Disney retire du marché un costume tiré de Vaiana et présente ses plus plates excuses

Christophe Foltzer | 26 septembre 2016
Christophe Foltzer | 26 septembre 2016

La représentation des gens de couleur au cinéma est un sujet plus touchy que jamais et c'est une bonne chose. Mais la lutte des stéréotypes dépasse de loin le cadre du grand écran et Disney vient de l'apprendre à ses dépends.

Les films Disney nous ont toujours proposé des personnages hauts en couleur auxquels les enfants s'identifient immédiatement. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquels ses films restent aussi populaires à travers les âges, ils semblent parler directement au coeur de leur public. Mais un film Disney, ce n'est pas que le long-métrage, c'est aussi un merchandising fourni qui ne laisse aucune seconde de répit au porte-feuille des parents.

Et comme Halloween arrive à grands pas, Disney ne voulait certainement pas rater l'occasion de récupérer encore quelques brouzoufs en sortant un costume à destination des enfants et inspiré de son dernier long-métrage, Vaiana, la légende du bout du monde. Manque de bol, le costume n'a pas plus à tout le monde au point que Disney a dû le retirer du marché. Il faut dire aussi que proposer la panoplie de Maui, le demi-dieu incarné par Dwayne Johnson, avec sa peau bronzée, son pagne et son corps couvert de tatouages, n'était pas forcément l'idée du siècle alors que le débat sur la représentation des "minorités" au cinéma fait rage.

 

Photo costume Maui

 

Et ça n'a pas loupé puisqu'un grand nombre d'internautes se sont inurgés contre un tel produit, d'une part parce qu'il représentait un personnage issu de la mythologie Polynésienne à des fins purement commerciales, mais aussi parce qu'ils voyaient d'un sale oeil que les petits américains bien blancs se déguisent en gros baraqué polynésien pour faire peur aux gens et ramener des bonbons. Ce qui a poussé Disney à présenter ses plus plates excuses :

"L'équipe derrière Vaiana a pris énormément de soin à respecter les cultures des Îles Pacifiques qui ont inspirées le film et nous regrettons que le costume de Maui ait à ce point choqué certaines personnes. Nous présentons nos excuses les plus sincères et retirons le produit de nos magasinset de notre boutique en ligne."

On pourrait trouver qu'il s'agit encore d'une polémique à la noix, mais quand on entend des arguments de certains protestataires affirmant que revêtir ce costume, c'est comme revêtir la peau d'un homme de couleur et que c'est pire que se maquiller le visage en noir, on se dit que Disney a probablement fait le bon choix.

 

Photo Moana

Tout savoir sur Vaiana, la légende du bout du monde

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Piwi
26/09/2016 à 16:50

@Dirty Harry

Détends-toi, monte pas sur tes grands chevaux pour la petite leçon du jour 100% recyclée, on a l'habitude, on connaît le refrain, merci par avance.

Dirty Harry
26/09/2016 à 16:45

@ Piwi : ne prêtez pas votre mécanique de pensée aux autres s'il vous plait. On a été comme vous avant donc ne vous en faites pas vous allez évoluer sitôt sorti de l'immaturité car la "posture" c'est pour les ados ou les politiques, lorsqu'on est un adulte on assume lorsqu'on ne pense pas dans les clous, surtout lorsqu'on ouvre les yeux sur ce projet agressif et condescendant du pouvoir en place (que vous défendez car il s'agit de gros médias appartenant à des marchands d'armes qui sont "progressistes" "métisseurs" et "cosmopolites") de renverser toutes les traditions d'un pays en l'appelant "progrès" sans en subir une quelconque résistance naturelle (et légitime). Il y a beaucoup de fantasmagorie concernant le "camp des horribles réactionnaires, probablement nazis et pourquoi pas mangeurs d'enfants trisomiques dans une vaisselle aux couleurs de Poutine" car pendant ce temps, Hillary qui veut la surveillance généralisée et envoyer la bombe sur l'Iran nous est présentée comme un parangon de progrès malgré ces positions bellicistes et fascistes 2.0.... Après vous pouvez toujours faire votre petit caca mais on sait comment vous résister ne vous en faites pas.

Mechanyk
26/09/2016 à 16:25

Dingue également de voir tant de gens persuadés que les autres sont "bas de plafond", "simples d'esprit". Ces fameux "autres" qui pensent mal, qui pensent trop, qui pensent pas assez, qui parlent trop. Et qu'on accuse parfois de mettre en place une dictature de la pensée unique. Marrant oui.

Fennec
26/09/2016 à 15:53

Hallucinant.

Disney se fait déglinguer parce que "ça manque de minorités" dans ses productions.

Et maintenant Disney se fait déglinguer parce qu'il y a des minorités dans ses productions et le merchandising qui va avec.

C'est dingue d'âtre aussi bas de plafond.

Vomiton
26/09/2016 à 15:48

Serpico , je te rejoint , mais ont est déjà dans un monde aseptisé ! Trump fdp , clinton:cool , gauche:bien , droite:mal ... ce n'est pas nouveau et de pire en pire

ecranlarge est comme les autres , ils vont dans le sens du vent

De pire en pire
26/09/2016 à 13:46

C'est bien Disney! Continuez à baisser votre froc pour les simples d'esprit. Ce monde court à sa perte

totas
26/09/2016 à 13:20

merci piwi

Piwi
26/09/2016 à 12:38

@Serpico

Je pense que ton raisonnement se base un peu trop sur la certitude que ton avis est le bon, le juste, le sensé, vs cette fameuse bien-pensance (pas étonnant que Sarkozy en ait fait l'un des thèmes de sa campagne : c'est un terme utilisé à tort et à travers pour avoir une certaine posture d'esprit libre, qui ose réfléchir, et qui surtout créé un camp adverse de moutons, qui penserait bêtement, simplement parce qu'ils pensent différemment, et que c'est plus simple de les réduire à une masse de politiquement correct).

Dirty Harry
26/09/2016 à 10:37

je n'ai qu'une chose à dire : HAHAHAHAHA !

Serpico
26/09/2016 à 10:15

Dire que Disney a fait le bon choix, c'est en partie cautionner cette polémique qui n'en est pas une et donner raison aux gens qui crient au racisme. Si tout le monde se couche à la moindre polémique alors nous nous dirigeons tout droit vers un monde aseptisé et bien lisse et cela se ressentira encore plus sur le cinéma. Et je trouve cela paradoxal venant d'un site qui prône un cinéma engagé, diversifié et qui se plains parfois du vide des productions actuelles. Les journalistes (si tenté que vous en soyez un) vous avez un rôle à jouer par rapport à cela et en cautionnant de telles attitudes, vous contribuez directement ou indirectement à cette pensée commune bien pensante qui fait qu'aujourd'hui on ne peut plus rien faire ni rien dire sans prendre le risque de s'exposer à des polémiques inutiles...

Plus

votre commentaire