Raid Dingue : Dany Boon dévoile l'affiche de son nouveau film

Jean-Luc Hassaique | 4 novembre 2016
Jean-Luc Hassaique | 4 novembre 2016

C’est bien connu, Ecran Large est un repaire de gauchistes boboïdes méprisant allégrement le cinéma populaire. Du coup, on a découvert l’affiche du nouveau Dany Boon et on a vomi notre petit-déjeuner de graines germées.

Si vous regrettez le bon vieux temps du comique à la papa, des derniers films de Gérard Oury, ou tout simplement si vous êtes tellement Charlie que vous mourrez d’envie de découvrir une comédie romantique dont les personnages sont des flics d’élites, Raid Dingue est fait pour vous, comme en témoigne le synopsis.

Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. Distraite, rêveuse et maladroite, elle est d'un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle. Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d'elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues.

 

dany boon

 

Assignée à des missions aussi dangereuses que des voitures mal garées ou des vols à l'étalage, elle s'entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d'élite du RAID.

Acceptée au centre de formation du RAID pour des raisons obscures et politiques, elle se retrouve alors dans les pattes de l'agent Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID. Ce duo improbable se voit chargé d'arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros braquages dans les rues de la capitale.

 

dany boon

 

Mais avant de pouvoir les arrêter, il faudrait déjà qu"ils parviennent à travailler en binôme sans s'entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres. 

Pas sûr que la sortie prochaine de ce probable chef doeuvre réchauffe suffisamment le coeur des policiers pour qu'ils cessent de battre le pavé. Et si vous aimez bien rire au cinéma, dépêchez-vous tant qu’apnée est encore en salles. Au passage, allumez donc un cierge pour la carrière d’Alice Pol, qu’on rêve de voir ailleurs que dans Raid Dingue (et non, pas dans Le Petit Spirou).

 

Affiche

Tout savoir sur Raid dingue

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jean Bloguin humoriste !!
05/11/2016 à 14:55

L'anagramme d'Alice Pol, c'est "La Police"...Oh putain !!

R90
05/11/2016 à 12:51

@Stivostine

Blablabla le film est déjà sorti et il est loin d'être cette bombe pour moi. Mélo bien mené mais bien ordinaire. Mais bon, on a tous nos sensibilités, et tant mieux.

Stivostine
05/11/2016 à 12:37

bla bla bla la bombe arrive et sappelle Réparer les vivants

R90
05/11/2016 à 12:28

@Kubrick

Donc les pleurnichards ce serait juste ceux qui répondent, mais pas ceux qui disent "ouin ouin moi je pense différemment bande de nazes" ?

Vu ta propre suffisance et ton mépris (puisque visiblement, qu'on te réponde en pensant autrement c'est scandaleux/désagréable/la preuve que les mecs te répondent sous pseudo), tu peux effectivement partir sans regrets. Surtout si ta défense c'est en plus de la jouer victime.

Ded
05/11/2016 à 11:45

Au rayon de mes hontes inavouables, je compte Dany Boon. J'aime bien Dany Boon... J'éprouve envers lui une sympathie aussi spontanément et naturellement que ce que je ressens à l'égard de Clavier dans un élan inverse. Chacun sait que les "atomes crochus" ça ne s'explique pas vraiment, ça fonctionne ou pas, même si en définitive on est toujours le con de quelqu'un d'autre... A l'occasion, j'ai vu certains de ses films, j'ai souri, j'ai ri franchement aussi mais mon ego me pousse à me vanter que pas un de ses DVD ne "trône" sur mes étagères entre le petit millier de Cassavetes, Carné, Kurosawa, Gosha, Kinoshita, Ford, Melville, Sautet, Capra, Lubitsch...
Je pense que Dany Boon exploite insidieusement le filon "Alice Pol" tant qu'il y a de la matière à en extraire. Sans être ni franchement belle, ni franchement moche, elle surfe sur sa physionomie élastique pour attirer un public friand de "tronche marrante", d'ailleurs très judicieusement exploitée sur l'affiche même, et posséderait un fort potentiel comique comme tend à nous le prouver son mentor en nous la servant à toutes les sauces. De par ses emplois de "calamité" grimaçante un peu gauche et ses gesticulations à outrance, elle m'évoque un peu la "Lavanant" du temps de sa jeunesse...

Disneyfan
05/11/2016 à 11:29

Euh... "Zootopie" ???

Kubrickscube
05/11/2016 à 02:09

Je commence à croire que ecranlarge se fait passer pour des lecteurs en employant toujours les mêmes arguments de petit garçon pleurnichard comme : "ouè tu critik mais kan on met des bonne notes tu dis rien" " kan on pond des artikl de kalité y'a pas de diskusion de fond" sur les fautes d'orthographe : "oué mé vous faites la chasse aux coquilles et fo mettre a mort l'auteur de l'artikle sinon vous zetes pas content". Désolé mais ce n'est pas de notre faute si vous êtes en manque de reconnaissance, vous ne pouvez en vouloir qu'à vous même.

Comme je commence à en avoir marre de votre suffisance, de votre arrogance, et de votre mépris sur les lecteurs qui n'ont pas les mêmes vues que vous, ce sera sans moi.

Mais bon c'est pas de votre faute, je ne suis qu'un vilain troll scrutant la moindre de vos erreurs sur votre site pour déverser mon venin. Je me
joins aux nombreux autres décérébrés qui ont pris la résolution de plus venir ici. ++

Romain
04/11/2016 à 21:54

Sincèrement, ils sont en droit de dire ce qu'ils pensent de ce réalisateur à daubes. Cette saloperie Dany Boon prend un maX de thunes en prenant les gens pour des cons. De plus, il se fait tellement bien payer que certains de ses films malgré les millions d'entrées sont à peines rentables.

Finnigan
04/11/2016 à 20:36

@real

Et pas trop marre du jugement basé sur quelques exemples ?
Quand ils foutent un 4/5 au dernier Bonello, ou disent que Taularde avec Marceau est super, ou que Tamara est un film très réussi, t'étais où ?

real
04/11/2016 à 20:24

Un peu ras le bol des procès d'intention faciles et du french bashing de circonstance de votre site. Si vous décidez de ne pas aimer une prod', française ou pas, n'en parlez pas. Point.
A-moins d'être vraiment en manque de clic...

Plus

votre commentaire