Mathieu Kassovitz veut arrêter le cinéma et appelle à l'aide

Christophe Foltzer | 6 novembre 2014
Christophe Foltzer | 6 novembre 2014

Mathieu Kassovitz a toujours été dans les marges, pour le meilleur et pour le pire. Alors que sortent deux films où il occupe la tête d'affiche (Un illustre inconnu et Vie sauvage), l'acteur-réalisateur surprend son monde en annonçant que le cinéma, ce n'est peut-être plus pour lui.

On savait la carrière de réalisateur de Kasso compliquée. L'échec de L'ordre et la morale a dû peser dans la balance lorsqu'il a répondu aux questions de Première.fr. En pleine promotion d'Un illustre inconnu, Mathieu Kassovitz s'est donc exprimé sur la place qu'il occupait dans le cinéma français et sur son devenir en tant que metteur en scène. Le résultat est édifiant.

"J'ai toujours gueulé contre le cinéma français. [...] Ma colère a juste été amplifiée par Twitter. C'était normal que je réagisse comme je l'ai fait. L'ordre et la morale n'est pas nominé aux Césars, qu'est-ce qu'il faut en conclure ? Que vous ne voulez pas de ce cinéma-là ? Que vous ne voulez plus de films politiques et combattants ? On est en France, merde, le pays qui a accueilli Costa Gavras ! Si vous voulez tuer cette idée du cinéma, alors, oui, allez vous faire enculer avec vos films de merde."

Au-delà de ces considérations, dès qu'il s'agit de sa propre carrière, Kasso se fait plus sombre et mélancolique :

"Si La Haine sortait aujourd'hui, il n'aurait pas le même succès. L'époque n'est plus la même, on a Youtube, les chaines d'infos continues, c'est difficile de faire entendre un message. Est-ce que ça sert encore à quelque chose de jeter un pavé dans la mare ? [...] Mais les mômes de 15 ans qui découvrent le film aujourd'hui ont la même réaction que ceux qui avaient 15 ans en 95. Je vais peut-être arrêter le cinéma à cause de ça d'ailleurs. Parce que je ne pourrai jamais faire mieux. J'ai longtemps essayer d'analyser ce succès mais aujourd'hui je suis obligé de baisser les bras."

Et de conclure par un déchirant :

"Je ne suis pas un génie. J'ai mes limites. Alors, aidez-moi."

Tout savoir sur La Haine

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Luzia
27/10/2015 à 04:53

If I were a Teenage Mutant Ninja Turtle, now I'd say "Kagobunwa, dude!"

FAR3LL3
04/04/2015 à 18:54

Faudrait déjà qu'il ait commencé à en faire avant d'arreter. Qu'il ait con se pauvre KASSO, sinon tes cheville ça va.

Dirty Harry
08/11/2014 à 20:26

Il n'a qu'à faire du cinéma politiquement dégagé ! Autant j'aime qu'il ait une belle ambition visuelle dans ses films (avec des plans remarquables techniquement) autant je pense qu'il n'est plus dans le coup.

memede lebarbare
08/11/2014 à 17:48

Ah enfin une bonne nouvelle ,Mr kassetoivite a mit des années a comprendre qu il est un acteur très très moyen voire mauvais par moment ,dommage il risque de nous manquer en tant que réalisateur car dans ce domaine il a toute mon admiration.

Franciso
06/11/2014 à 12:06

Je comprend sa rage et sa lassitude. Ras le bol de ce cinéma moribond encore à genoux devant une Nouvelle Vague aujourd'hui à marée basse...

neo
06/11/2014 à 10:55

Difficile de lui donner tort. En France, le cinéma, on n'aime plus trop ça. On veut voir des résidus de TV, des comiques qui se font passer pour des acteurs, ou alors le film qui s'est fait encenser à Cannes (ou au Grand Journal).
Je comprend aussi son dégoût vis à vis de son dernier film, qui, malgré ses défauts, était bien au dessus de la production française actuelle.

Après pour les termes employés et son caractère, à fleur de peau. Je ne vois rien de choquant. Un artiste n'est pas obligé d'être un VRP. Il n'est pas obligé d'être sympa non plus. Ce qui compte c'est ce qu'il produit.

sylvinception
06/11/2014 à 10:35

De toute façon il ne sait faire que ça.
Ce mec a un égo totalement démesuré (euphémisme).

En promo pour ses films il passe le plus clair de son temps à parler de LUI et de ce qui le "scandalise".
MON DIEU MATHIEU C'EST TROP INJUUUUUUUUUUUUUUUSTE!!

Le mec se prends pour Dieu pour avoir réaliser une merde comme "La Haine" ??
Ferme un peu ta gueule sérieux!!

actar
06/11/2014 à 10:33

les seventies avaient Boisset, Gavras, Enrico, c'est vrai que ça manque aujourd'hui des auteurs comme çà mais l'époque a aussi changé ; la quête obsessionnelle de l'abrutissement des masses bouffées par "clooser, "tweetmerde" et "facedebouc". Kasso réveille toi, il parait que t'as un film sur le complot du 11 septembre à faire

Jekkiazz
06/11/2014 à 10:17

Le melon du type, c'est effrayant ! Il ne part pas du principe que ses films sont mauvais. Non, ça, ça n'est pas possible. Il part du principe que ses ses films sont un summum d'engagement politique dans le cinéma et que l'ensemble de la profession, et du public soit dit en passant, n'en veux pas. Rien que ça !

Il n'y a pas plus conformiste que toute la clique de petits bourgeois des beaux quartiers de la capitale sortis des Kourtrajmé (les Cassel, Chapiron et Kassoviz, justement) et qui sont venus s'encanailler sur le dos des banlieusards. L'arnaque du siècle.


06/11/2014 à 09:51

Je veux bien qu'il soit fière de son film, l'ordre et la morale(je ne l'ai pas vu), mais on peut se dire qu'il n'avait peut être pas le niveau pour les césars.
De plus gueuler contre la très convenue cérémonie des césars c'est un peu se battre contre des moulins. Enfin... je n'aime pas particulièrement le personnage mais c'est un bon acteur et un réalisateur doué, qu'il continue à faire son cinéma un peu à l'image des indépendants au US, il aura toujours un public.

votre commentaire