derrière le remake de Dead Space, a organisé un live pour présenter les premiers pas de cette nouvelle mouture.

Les conférences en live de développeurs, c'est souvent aussi abscons qu'inutile. Il suffit de se pencher sur l'annonce du premier DLC de Cyberpunk 2077 pour s'en convaincre. C'est pourquoi, lorsqu'EA Motive a décidé de revenir en détail sur son remake de Dead Space, on avait des raisons de se montrer inquiet. Le réalisateur du projet, Roman Campos-Oriola, et le producteur senior du jeu, Philippe Ducharme, ont pris la parole ce 31 août 2021 en expliquant vouloir montrer quelques images et idées du titre, quand bien même ce dernier est toujours en pré-production.

Et à la surprise générale, cette conférence s'est révélée aussi honnête que passionnante. À la recherche d'un feedback immédiat, EA Motive a tenu à s'assurer que ses équipes appréhendaient le remake du survival horror culte de Visceral Games avec respect, tout en apportant les bons changements. Revenons donc ensemble sur les annonces du live.

 

photoUn concept art présenté durant le live

 

Tout d'abord, l'une des prouesses du Dead Space original a toujours résidé dans son rythme, sublimé par une progression sans réelle pause, où même les menus ne sortaient pas Isaac de la diégèse. En bref, bien avant le plan-séquence de God of War, le survival horror a cherché à briser le moins possible l'immersion. Avec le remake, les équipes d'EA Motive ont décidé d'aller encore plus loin, en construisant le titre de sorte qu'il ne possède aucun temps de chargement. Il sera donc plus difficile de trouver un instant pour changer ses sous-vêtements souillés.

Bien entendu, cette réflexion devrait aller de pair avec le façonnement du jeu via le moteur Frostbite, qui semble déjà faire des miracles même en pré-production. Les textures sont bien plus détaillées, tandis que les éclairages sont quant à eux plus vibrants et contrastés.

 

photoC'est loin mais c'est beau

 

À ce titre, ce renouveau visuel a permis à l'équipe de longuement se concentrer sur les fameux Nécromorphes, les extraterrestres peu amicaux dont il faudra se débarrasser. Pour rappel, Dead Space a trouvé sa spécificité dans ses affrontements par une stratégie centrée sur le démembrement. Très fiers, Campos-Oriola et Ducharme ont montré quelques tests, ainsi qu'un rig de monstre, dont la peau et les muscles seront affectés différemment selon les dégâts subis.

Alors que des morceaux pourront pendre du corps des ennemis, le joueur devra faire plus attention qu'avant aux os exposés, points faibles à exploiter avec précision pour s'assurer de couper une jambe ou un bras de Nécromorphe.

 

photoPour les amateurs de viande (plus ou moins) fraîche

 

Par ailleurs, un autre ajout est à chercher du côté de la gravité zéro, mécanique assez rigide dans le jeu original, et qui a pleinement montré son potentiel dans les suites de Dead Space. Dès lors, le remake implémentera directement une version remaniée de ce pan de gameplay, comprenant le contrôle de la caméra tout autour du personnage, et la présence des propulseurs du deuxième opus, afin d'assurer une plus grande liberté.

Enfin, au niveau de l'histoire, EA Motive a confirmé qu'elle serait la même que celle du jeu de 2008. On y incarnera Isaac Clarke, à la recherche de sa compagne Nicole à bord de l'USG Ishimura. Néanmoins, il faut reconnaître qu'avec son aspect volontairement épuré, la narration du premier Dead Space n'a pas toujours eu le temps de développer ses personnages secondaires. Cette fois, Roman Campos-Oriola a promis plus d'interactions, mais aussi l'ajout d’éléments visuels, de documents et d'enregistrements audio pour donner corps à l'univers.

 

photoPetite session en gravité zéro

 

L'autre changement majeur à ce sujet concerne directement Isaac, qui avait été pensé dans le jeu original comme une coquille vide sans voix, une pure enveloppe virtuelle pour le joueur. Visiblement, le remake a trouvé cette approche un peu trop froide, surtout comparée aux volets suivants, où Isaac était soudain doué de parole. C'est pourquoi, en tant que petite surprise de fin de conférence, l'acteur Gunner Wright est apparu, pour confirmer qu'il prêterait de nouveau sa voix au héros. Néanmoins, pour ne rien perdre du sentiment d'isolement du jeu, il ne s'exprimera que lorsqu'on lui parle, ou alors dans des situations où il serait étrange qu'il reste silencieux.

En bref, malgré peu de nouvelles images, le remake de Dead Space sait se montrer de plus en plus engageant, révélant l'intelligence d'approche d'une équipe consciente de marcher sur des œufs. Si aucune date de sortie n'a encore été confirmée, on vous renvoie en attendant à notre dossier sur les scènes qu'on a hâte de revivre dans cette nouvelle mouture.

Tout savoir sur Dead Space (remake)

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire