Days Gone 2 annulé : y a-t-il un problème chez Sony ?

Prescilia Correnti | 13 avril 2021 - MAJ : 13/04/2021 15:01
Prescilia Correnti | 13 avril 2021 - MAJ : 13/04/2021 15:01

Days Gone aura fait couler pas mal d'encre. Attendu comme le messie par certains, le jeu en aura déçu plus d’un. S’agit-il d’une simple erreur marketing ou bien plus ? 

Sorti en 2019, Days Gone a pour le moins reçu un accueil mitigé. Entre la critique presse qui ne s'est pas privée pour faire l’étalage des défauts du jeu, et la critique des joueurs, l’opus de Bend Studio n’a clairement pas eu le succès escompté par ses créateurs. Ironiquement, c'est là que réside tout le paradoxe Days Gone. Malgré ses critiques mitigées et des joueurs déçus, Days Gone se serait relativement bien vendu, selon les dires de Sony.

Trois jours après sa sortie, l'opus s'était écoulé à presque 115 000 exemplaires en Amérique du Nord. En 2019, Days Gone était apparemment le 8e jeu le plus vendu de l'année sur le territoire de l'Oncle Sam. Si Jeff Ross (co-réalisateur du jeu, avec John Garvin) explique que Days Gone s'est mieux vendu que tous les jeux de Bend Studio réunis, Sony ne dévoile pourtant aucun chiffre de ventes. Bizarre, oui, mais surtout révélateur d'un possible malaise sous-jacent.

Et malgré toutes les bonnes intentions du monde du côté de Bend Studio, pour redoubler d'efforts pour une deuxième aventure de Deacon St. John, Sony semblait déjà arrêté depuis un moment sur l'avenir de Days Gone. À savoir : rien. Ce qui pourrait être le symptôme d'autre chose.

 

photoAssis toi Boozer faut que je te parle

 

Pour comprendre là où ça a foiré, il faut remonter un peu en arrière, au moment de la création du jeu. En 2015, Bend Studio (ceux derrière Syphon Filter) a été missionné en secret par Sony afin de créer "un open world avec des hordes et une moto." Le projet est d'ailleurs appelé Dead don't Ride. Le directeur technique Christopher Reese avait déclaré à l'époque qu’il souhaitait "pousser la PS4 là où elle n’avait jamais été auparavant".

Pour entendre parler pour la première fois de Days Gone il faudra attendre l’E3 2016. Le développement de cette aventure apocalyptique bourrée de zombies prendra près de sept ans. Après une première date de sortie confirmée en février 2019, le jeu a été repoussé à avril 2019 afin de permettre à l’équipe de peaufiner les derniers détails. Enfin, ce speech-là, on le connaît.  

Alors, s’agit-il d’une "simple" erreur marketing axée autour d'une mauvaise communication du jeu ou carrément d'un problème bien plus grave ancré au coeur du développement du jeu ? Justement, Jeff Ross a offert un bout de réponse lors d’une longue interview relayée hier soir sur YouTube. 

 

photoQuand faut y aller

 

C’est via la chaîne du concepteur de jeux vidéo, David Jaffe (God of War), que Jeff Ross, ex-réalisateur de Days Gone chez Bend Studio a révélé tous les travers du développement du jeu : 

"Quand nous avons commencé Days Gone nous étions 45 au studio et on se demandait comment faire un monde ouvert avec cet effectif. La solution était de grossir les rangs, donc nous sommes passés de 45 à quelque chose comme 120. Il y avait un budget de départ élevé pour Days Gone que nous avons largement dépassé et je pensais que ce chiffre aurait été le point de départ pour une suite [...] Ces AAA de Sony... ils ont vraiment un coût. Je crois que le premier Syphon Filter coûtait 1 ou 2 millions de dollars.

Le second a clairement coûté 2 millions de dollars parce qu'on l'a fait en une année. Donc le retour sur investissement était excellent, mais pour les jeux qui demandent de vendre 4 ou 5 millions de copies rien que pour être rentable... il faut être très confiant, parce que Sony n'a pas l'argent de Microsoft et ils doivent l'utiliser très intelligemment et faire en sorte que leur catalogue soit varié". 

