C'est Cary Fukunaga qui pourrait finalement réaliser le Napoleon de Stanley Kubrick

Christophe Foltzer | 19 mai 2016
Christophe Foltzer | 19 mai 2016

Chaque réalisateur à un projet de rêve, un de ceux qui le pousse à continuer, malgré les épreuves et à traverser toutes les tempêtes. Des fois, il arrive à le concrétiser, comme Martin Scorsese et Gangs of New-York et d'autres fois, ça ne prend pas. C'est le cas de Napoleon.

On a bien du mal à imaginer qu'un réalisateur de la trempe de Stanley Kubrick ait pu connaitre des difficultés à monter un de ses projets. Et c'est pourtant ce qui s'est passé avec son adaptation de la vie de Napoléon Bonaparte, son Graal, qu'il a essayé de monter pendant des années avant de laisser tomber et de le modifier pour en faire Barry Lyndon. A l'époque, le film ne s'était pas fait pour des raisons budgétaires et de production. Il existe d'ailleurs un passionnant ouvrage qui en compile toutes les recherches aux éditions Taschen.

Après la mort du réalisateur, le projet n'a cependant pas disparu des esprits, bien au contraire. Il fut annoncé un temps que Steven Spielberg le reprenne en main pour une mini-série qu'il destinait au réalisateur Baz Luhrmann mais, pour des raisons qui n'ont pas encore eu d'explications à ce jour, cette idée a été abandonnée.

Napoleon est-il un film maudit pour autant ? Pas forcément, puisqu'on vient d'apprendre par un membre de la famille du réalisateur, Jan Harland, lors d'une rétrospective à l'Université De Montfort de Leicester que Napoleon occupait toujours une place importante dans la tête de Spielberg, puisqu'il serait actuellement en train de le développer en compagnie de HBO, avec l'espoir de le transformer en mini-série de 6 heures confiée à Cary Fukunaga, à qui l'on doit la première saison de True Detective.

Dégagé manu militari du remake de Ca, Il est revenu, Cary Fukunaga pourrait ainsi y trouver sa plus belle revanche en empruntant le chemin de ce réalisateur de légende.

Une annonce qui reste évidemment à confirmer par les différentes personnes impliquées mais qui envoie du rêve à un niveau que peu de productions actuelles ne peuvent atteindre. Et en plus, ça nous changera de Christian Clavier.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
loul
19/05/2016 à 19:54

@Dirty Harry
Poutine !

corleone
19/05/2016 à 17:45

Bon plus sérieusement, guillaume canet ferais l'affaire!

Dirty Harry
19/05/2016 à 14:51

@ Corleone : non je le vois plutôt comme doublure lumière...Napoléon est un homme d'épée, pas un bureaucrate pousseur de stylo issu de la politicaillerie produite par la finance anglo-saxonne (Napoléon lui, a lutté toute sa vie contre cette horreur de banque anglaise, il ne s'est pas fait financé sa campagne par ces gens). Non il faut un type d'envergure militaire, capable d'aller voir Koutouzov sur le plateau du Pratzel à Austerlitz en jonglant avec des couilles enflammées sur les rebords de la falaise du destin (yeah).

corleone
19/05/2016 à 14:44

nicholas sarkozy serait un très bon choix pour incarner napoleon...

Dirty Harry
19/05/2016 à 14:30

Grosse érection d'amour pleine de foutre cinéphile !
Là ce nom me plait plus que ce rococo de Baz Luhrmann, dont le style est carrément moins élégant et classe que Cary Fukunaga (qu'est ce que c'est chargé chez l'australien..) Produit par Spielberg en plus (on se souvient du soin apporté à la série Band of Brothers en série historique déjà) je pense que c'est même mieux pour le projet car en plus il y a de quoi raconter qui prend plus qu'un seul film de trois heures. Et puis les dialogues désillusionnés sur l'idéalisme politique et l'histoire d'amour entre Joséphine et Bonaparte développée dans le script d'origine par Kubrick vont se voir honorés par un réalisateur comme Fukunaga. Très bien, pouce d'or et projet que je veux suivre plus que le dernier changement de staff chez Marvel.

votre commentaire