Pour James Cameron, Wonder Woman est tout sauf une avancée pour les femmes

Christophe Foltzer | 25 août 2017
Christophe Foltzer | 25 août 2017

 Avec Wonder Woman, Warner et DC y sont enfin arrivés : faire un vrai film de super-héros qui fasse plus ou moins consensus. Et, plus important encore, qui apporte une petite pierre à l’édifice. Mais ce n’est visiblement pas du goût de tout le monde.

 Et c’est vrai que lorsque l’on parle de Wonder Woman, on l’envisage généralement sous un prisme relativement féministe, comme l’illustration nouvelle de la représentation d’une héroïne forte, capable de plaire à tout le monde et montrer que les histoires de super-héros, ce n’est pas que l’affaire d’une bande de poilus en Spandex. Sauf que, pour certains, c’est juste une grosse blague. 

 

Photo Gal Gadot, Chris Pine, Saig Taghmaoui

  

 Comme James Cameron par exemple, qui donne son avis sur à peu près tout en ce moment et qui ne voit pas d’un très bon œil ce qui se passe en ce moment, comme il l’a confié au micro de The Guardian il n’y pas si longtemps :

 « Toute cette autocongratulation que fait Hollywood autour de Wonder Woman va selon moi dans la mauvaise direction. C’est une icône objétisée, et il s’agit juste de mecs qui font la même chose qu’avant. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé le film, je dis juste que, pour moi, c’est un pas en arrière. Sarah Connor n’était pas une icône de beauté. Elle était forte, elle avait des problèmes, c’était une mère terrible et elle a gagné le respect du public grâce à ses tripes. Et pour moi, le bénéfice d’un personnage comme Sarah est évident. Je veux dire, la moitié du public est féminin. »

 Des propos assez durs et lapidaires qui ne sortent cependant pas de nulle part puisque le cinéma de Cameron est réputé pour proposer des personnages féminins charismatiques et forts. C'est son avis, on attend la réponse de Patty Jenkins qui ne devrait pas tarder... 

 

Photo Linda Hamilton

 Sarah Connor 

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Cléamolette
09/09/2017 à 19:21

Oui MistereK, merci de reprendre mes propos et de te les attribuer.
Une seule réflexion nous oppose: la beauté et le sexy. Ce sont deux choses TRES différentes. Regardes dans le dico, être sexy veut dire "faire allusion au sexe, attirer sexuellement". Donc bien entendu qu'une belle femme peut être féministe et encore heureux car j'en fais partie (oui, oui) mais une femme sexy, c'est à dire qui cherche à attirer les hommes sexuellement, heu... pas envie de dire non car la féministe que je suis a l'esprit large, mais... Moins crédible. Sais tu que lors d'une discussion en face à face nous retenons plus le non verbal que ce qui a été dit ? Devines les commentaires qu'une femme sexy et féministe va récolter. Ils seront tous, malheureusement, dirigés en dessous de la ceinture.

MystereK
28/08/2017 à 07:00

Le feminisme n'a rien à voir avec l'apparence physique. Une très belle femme qui aime s'habiller sey ne pourrait donc pas être feministe simplement parce que la nature l'a bien dotée ? C'est absurde. Le féminisme s'est une idée, un état d'esprit, c'est défendre la condition de la femme dasn la société. Le féminisme se juge dans les actes, pas dans le physique et un canon de beauté peut le revendiquer autant qu'une femme musclée ou une femme en surpoid.

Cléamolette
27/08/2017 à 15:35

Pour certains d'entre vous le féminisme est synonyme de force de caractère sans oublier d'être sexy alors que pour d'autres c'est assumer ses choix jusqu'au bout en passant s'il le faut par la force, quelque soit le physique.
Dans les deux cas, la force mentale est de rigueur mais une femme forte mentalement est un pléonasme.
Donc il reste quoi ? Être sexy ? Désolée mais ce n'est plus du féminisme. Être sexy répond aux critères d'une société machiste de la femme objet. Être sexy attire l'attention certes, mais on ne retiendra que ça malheureusement, et le message qu'on a voulu faire passer demeure totalement inaperçu (quelqu'un a retenu un message des fermen ?)
Ensuite la force physique. Pourquoi pas, mais est-ce pour montrer un ventre et des fesses musclé à travers des tenues légères ou bien réellement pour mettre une bonne raclée à ceux qui le méritent ?
Donc le seul féminisme qui tient debout est celui qui vient des tripes, du comportement en général : refus, confrontations, insoumissions, affirmation et discours. Charlize Theron dans Mad Max Fury Road par exemple, élabore un plan pour libérer les femmes d'immortan Joe. Être féministe ne tient pas du physique mais du mental, c'est se servir de sa tête non de son corps (c'est comme être punk. Les plus gros keupons que je connaisse n'ont aucun d'accoutrement mais ce sont des oufs !)
Et pour finir, monsieur CAMERON n'a rien d'un "vieux barbon sentencieux" mais quel manque de respect pour une légende vivante. J'ai du mal à croire que tout le monde soit cinéphile ici.

Karlito
25/08/2017 à 22:30

Mouais, si l'image de la femme chez Cameron, c'est de ressembler à un mec qui bouffe les couilles des Terminator ou des Aliens, armée de grosses pétoires bof bof... Par contre il aurait marqué un point en citant plutôt Titanic ou True Lies dont les héroïnes acquiert le courage de lutter contre leur propre situation de classe, pour une liberté de penser et d'une vie plus épanouie.

Le Vrai corleone
25/08/2017 à 15:24

@faux corleone C'est bien moi qu'a écrit le premier post et tous savent que je n'écrirais jamais un si mauvais français que le tien, plouc.

MystereK
25/08/2017 à 14:13

Le féminisme n'est pas dans la représentation physique de la femme, icône de beauté ou pas, mais dans ces actions. Lui, il aime les femmes forte qui ont des muscles comem des hommes, c'est son droit, mais cela ne représente pas le feminisme dans sa globalité. Ce que dit James Cameron, c'est que si tu ressembres à un Top Model et que tui as une vie confortable, tu ne peux pas être féministe.... ça, cela s'appelle du sexysme.

corleone
25/08/2017 à 13:47

Plus le temps passe plus je déteste ce WW.

Decker
25/08/2017 à 13:12

Le film Wonder Woman est nul, et il est vrai que son personnage principal n'aide pas. Mais il a bien été vendu comme une œuvre valorisant le rôle des femmes, ce qu'il n'est pas, bien au contraire. Je me fou de Sarah Connor mais là je suis content que Cameron monte gentiment au créneau (parce que moi, personne ne m'écoute). Y'en a un peu marre de voir des Kardashian, Lily rose, ou des navets comme le remake d'Evildead ou le film d'animation Vaiana (surfant démagogiquement sur l'intelligence de ton du métrage la reine des neiges) se revendiquer féministe. Au mieux il s'agit de copié collé maladroit de protagoniste masculin, et pour le pire comme dans Wonder Woman, on a une caricature à la fois asexuée au niveau du comportement et hypersexuée visuellement, cadrant parfaitement avec une pensée puritaine (j'suis sexy mais aussi pur que le trou du cul d'une licorne), incapable d'agir sans l'aval d'une éminence masculine (et pourtant j'adore Chris Pine).

colloc 2
25/08/2017 à 12:18

Féministe ou pas féministe !! C'est surtout super con .

Redmond Barry
25/08/2017 à 11:43

snake88 J'aurais pas mieux dit !

Plus

votre commentaire