Nicolas Cage a du flair dans la première bande-annonce de son nouveau film, Arsenal

Christophe Foltzer | 16 décembre 2016
Christophe Foltzer | 16 décembre 2016

On va le répéter encore une fois pour que ce soit bien clair, on adore Nicolas Cage, depuis le début. Dans ses bons comme dans ses très mauvais moments. Et alors qu'on pensait avoir tout vu, il trouve encore le moyen de nous surprendre.

Si l'on rêve d'un retour en grâce de notre Castor Troy préféré, la dure réalité nous rappelle que le chemin est encore bien long avant que cela ne se produise. Ce qui ne signifie pas qu'on ne va pas prendre de plaisir à chaque nouveau film de Nicolas Cage. Alors qu'il nous avait habitué à une diversité capillaire défiant toute logique d'un film sur l'autre, il décide de prendre nos attentes à contrepied tandis que l'on découvre, ébahis et un peu émus (il faut bien le dire), la bande-annonce de son dernier effort, Arsenal.

 

Photo Affiche Arsenal

 

Dans ce film, réalisé par Steven C. Miller, Nic Cage y incarne un ponte du crime, le terriblement cruel Eddie King. Arsenal nous raconte surtout le drame que vivent les deux frères JP et Mikey Lindel, orphelins et qui, une fois devenus adultes, se sont respectivement orientés dans le domaine de la construction pour le premier, tandis que l'autre est devenu un gangster. Mais quand Mikey est kidnappé et qu'une importante rançon est exigée, JP se tourne vers son ami Sal, un détective, pour lui filer un coup de main. Et ce faisant, ils vont devoir affronter les hordes déchainées d'Eddie King.

Un pitch pareil, on l'a vu des centaines, voires des milliers de fois, et en temps normal on n'y ferait même pas attention. Mais là, étrangement, on a envie de voir le film. Peut-être parce qu'il réunit enfin Nic Cage et John Cusack dans une même oeuvre (Cusack étant devenu l'autre Nic Cage avec les années), parce qu'il y a aussi Adrian Grenier au casting et que ça fait plaisir de le voir ailleurs que dans Entourage. Mais surtout, parce que Nic Cage semble en mode WTF, ce qui ne peut qu'annoncer du meilleur.

 

Photo Arsenal

 

Bon, déjà, il semble sur le mode du jeu intense et exacerbé ce qui est plutôt cool, mais en plus il affiche une coupe de cheveux bien au-delà des frontières du réel, ce qui est fantastique. Mais la grosse surprise, c'est de constater que cette fois, il a aussi un faux nez. Et là, ça change tout. Si cela nous a pris des années pour accepter ses moumoutes aérodynamiques, nous n'étions pas forcément prêts pour autant d'audace d'un seul coup. On vous laisse regardeer la bande-annonce, c'est assez fantastique.

Si Arsenal est prévu dans quelques salles américaines et à la demande dès le 6 janvier prochain, il ne faut par contre pas s'attendre à le voir débarquer chez nous au cinéma avant un certain temps. Ou alors en plein mois d'août, quand tout le monde est en vacances.

 

Tout savoir sur Nicolas Cage

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

corleone
16/12/2016 à 23:26

Pacino, De Niro, Travolta, Danny DeVito ... Pourquoi les acteurs Ricains de souche Ritale sombrent-ils toujours avec l'âge ? Y'a t-il pas une malédiction la dedans ?

Benzek
16/12/2016 à 21:33

il est attachant ce Cage qd même.
Après çà sent bon la merde mais je le défendrai tjs et il reviendra dans un film à la John Wick c'est possible. Si si

Christophe Foltzer - Rédaction
16/12/2016 à 14:18

Ah oui, c'est un peu honteux... Le rédacteur a été exécuté et la facture de la balle, envoyée à sa famille.

Euh....
16/12/2016 à 13:35

@La rédaction

Nic Cage et Cusack enfin réunis dans une oeuvre...

Vous avez loupé "les ailes de l'enfer", non?

Mordhogor
16/12/2016 à 13:29

Non... sérieux, il le fait exprès pour son look ???

votre commentaire