Seven : le thriller culte de David Fincher a failli terminer autrement

Alexandre Janowiak | 5 avril 2017
Alexandre Janowiak | 5 avril 2017

Quatre autres finals avaient été envisagés par les producteurs de Seven.

Le premier long-métrage qu’a réalisé David Fincher est Alien 3. Cependant, le cinéaste a toujours renié cette œuvre de sa filmographie car il n’avait pas le "final cut". Seven est donc considéré le plus souvent comme son véritable premier long. Et quel début.

Depuis sa sortie en 1995, le thriller porté par Brad Pitt et Morgan Freeman a acquis le statut de film culte. Pour son ensemble, évidemment, mais également pour son final dantesque. On préfère vous prévenir, on va devoir spoiler comme des cochons le final. Alors si vous n’avez pas vu Seven, arrêtez votre lecture ici et surtout lancez ce chef-d’œuvre immédiatement.

 

 

Dans le final connu de Seven, les inspecteurs Mills et Somerset se retrouvent dans le désert avec le serial-killer John Doe (excellent Kevin Spacey). Le tueur se fait alors livrer une boite où Somerset découvre la tête de la femme de Mills (magnifique Gwyneth Paltrow).

Mills apprend la nouvelle de la bouche du meurtrier, confirmé par son collègue, et désespéré finit par tuer John Doe de plusieurs coups de feu. Cette fin dramatique réalise donc l’œuvre sanguinaire orchestrée par le serial-killer autour des sept péchés capitaux et d’achever le film sur une note ultra-sombre.

Considérée comme parfaite par une majorité du public, cette fin ingénieuse n’a pas pourtant pas plu immédiatement aux producteurs. Quatre autres finals avaient donc été étudiés comme le producteur exécutif du film Arnold Kopelson l’a dévoilé à Entertainment Weekly.

 

Photo

 

« D’abord, David Fincher voulait que le final soit encore plus sombre et que le film se termine au moment où Mills appuie sur la gâchette. Ensuite, une autre idée a apparemment été envisagée entre Pitt et Fincher : que la tête de la femme de Mills soit remplacée par la tête du chien de Mills. Mais elle n'a jamais vraiment étudiée puisque je l’ai su après le film.

Puis, deux fins très différentes ont été storyboardées. L’une où Somerset réussissait à stopper Mills, John Doe finissant ainsi devant la justice. Et une autre où c’était l’inspecteur Somerset qui tuait le serial-killer, permettant ainsi à Mills d’éviter la prison. »

Mais même avec toutes ces propositions, la fin originale présentée par le scénariste Andrew Kevin Walker a été retenue pour le film. Et à vraie dire ce n’est pas plus mal parce que c’est la noirceur de Seven qui fait sa splendeur.

 

Photo Brad Pitt, Kevin Spacey, Morgan Freeman

Tout savoir sur Seven

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rorov94
06/04/2017 à 18:23

Avant le dernier acte,quand pitt et freeman discute devant un lavabo,on sent que mills(pitt)a un mauvais pressentiment,qu'il se doute de quelque chose...
Quand à la fin originale prévue;vous l'avez dans la novelazion écrite par walker lui même:mills est littéralement abattu par le chagrin pendant que john doe l'asticote.
Somerset regarde le contenu de la boîte de chaussure,dégaine et tire dans la tête du tueur.il jette son arme et son insigne au sol est dit:«je suis à la retraite.»
Épilogue:mills fini dans un asile.

Sallah
06/04/2017 à 13:44

@Fredo

La fin en question n'a pas jamais été vraiment étudiée (càd peaufinée, mise au point, testée concrètement : c'est l'un des sens alternatifs du verbe "étudier") puisque même l'un des prod l'a appris après le film. Le prod est peut-être pas super clair, mais de là à dire que ça ne veut "rien dire"...

Fredo
06/04/2017 à 13:38

"Mais elle n'a jamais vraiment étudiée puisque je l’ai su après le film." Si le rédacteur pouvait se relire un peu parce que là, ça ne veut rien dire...

corleone
06/04/2017 à 09:59

Je plussoie Alexia. Brad Pitt dans 7 est juste époustouflant comme dans Legendes D'automnes, Fight Club ou Entretien avec un Vampire. Bref le Brad Pitt des années 90 est tout simplement inoubliable voire subliminal dans nos mémoires. Son jeu excessif faisait d'ailleurs tout de suite penser au dieu Marlon Brando.

Mais c'est à partir du milieu des années 2000 que rien ne va plus (dans son jeu pas dans ses films parce qu'il y'en à des petits malins qui confondent bon film tout court et jeu d'acteur dans un film qu'il soit bon ou mauvais) . Sa dernière grande performance selon moi remonte à Babel et ne me parlez pas de Benjamin Button bourré d'effets spéciaux, dont je ne trouve même pas qu'il méritait une nomination aux Oscars.

Alexiaaucarré
06/04/2017 à 09:22

@raiden
Jeu d'acteur médiocre?
J'adore Denzel mais Brad Pitt est parfait dans Seven. Pourquoi médiocre?

Paehon
06/04/2017 à 09:05

@Neogeo

C'est pas forcément plus gai mai le final aurait été plus positif, John Doe n'ayant pas réussi son œuvre au final.

Raiden
05/04/2017 à 23:07

Le film est un chef d'œuvre mais je trouve que Brad Pitt gache un peu le film avec son jeu d'acteur médiocre, d'ailleurs c'est Denzel Washington qui devait jouer a la base le jeune héro et je pense qu'il aurait été bien meilleure que Brad Pitt.

Kry
05/04/2017 à 20:13

Toujours étonné de voir les ponctuations passionnées comme ?! ou !!! ou ??? utilisées bizarrement, avec l'impression d'une grosse crise ou problème très souvent...

Personne dit que c'est joyeux cette fin alternative. Elle a juste une portée différente par rapport au dernier péché capital : que ce soit le jeune héros interprété par Brad Pitt qui appuie sur la gâchette pour venger la mort de sa femme et donc son enfant, ça dit autre chose que si c'était le vieux loup proche de la retraite. Donc la fin choisie est certainement le plus sombre.
Et surtout, quand ils parlent de la "noirceur" par opposition aux autres fins envisagées, faut pas oublier les versions tête de chien et John Doe arrêté.

Neogeo
05/04/2017 à 19:34

Ah parce que Somerset qui flingue le serial killer après avoir trouvé la tête de la femme de son collègue dans le carton , c'est gai ?!

votre commentaire