Welcome Back, le désastre : Cameron Crowe s'excuse d'avoir casté Emma Stone

Geoffrey Crété | 3 juin 2015
Geoffrey Crété | 3 juin 2015

La comédie romantique hawaïenne de Cameron Crowe, Welcome Back, restera comme un échec particulièrement féroce pour le cinéaste. Dernière preuve en date : ses excuses publiées sur son blog à propos du casting d'Emma Stone.

A sa sortie sur le territoire américain, Welcome Back avec Bradley CooperEmma StoneRachel McAdams, a amassé à peine 10 millions de dollars. Un démarrage normal pour le réalisateur de Presque célèbre, qui a cependant donné lieu à des titres particulièrement négatifs. La raison : la comédie romantique, qui raconte le retour d'un militaire à Hawaï, où son coeur balance entre une vieille flamme et une collègue de l'armée de l'air, est entouré d'un buzz désastreux depuis des mois.

Face à ce raz-de-marée négatif, Cameron Crowe a pris la peine de s'adresser à ses fans via son blog pour notamment justifier le casting d'Emma Stone, qui incarne une pilote hawaïwenne :

"Depuis le tout début de son apparition dans l'affaire du piratage de Sony, Welcome Back a semblé être un film incompris. Un film dont les gens pensaient en savoir beaucoup, mais dont ils savaient en réalité très peu. C'était un petit film, fait par des acteurs passionnés qui voulaient me rejoindre pour faire un film sur Hawaï, et la vie de ces personnages qui vivent et travaillent autour de l'île d'Oahu.

Merci infiniment pour tous les commentaires passionnés à propos du casting de la fantastique Emma Stone dans le rôle d'Allison Ng. J'ai entendu vos mots et votre déception, et j'offre des excuses sincères à tous ceux qui ont pensé que c'était un choix de casting bizarre et malheureux. Dès 2007, le Capitaine Allison NG était écrit pour être une femme Hawaïenne super fière mais frustrée de pas en avoir l'apparence. Un père d'origine chinoise était censé montrer le surprenant mélange des cultures à Hawaï. Le personnage est basé sur une personne réelle, une femme rousse qui a fait ça.


 

Que cette histoire ait pu être blessante ou humoristique a été, bien sûr, le sujet de beaucoup de discussions. Pourtant je suis tellement fier que dans le même film, nous ayons employé beaucoup d'Asio-Américains, de Hawaïens et des habitants des îles du Pacifique, à la fois devant et derrière la caméra... notamment Dennis "Bumpy" Kanahele, et son village, et beaucoup d'autres personnes de la population locale qui ont travaillé étroitement avec nos équipes et sur notre scénario pour en assurer l'authenticité.

Nous étions extrêmement fiers de présenter l'île, la population locale et la communauté du cinéma avec beaucoup d'emplois pendant quatre mois. Emma Stone a fait beaucoup de recherches, et si une partie de sa belle interprétation a provoqué consternation et controverse, je suis le seul à blamer.

Je suis reconnaissant pour ce dialogue. Et de ces nombreuses voix, fortes et discrètes, j'ai appris quelque chose de très inspirant. Beaucoup d'entre nous veulent des histoires avec plus de diversité raciale, davantage de vérité dans la représentation, et je tiens à aider ces histoires à être racontées dans le futur.

Encore merci"

Un nouvel épisode dans la longue liste malheureuse des incidents qui pèsent sur Welcome Back. Cameron Crowe avait ainsi passé quatre ans à réécrire le scénario suite au départ de Ben Stiller et Reese Witherspoon, notamment pour rajeunir les personnages. Prévue pour décembre 2014, la sortie a été repoussée plusieurs fois. Enfin, le scandale des mails piratés de Sony avait révélé que le film avait tout d'une catastrophe : Amy Pascal, qui a depuis quitté le studio, parlait d'un "scénario ridicule" que personne n'aurait jamais du valider, d'un film qui "ne fonctionne à aucun moment", et abandonnait tout espoir face aux désastreux résultats des projections-test. Récemment, la comédie romantique était enfin accusée de whitewashing par une association.

Sauf si le distributeur cède face au buzz négatif, Welcome Back sortira le 2 septembre en France.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire