Baby Driver : Edgar Wright confirme un projet de suite

Jacques-Henry Poucave | 5 juillet 2017
Jacques-Henry Poucave | 5 juillet 2017

Comme vous allez le découvrir le 19 juillet, Baby Driver est une des claques de cet été. Et son succès aux Etats-Unis pourrait lui valoir une suite.

Il y a quelques jours, Edgar Wright expliquait que son dernier film comptait parmi les rares qui lui permettaient d’envisager une prolongation. Et cela tombe bien, car Baby Driver démarre en trombe au box-office américain, à tel point que Sony a fait savoir au cinéaste qu’il serait de bon ton qu’il planche sur un nouvel épisode.

C’est ce qu’a expliqué Edgar Wright, invité par Empire à l’occasion d’un podcast. Et vu ce qu’on a écrit sur le film dans notre critique, on ne va pas se plaindre.

 

Photo Ansel Elgort

Ansel Elgort, un bon gros Baby

 

« Le studio m’a demandé de réfléchir à l’écriture d’une suite, et c’est justement un de mes films dont je pourrais réaliser une suite, parce que j’ai le sentiment qu’il y a encore des choses à raconter au sujet des personnages. Baby a évolué. »

Et comme manifestement le réalisateur a envie de faire les choses bien, il a directement embrayé sur les raisons pour lesquelles il lui semble pertinent de s’atteler à une suite de Baby Driver, dont il dévoile déjà les possibles grandes lignes.

« Dans la plupart des suites vous devez trouver un stratagème pour que les personnages reviennent à leur point de départ, à moins qu’ils ne puissent naturellement évoluer en profondeur. Je crois qu’avec Baby Driver, on peut avancer dans cet univers et j’ai une sorte d’idée, grâce à laquelle on pourrait subvertir les règles du film et son implication dans le monde criminel, de manière à ce qu’il ne soit plus dans la position de l’apprenti. »

 

Photo Edgar Wright

Edgar Wright sur le tournage

 

Tout savoir sur Baby Driver

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Dirty Harry
06/07/2017 à 17:24

Tant mieux ! Tandis que Windin Refn se perd à ne pas raconter la suite de Drive (où il affronterait son rival), que Wright développe son personnage ultra cool : j'en redemande !

votre commentaire