Mission : Impossible 5 dévoile une ultime bande-annonce haletante avec Tom Cruise

Jacques-Henry Poucave | 4 juin 2015
Jacques-Henry Poucave | 4 juin 2015

Mission Impossible : Rogue Nation pourrait bien être l’outsider de l’été. Initialement programmé pour la fin de l’année, le film de Christopher McQuarrie est venu chambouler la grille estivale et compte bien décrocher la timbale, comme en témoigne sa nouvelle bande-annonce.

Entre les bébêtes de Jurassic World, les ténèbres des 4 Fantastiques et les images de synthèse d’Ant-Man, il vous restera bien un peu de place pour une louche d’espionnage et de cascades démentes ? Si vous en doutez voilà un trailer qui pourrait bien vous faire changer d’avis.

La franchise Mission : Impossible semble plus que jamais désireuse de revendiquer la patte cool et décomplexée qui fut jadis l’apanage de James Bond et que 007 semble laisser de côté depuis l’avènement Casino Royale.

Décors multiples, cascades en pagaille, combats délirants et morceaux de bravoure comme s’il en pleuvait, Tom Cruise est une fois de plus décidé à lutter contre l’âge et la vraisemblance (avec un talent qui force l’admiration). Un défi que le réalisateur Christopher McQuarrie l’aide volontiers à relever depuis Jack Reacher. Fait notable, ce Mission : Impossible – Rogue Nation semble autrement plus libéré et détendu que son film précédent, polar sec et nerveux qui se prenait un peu les pieds dans sa note d’intention et son scénario.

Et sinon, de quoi ça cause ? Les autorités américaines tapent sur les doigts de Tom Cruise, qui, entre deux pique-niques avec ses copains scientologues, s’est un peu fâché avec une organisation terroriste appelée le Syndicat. Sorte d’unité conçue pour le traquer, elle le traque donc. Et notre bon Tom n’a d’autre choix que de s’allier avec une femme qui entretient des liens mystérieux avec le Syndicat.

Elle s’appelle Ilsa Faust.

Oui c’est complètement bis et c’est assez rigolo.

Tout savoir sur Mission : Impossible - Rogue Nation

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Zanta
05/06/2015 à 01:59

MI-4 bénéficiait d'une excellente mise en scène, qui masquait la faiblesse d'un scénario simplement prétexte à des scènes d'action.
Le dernier acte est en effet visiblement bâclé (ils avaient d'ailleurs appelé Lindelof pour écrire l'épilogue à l'arrache sur le tournage...), et toute cette histoire de protocole fantôme est à peine exploitée.
Pour ce MI-5, y'a plus qu'à espérer que le fait que McQuarrie soit aussi scénariste ait permis de fabriquer un divertissement un peu plus solide en terme d'histoire...

Ann Perkins
04/06/2015 à 13:05

MI4, un "très très bon film", ça me semble un peu exagéré. C'est un blockbuster sympa, jusqu'à sa dernière ligne droite, totalement loupée. Mais je le trouve un chouia simplet, trop carré, et manquant cruellement de charme (en grande partie à cause de son casting soporifique : Paula Patton, Jeremy Renner, pour ne citer qu'eux, c'est loin de Thandie Newton ou Philip Seymour Hoffman par ex)
Mais bon, Brad Bird est un peu devenu le messie pour certains. J'ai beau avoir trouvé Tomorrowland très bon, y'a quand même de gros soucis (là aussi dans le climax, par ex)

yellow submarine
04/06/2015 à 12:51

même avis, MI4 était un très très bon film. Malin, inattendu, virtuose.

largo
04/06/2015 à 12:20

Ecran large parlait de Jack Reacher...et désolé mais Ghost protocol était un sacrément bon film d'action. Si celui-ci est du même calibre, (et après un Kingsman jouissif), on pourra dire que l'année 2015 est un bon crû pour les films d'espionnage orientés action...sans parler des agents très spéciaux et de Spectre qui débarqueront en septembre et octobre...

Ann Perkins
04/06/2015 à 11:08

Quand on commence à considérer Mission : Impossible 5 comme le possible "outsider" de l'été, c'est que le monde va mal...

Atef
04/06/2015 à 11:02

Ghost Protocol était un polar sec et nerveux? Première nouvelle, je crois que je me suis trompé de film alors...

votre commentaire