Sony va présenter des versions censurées de ses films en VOD

Christophe Foltzer | 7 juin 2017
Christophe Foltzer | 7 juin 2017

Ces 20 dernières années, au bas mot, la société et le cinéma ont subi d'importants changements. Reflets d'une époque, tentative de musellement ou évolution logique des consciences, il ne faut plus que rien ne dépasse. Quitte à charcuter des films.

Et on se demande bien qui a eu la grande idée chez Sony en pensant sincèrement qu'elle allait emporter l'adhésion du public. Toujours dans le souci de toucher davantage de monde (ce qui veut dire, dans le monde réel, se faire plus de pognon), le studio vient donc de lancer un nouveau programme de VOD baptisé "Clean Version". L'idée est simple : enlever tout ce qui serait susceptible de choquer le public de ses productions passées. On pourrait croire à une mauvaise blague mais pourtant, le communiqué est on ne peut plus sérieux :

"Le service propose aux spectateurs de regarder les versions télévisées ou réservées aux avions d'une sélection de films Sony, libres de tout contenu qui pourrait les choquer."

 

Photo Kirsten Dunst , Tobey Maguire

 Spider-Man 

 

Bien entendu, les versions originales ne disparaitront pas pour autant, mais cette décision est capitale dans la direction que prend l'industrie actuellement et, franchement, ça ne sent pas bon. En effet, les films projetés sur les longs courriers, puisqu'ils sont à disposition de tous les passagers sans limitation d'âge, se doivent d'être expurgés, ou disons-le carrément, censurés. En proposant cela sur son service de base (en option certes, on le rappelle), Sony franchit donc une étape primordiale dans l'édulcoration des consciences, au mépris évidemment de l"oeuvre concernée et du travail (et de la vision) de l'auteur.

Ce sont donc des versions dépouillées de tout contenu violent, choquant ou sexuel (et donc subversif) de films tels que Spider-Man, Ricky Bobby : roi du circuitSOS Fantômes 1 et 2 , ou encore White House Down, voire même Tigre et Dragon et Chair de Poule qui seront mis en location. On pourrait n'en avoir rien à faire si cela ne rejoignait pas un débat de fond qui dure depuis très longtemps, entre les studios (qui s'y étaient toujours opposés) et les plateformes de type iTunes (qui encouragent l'initiative) ainsi qu'une problématique plus large de préservation imbécile des enfants. Après les transformations qu'a subie la classification PG-13 au nom d'une morale qui cache mal sa soif de fric, nous sommes à présent face à une déresponsabilisation totale du rôle de parent dans l'éducation de son enfant.

 

Zuul

SOS Fantômes 

 

Ce n'est en effet pas à un film de s'adapter à son public mais bien à un parent de guider sa progéniture dans ce qu'elle regarde lorsqu'elle est encore impressionnable. Répandre ce concept, c'est niveler par le bas et à terme tuer la créativité et la prise de risque, tout autant que le discours contestataire, mais cela fait malheureusement écho à notre époque très lisse, très politiquement correcte, où tout devient un combat, où l'on doit respecter tout et tout le monde, sous peine de passer pour un dangereux extrêmiste dès que l'on se permet de remettre quelque chose en question et particulièrement le discours officiel. Bref, où il est très mal vu de déranger. Sans tomber dans la parano de bas étage, c'est la main tendue à la pensée unique, au retour de grosses valeurs morales bien dégueulasses qui tendraient par exemple à diaboliser le sexe pour en faire un tabou.

Et ça nous rend très colère, comme vous pouvez le remarquer. Plus d'infos sur le site cleanversionmovies.com.

 

Photo Channing Tatum

 White House Down 

 

Tout savoir sur Spider-Man

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

alah
08/06/2017 à 15:09

Merci les islamistes

sandman
08/06/2017 à 09:44

ça c'est ^pour éviter les boycott, comme ça ils pourront supprimer les scènes qui posent problèmes comme quand certains films sont censuré dans des pays à cause d'une scène, histoire d'être sûr de ne pas perdre de thunes.

Dredd
07/06/2017 à 17:51

@Kimitora, je crois qu'au contraire ce choix va se voir de plus en plus proposer et pas juste pour les films en SVOD mais aussi pour les films au cinoche. Avec Logan et Deadpool qui ont cartonné au box office, de plus en plus de studios vont tenter l'expérience blockbusters r-rated. Avoir la possibilité de voir deux versions d'un film c'est gagnant-gagnant pour tout le monde.

Marty
07/06/2017 à 17:25

100% d'accord avec vous EL , le genre de pitch qui fait bien a lire ...

Marty
07/06/2017 à 17:24

100% d'accore avec vous EL , le genre de pitch qui fait bien a lire ...

Kamitora
07/06/2017 à 15:41

@Dredd :

bon, ma métaphore n'est pas passée...
Je voulais dire que POUR L'INSTANT on a le choix mais je pense que dans un futur plus ou moins proche on risque de ne plus l'avoir : il n'y aura plus que la version "redacted".

Bob
07/06/2017 à 14:16

Sacré tirade EL, bravo et merci les gars, ça fait du bien.

MystereK
07/06/2017 à 13:49

OK, les versin d'origines existe toujours, mais c'est quoi une "Clean Version" ? Qui décide où est la limite ? QU'est ce qui n'est pas choquant aujourd'hui et le sera demain ? Est-ce pour protéger les enfants, ou des adultes resté bloqué au moyen-âge ? Parce qu'un enfant ne voit pas dans les images ce que voit un adulte, surtout dans un film où la fiction est évidente.

Aujourd'hui les cigarettes ont déjà pratiqement disparu des films, on les efface sur les films plus anciens. On surveille le language, gros mots ou les marques (pour les doubalges français). Demain que va-t'on supprimer ? Les sodas, les hamburgers ? Les t-shirt rose ? Un petit garçon qui a des cheveux longs ? Flouter les logos ? Ou les parties de peaux intimes apparentes (ah ! ça, cela se fait déjà, j'ai vu ça à la TV japonaise).

Non, la polmique n'est pas pour rien, car la tentatoin sera forte de réalisaer directement une "clean version", et cela va arrivé. C'est même déjà comme ça pour beaucoup de films pour lesquels les studion refusent un film R-Rated. Cette décision c'est juste un pas de plus dans cette direction.

Shingo
07/06/2017 à 13:24

La photo utilisée dans l'article provient du premier SOS Fantômes et non du second.

Lord Sinclair
07/06/2017 à 11:35

Pourquoi focaliser sur les enfants ? Rien ne dit qu'ils ne vont pas virer toutes les scènes, dialogues et autres qui pourraient choquer les groupes d'influences ethniques, politiques, religieux, philosophiques et autres lobbies... C'est tout simplement la pluralité de la pensée, la liberté d'expression qui sont menacées, et l'ultra communautarisme qui est encouragé, sans possibilité de dialogue ou de ponts inter générationnels et culturels. Et le communautarisme c'est vachement bien, parce que ça facilite la segmentation marketing. Ce qui est bien pour les entreprises. C'est plus facile pour vendre des trucs. Sony s'en fout de pas choquer les gosses. Ils veulent juste éviter des procès, et vendre leurs camelote à encore plus de monde.

Plus

votre commentaire