Films

World War Z 2 donne enfin de ses nouvelles

Par Christophe Foltzer
27 août 2015
MAJ : 22 octobre 2018
11 commentaires
default_large

Nous étions sans nouvelles de la suite de World War Z depuis un petit moment, et on l’on pouvait supposer qu’à l’instar du premier film, ce nouveau projet rencontrait également son lot de problèmes. Mais il semblerait que tout va bien.

World War Z a été un carton un peu partout où il a été projeté, ce qui a fait oublier l’enfer qu’a été sa conception. Entre le réalisateur Mark Forster et Brad Pitt, la guerre était déclarée, les tournages additionnels se sont multipliés, un fric monstre a été avalé et heureusement que l’issue de tout cela était heureuse sinon nous aurions assisté à un naufrage d’un niveau que seul Hollywood peut nous offrir.

 

 

Alors forcément, on se dit que le second épisode ne pourra pas se faire dans des conditions pires que son ainé même si l’absence d’informations le concernant laisse quand même planer un gros doute. C’est peut-être pour cela que le scénariste Steven DeKnight vient d’annoncer à Collider qu’il avait rendu son script à la production, en profitant pour en remettre une couche sur ce qui lui avait plu dans le premier film :

« Je pense que la beauté du premier film consistait en sa façon de nous tenir constamment en haleine. Il ne s’arrêtait jamais pour réfléchir à ce qui se passait, pour se dire « Attends, on devrait s’arrêter un instant et expliquer ce qui se passe au public. » Il restait dans l’instant présent, collé à son héros. »

 

 

Une déclaration qui sonne comme une note d’intention et qui pourrait signifier que World War Z 2 empreinterait le même chemin narratif que le premier. Solution de facilité, absence de prise de risque ou formule gagnante, il est encore un peu tôt pour le dire. 

Quoi qu’il en soit, le film est toujours réalisé par Juan Antonio Bayona et il ne fait aucun doute que Brad Pitt sera de nouveau de la partie.

Rédacteurs :
Tout savoir sur World War Z
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 11 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sansdec

Symbolique du zombi??? w*f?! Hahahaha et Pq pas sa psycholiogie aussi et sa relation difficile avec ses parents?? Haha ha qd je veux de la philo je prends un bouquin la on parle de film de zombi poto. Et oui untold était très bon

Sansdec

Un bon film de zombi c’est gore c’est violent. Avec l’explication de la propagation excellent!!!! Oui clairement moins bien que le livre mais ça c’est pratiquement tout les films.

Carcalla

Oui je confirme ; le livre est d’une richesse INCROYABLE de même que son « prologue » le Guide de Survie en Milieu Zombie.

World War Z de Max Brooks est narrativement original, macabre, jusqu-au-boutiste, malin (le livre n’est pas dénué de fond), et réussie le tour de force d’être une orgie d’idées originales sur un thème pourtant très galvaudé ces temps-ci.

Bref l’inverse du flime, car c’est bien d’un flime dont on parle ici.

La suite s’annonce quand même mieux Steven Knight à l’écriture (Locke, Promesses de L’Ombre) et Juan Antonio Bayona (Orphelinat, The Impossible), l’espoir est plus que permis.

Ps : Par contre je ne vois pas comment on peut aimer décemment la figure du zombie, avoir vu les Romero, les Fulci, jouer à Resident Evil, lu Walking Dead, vu Shaun of the Dead, Dead Set et le 28, et aimer ce faux film d’horreur édulcoré pour fashionista de 12 ans gavées de pubs. Bisous 😉

Karlito

Lisez le bouquin, il est bien plus épique que le film qui n’a presque aucun rapport avec son concept d’origine. Je me demande toujours, comment avec ce qu’ils avaient à la base, ils ont pu autant être à côté de la plaque. Le livre recèle de sacrés scènes qui seraient anthologiques au cinéma (la grande claque que se prend l’armée Us à sa première vrais confrontation, l’épopée du sous-marin chinois, le sacrifice du général indien sur un pont, la longue reconquête racontée par un bidasse, les commandos suicides dans les sous-sols de Paris etc etc…). Les zombis sont ridicules quand ils sont terrifiant dans le bouquin, à la manière de TWD justement.

Alors oui, c’est un plantage artistique.

Lolo Pecho

À Sansdec: Oui vous avez raison pour ne pas aprpécier la coupe de cheveux toujours impecable de Brad Pitt, la mort débile du scientifique dans l’avion, le personnage sous exploité de Mirelle Enos, les maquillages des zombies à peine digne de resident evil de Paulo Jovovich, le montage épileptique , l’action filmée hors champ et surtout la pause Pepsi dans le laboratoire véritable coupure publicitaire.