American Sniper est "anti-guerre" déclare Clint Eastwood

Simon Riaux | 19 mars 2015
Simon Riaux | 19 mars 2015

American Sniper a dépassé les 2 millions d’entrées sur le sol français, malgré ou grâce à l’invraisemblable polémique qui l’a accompagné.

Oubliant que Clint Eastwood, tout républicain qu’il soit, avait expliqué de longue date être partisan de la politique isolationniste, et donc hostile à la guerre au Moyen-Orient, certains ont voulu voir dans le film un brûlot belliciste.

Heureusement, le réalisateur a finalement décidé de s’exprimer sur le emssage du film et ce qu’il contenait, histoire de clarifier les choses une fois pour toutes.

« Je pense que c’est bien par rapport aux vétérans, ça montre de quoi est faite leur vie, par où ils sont passés, ainsi que leurs épouses et leurs familles. On témoigne du stress qu’ils subissent. Et je crois que tout ça s’additionne pour former un message anti-guerre. »


American Sniper bande-annonce 2 VO par Ecranlarge

Clint Eastwood a prononcé ces paroles à l’université de Loyola Marymount. Il en a également profité pour expliquer la place que tenait la guerre dans sa filmographie.

« J’ai fait des films de guerre parce qu’ils sont toujours porteurs de drame et de conflit. Mais comme la guerre elle-même, ils doivent être accomplis avec beaucoup de réflexion, si tant est qu’il fasse vraiment la faire.

La protection préventive semble très importante aux Nations, mais je n’aime tout simplement pas ça. »

Voilà à n’en pas douter, les propos d’un horrible fasciste sur le chemin de la guerre.

Tout savoir sur American Sniper

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
ben
19/03/2015 à 12:33

Le film dérange car il adopte le point de vue du protagoniste principal et n'en change pas. Le réal et scénariste effacent leurs point de vue mais malgré cela il est difficile de ne pas voir l'aspect anti-guerre du film...


18/03/2015 à 15:04

Ce film m'a dérangé, dans son traitement ( il dénonce du bout des lèvres sans vraiment le faire ) et sa construction, la finesse et la remise en question qu'il avait distillé dans Gran Torino ne sont pas présents ici. les deux Snipers façon Stalingrad pour incarner le " méchant " ou encore le " boucher ' c'est du vu et re vu.

Dirty Harry
18/03/2015 à 14:12

Non sans réclamer quelque sécurité et paire de C au sein de son propre pays, le père Clint est très loin d'être un impérialiste néo-conservateur pour un républicain, nuance qu'il faut rappeler tant son cas est plus subtil que les cases toutes faites dans lesquelles on enferme en général les républicains ici en France.

votre commentaire