Sarah Jessica Parker revient sur l'abominable Sex and the City 2 et sa possible suite

Jacques-Henry Poucave | 22 mai 2017
Jacques-Henry Poucave | 22 mai 2017

Après un second film accueilli mollement par le public et écorché vif par la presse, on pensait la franchise Sex and the City morte pour le cinéma. Sauf que Sarah Jessica Parker n'a pas dit son dernier mot.

Aussi corrosive et novatrice à la télévision que vulgaire et caricaturale sur grand écran, Sex & The City demeure un des jalons de la représentation de la femme sur le petit écran, ainsi qu'un beau succès pour HBO. Une réussite que la chaîne n'aura pas su transcender au cinéma, entre une première transposition pas honteuse mais réservée aux fans et une suite plus que dispensable.

Plusieurs années après cet échec, Sarah Jessica Parker a décidé de l'évoquer, mais aussi de dire un mot d'une possible séquelle.

 

 

"Je vois bien où on s'est planté avec ce film, et je suis vraiment contente de le dire publiquement. J'ajouterais que je suis également consciente de l'énorme tas de pognon qu'il a rapporté."

Si on ne peut que reconnaître l'honnêteté de la comédienne, difficile de ne pas se demander quelles sont, selon elles, les raisons de ce plantage ? Peut-être faut-il y voir la caricature de l'oeuvre par elle-même, qui aura transformé une série impertinente, questionnant la place des femmes urbaines et actives dans la société occidentale du XXème siècle, en un film aux airs de catalogue La Redoute tourné avec un opportunisme conquérant aux Emirats Arabes Unis.

Pour autant, Parker semble avoir l'intention de retrouver ses complices (et plein de pognon, donc).

"Il n'a jamais été question de ne pas continuer. Il a toujours été question de "peut-etre" et de "quand". L'actrice a ensuite ajouté que le scénario était "bien au chaud". Bon, c'est pas tout ça, mais on serait désolé qu'il sorte trop tôt et attrape froid hein.

 

 

 

Tout savoir sur Sex and the City 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Zanta
23/05/2017 à 09:55

Espérons qu'ils aient surtout tiré des leçons de leurs erreurs, et produisent ce 3ème opus avec une vraie révérence pour la série, et un format s'approchant davantage du film indépendant new-yorkais adulte que du gros pudding vulgos qu'était le 2.
Ca permettra de réhabiliter (un peu) cette trilogie ciné.

votre commentaire