Rogue One : pourquoi le film avait besoin de reshoots d’après Gareth Edwards

Alexandre Janowiak | 9 décembre 2016
Alexandre Janowiak | 9 décembre 2016

Dans le L.A.Times, le réalisateur du dernier reboot de Godzilla a expliqué les raisons du reshoot et pourquoi le film en avait besoin.

En pleine promotion de Rogue One : A Star Wars Story, Gareth Edwards continue son tour des médias et ne s’arrête surtout plus de se confier. A chaque nouvelle intervention, savamment orchestrée, le jeune réalisateur dévoile différentes informations sur la conception et les coulisses du film.

 

Photo Gareth Edwards

 

Après avoir expliqué pourquoi le film s’appelait Rogue One, avoué ne pas avoir suivi les conseils de George Lucas, mais que malgré tout le papa de Star Wars avait aimé le film, Gareth Edwards a accordé une interview à The L.A. Times. Il s’est exprimé sur les reshoots du film :

« Ce qui s’est passé c’est qu'un tiers du film voire plus, a un style "documentaire" et par conséquent nous avons des heures et des heures, des jours et des jours de matériel là-dessus. Normalement, quand vous assemblez un film, c’est une suite de lettre ABCDE et c’est fluide. Mais ici, nous avions tellement de possibilités différentes de construire le film qu’il a fallu très longtemps pour trouver la bonne version. »

 

Photo

 

Intriguant. Avec cet aspect documentaire, Rogue One peut vraiment jouer une nouvelle carte et nous laisser imaginer des choses très innovantes concernant le film et la saga Star Wars. Dans la suite de son explication, Gareth Edwards est d’ailleurs plutôt rassurant concernant ces fameux reshoots :

« Nous avions toujours prévu de refaire des plans mais nous avions besoin de temps pour savoir quoi exactement et ainsi obtenir le meilleur. Le calendrier a donc été remodelé. Disney a vu le film et a très bien réagi. Ils nous ont dit "peu importe ce dont vous avez besoin, on vous soutient".

A partir de là, notre nombre d’effets spéciaux est passé de 600 à 1700 et on pouvait donc faire ce qu’on voulait. Pour concevoir 1000 prises d’effets spéciaux il aurait fallu un an donc on s’est retroussé les manches et nous n’avons pas pu souffler avant la semaine dernière. »

On saura si Gareth Edwards joue bien la comédie ou si le résultat final de Rogue One sera bien à la hauteur des attentes mercredi prochain. Que la force soit avec eux. 

 

Photo

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Birdy
11/12/2016 à 12:53

Et il ne faut pas oublier que le succès énorme du Reveil de la Force a conforter Disney que faire du neuf avec du vieux sans trop bouleverser l'univers établi était une formule gagnante. Ils ont peut être aussi voulu éviter de trop donner envie aux futurs réa des SW suivants de s'y croire un peu trop. Quand on voit la politique de nivellement des Marvel, il faut s'attendre à la même chose. Fincher à l'époque a subit le même genre de pression terrible sur Alien 3, qui se devait de ne pas tuer la poule aux oeufs d'or. Ici c'est encore pire. On imagine facilement la dizaine d'exécutifs penchés au dessus de l'épaule du réa pour vérifier si ça déborde.

Birdy
11/12/2016 à 12:48

Je pense exactement comme toi Serpico. Un film de l'univers Starwars est forcément calibré un minimum pour s'insérer dans l'ensemble. On peut supposer que le réalisateur a été un peu trop loin pour Disney. Que ça soit le style ( docu ) ou la violence, les exécutifs de Disney ont sans doute voulu édulcorer tout ça, ce qui ne rassure pas, mais ne suicide pas pour autant le film.
Et de toute façon Gareth E. ne pourrait jamais dire la vérité sur son éviction. Avec les contrats signés, les clauses de confidentialité et de non dénigrement, il est tenu de la fermer et dire au mot près des trucs de ce genre, donc pour nous, comme dit plus haut, y a plus qu'à attendre et voir si le résultat, même plus conventionnel, reste intéressant. Mais déjà, rien que voir des nouveaux persos, une intrigue enfin différente, et potentiellement une mise en scène plus immersive( ils ont pas pu tuer tout son boulot non plus ), ça me donne envie d'y croire ( un peu ).

Bolderiz
11/12/2016 à 10:16

Quoiqu'il en soit la seule chose qui compte sera la qualité du résultat final...

serpico
09/12/2016 à 18:07

Alors le deuxième message de serpico n'est pas de moi. En revanche je suis l'auteur du premier et je l'assume. Ce n'est un secret pour personne qu'ils ont fais appel à un autre réalisateur et qu'ils ont écarté Edwards de la post prod. On peut donc supposer le discours de disney. Allé les gars, relâchez vous le sphincter et faîtes un peu preuve d'imagination ;)

serpico
09/12/2016 à 16:47

Ce sont en effet des informations de première main.

Joe Staline
09/12/2016 à 16:12

@serpico
Tu y étais alors ? Tu sais donc si le film est bien ou pas, dis le nous vite. Pour une fois qu'on a un "executive" qui réagit en Français sur un commentaire d'un site, on va pas s'en priver.

Jeen
09/12/2016 à 16:09

Serpico, le mec qui bosse chez Lucasfilm et qui était là !

serpico
09/12/2016 à 16:00

"Ils nous ont dit "peu importe ce dont vous avez besoin, on vous soutient". Non garçon, ils t'ont dit: "le film ne satisfait pas disney, tu dégages et on va faire des reshoots avec un autre réalisateur. Ah, et aussi, pas la peine de revenir pour la post prod..."

votre commentaire