 

photoEt hop le petit coup dans le thorax

 

Au cours de l’interview, David Jaffe a invité son intervenant à rebondir à l’interrogation selon laquelle la direction de Sony serait obsédée par les AAA. Jeff Ross, qui doit sûrement être sous contrat s’est contenté de répondre que non, Sony ne s’était pas montré aussi intrusif qu'il y paraît. 

"Sony se doit de faire tourner une affaire responsable. C'est normal pour eux de prendre des décisions basées sur le retour sur investissement pressenti, parce que c'est l'argent dont ils ont besoin pour financer le jeu suivant [...] Oui, il y a de nombreux petits jeux qui peuvent générer une bonne image et de l'affection pour la marque. Je ne sais rien concernant le statut de ces jeux, mais quand vous faites un jeu comme Days Gone, Sony n'est pas si directif, ce qui est plutôt bien pour un développeur."

Malheureusement pour Sony, ils ont bâti leur réputation ces 10 dernières années sur ces jeux solo ultra-soignés et émotionnellement captivants, qui se vendent très bien et rapportent beaucoup d'argent. Mais ils ne se font pas d'argent comme Fortnite à travers des contenus additionnels, donc ils doivent être prudents. Pour Sony, chaque génération est une question de survie. Ils n'ont jamais été richissimes donc ils doivent se montrer malins. Je pense que les fans doivent comprendre ça.

Sony serait donc le grand perdant de cette histoire ? Rappelons quand même que le studio n'est pas non plus aux portes de l'agonie et se porte assez bien malgré la pandémie actuelle.

 

photoEt quand tu la retrouves, c'est la déception

 

Cette interview n’est pas anodine puisqu’elle intervient quelques jours après la publication de l’article de presse de Bloomberg. Il dévoilait la stratégie future de Sony de développer une nouvelle branche de jeux sur mobile et d'axer sa campagne de création de jeux sur les blockbusters et AAA. Face à des remakes en préparation comme The Last of Us ou le développement du prochain Uncharted, l’avenir Days Gone 2 était donc fortement remis en question, si ce n’est qu’il avait été discrètement annulé par Sony.

Selon le journaliste Jason Schreier de Bloomberg, Bend Studio a d'ailleurs été informé de ce fait dès l'année 2019, peu de temps après qu'ils se soient remis à travailler sur la conception de Days Gone 2. Il se trouverait qu'une partie de Bend Studio a été mise à disposition de Naughty Dog dans la production de son projet multijoueur de The Last of Us - Part II tandis qu'une autre partie du studio plancherait sur un nouvel épisode d'Uncharted, sous la supervision de Naughty Dog. Jeff Ross a répondu : 

"Je ne crois pas que le statut de Days Gone 2 ait été publiquement confirmé jusqu’ici. Je ne veux pas être le gars qui est la source officielle, ou peu importe ce que cela peut être."

Encore une fois, rien de concret à se mettre sous la dent et surtout des déclarations un peu vagues. Pour autant, si actuellement Bend studio travaille aux côtés de Naughty Dog, et que tout projet de suite pour Deacon semble mort dans l’oeuf, Jeff Ross a déclaré qu’il "ne faut jamais dire jamais. C’est juste que ce n’est peut-être pas le moment." Affaire à suivre...

 

Tout savoir sur Days Gone

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jeff33
16/04/2021 à 08:58

Franchement, j'attend ce jeux avec impatience.
J'ai refait le 1 plusieurs fois, je me suis régaler et j'en veux plus.
Je croise les doigts de voire la suite

Bear
13/04/2021 à 23:53

Tout à fait d'accord avec Freeway, le jeu ne m'avait pas déplu et je n'aurais rien eu contre une suite.

Turbojet
13/04/2021 à 20:52

Le jeu qui transforme votre ps4 en avion de ligne.

Freeway
13/04/2021 à 19:48

Dommage s'ils ne font pas de suite, pour ma part j'ai vraiment adhéré au jeu. Alors certes il n'est pas parfait, loin de là, mais j'ai pris plus de plaisir sur ce jeu que sur un The Last of Us II.

J'ai trouvé, et ce n'est que mon ressenti, Last of Us beaucoup plus dirigiste qu'un Days Gone. L'ambiance, les personnages et l'univers sont assez riches pour en faire une franchise digne de ce nom.

votre commentaire